A propos de l’amante

Annonce de candaulisme au féminin et de femme candaulisme qui souhaite etre cocue et offrir son homme a une autre femme cocufieuse

A propos de l’amante

Messagepar SensuElle38 » Mar 5 Nov 2019 08:44

Bonjour,

J’aimerais quelques retours de la part de femmes qui ont joué le rôle de l’amante dans une configuration Mme prête son homme et le regarde avec une autre.
Ou des témoignages à leur sujet de la part de couples qui en ont trouvé une.

Quelles motivations vous poussent à vivre cette expérience ? Comment avez-vous vécu le regard de Mme posé sur vous ?

C’est une recherche qui est déjà plus rare que le candaulisme masculin, et j’ai l’impression que les femmes sont moins portées à se laisser regarder. Quand mon homme a des amantes de son coté, elles vivent cette relation comme de « simples » histoires extra conjugales, et les fois où j’ai pu regarder il s’agissait de plans à 3 avec des libertines, ce n’est pas tout à fait la même chose que du candaulisme.

Des retours d’expérience ?
Avatar de l’utilisateur
SensuElle38
 
Messages: 15
Inscription: Jeu 31 Oct 2019 09:21
Situation: Femme
Département: Isère
Ville: Bourgoin-Jallieu
Membre certifier


Re: A propos de l’amante

Messagepar partagedemonhomme » Jeu 7 Nov 2019 16:29

Je me suis longtemps posée la question de savoir ce que cela pouvait faire d’être l’homme d’une femme candauliste ?
J’ai donc décidée de me glisser dans le peau d’une journaliste pour interviewer l’homme d’une femme candauliste et qui de mieux que l’homme qui partage ma vie pour passer cette première interview ?
Je serais elle et il sera lui, je vous livres ses impressions prises sur le vif :
Être l’homme d’une femme candauliste

ELLE : Comment avez-vous réagis quand votre femme vous a parlé de son fantasme, la toute première fois ?
LUI : Je dois bien avouer que sur le moment j’ai était choqué, j’avais vraiment du mal à comprendre son désir de me voir coucher avec une femme, j’ai même à un moment douter de savoir si elle essayait de me tendre un piège pour savoir si je ne l’avais pas la tromper en prêchant le faux pour avoir le vrai, mais au contraire, elle était vraiment sérieuse dans sa démarche si particulière soit-elle.
J’ai du prendre beaucoup de recule pour essayer de comprendre ce qu’elle attendait de moi et surtout de son fantasme, je me suis alors posé tout un tas de questions qui en engendraient d’autres, je me suis senti un peu perdu face à quelque chose que je ne connaissais pas et à ce nouveau trait de caractère qui surgissait de ma femme.

ELLE : Connaissiez-vous le candaulisme ?
LUI : Pas du tout, c’était complètement nouveau pour moi, nous avions déjà évoqué à plusieurs reprise le triolisme FFH, mais jamais le candaulisme, je ne connaissais même pas le mot pour tout dire.

ELLE : J’ai lu, qu’elle vous demandait d’avoir des relations extraconjugales sans être présente, pourtant dans le candaulisme, les femmes veulent être spectatrice ? Comment expliquez-vous cela ?
LUI : L’expliquer n’est pas de mon ressort car personnellement je ne me l’explique pas, j’essaie simplement de comprendre les envies de ma femme et de répondre du mieux possible à ses attentes et ses besoins. Après avoir parcouru pas mal de forum, j’ai pu apprendre qu’il y a avait plusieurs nuances de candaulisme comme le cuckoldisme par exemple puisque c’est de cela qu’il s’agit en quelques sorte sauf qu’ici pour le cas de ma femme, il n’est nullement question d’humiliation comme c’est souvent le cas chez ceux qui sont adeptes du cuckoldisme.
Je n’y trouverais d’ailleurs pas mon plaisir en humiliant ma femme pour qui j’éprouve un profond respect, car il ne faut pas oublier une chose qui est essentielle, c’est que malgré nos pratiques candaulistes, rien ne serait possible s’il n’y avait pas cet amour incommensurable entre nous.

ELLE : J’ai également lu que votre couple n’a pas supporter la situation et que vous avez fini par vous séparer, n’avez-vous pas peur que cela se reproduise ?
LUI : Je pense qu’à l’époque nous n’étions certainement pas prêts pour le candaulisme, même si cela faisait déjà 15 ans que nous étions ensemble. Nous avons fait de grosses erreurs qui ont faillis briser définitivement notre couple mais qui fort heureusement est bien plus solide que tout ça, je pense que nous manquions de dialogues même après 15 ans de vie commune.

ELLE : Qu’est se qui est différent aujourd’hui ? Quand est-il de votre couple ?
LUI : Nous avons beaucoup appris de nos erreurs et aujourd’hui elles nous ont permis d’aller de l’avant dans notre sexualité et de ce fait dans notre couple qui est depuis bien plus fort qu’il ne l’a peut-être jamais était, Sandra s’épanouit d’avantage chaque jours, c’est un vrai bonheur de la voir rayonner ainsi.

ELLE : Pourquoi ce changement chez vous ? Que s’est-il produit pour que vous acceptiez aujourd’hui ce fantasme ?
LUI : Si je l’accepte aujourd’hui c’est parce que Sandra a réussie à trouver les mots qu’il fallait pour s’exprimer en découvrant ce qu’elle était réellement, petit à petit les choses se sont faites tout naturellement et je dois bien avouer que m’ imaginer des scenarios «torrides » ne me laisse pas de marbre, j’y prend goût moi aussi, pour moi la clé de cette réussite est tout simplement le dialogue, c’est ce qui nous avait manqué jusqu’alors.

ELLE : Quelles limites vous imposez-vous ? Et quelles limites vous impose-t-elle ?
LUI : Les limites que nous nous imposons sont simples et légitimes finalement, les mots-doux ne sont que pour ma femme, pas de relations « suivie, avec tout le respect que j’ai pour les femmes, elles ne sont que les objets des fantasmes de Sandra et mes jouets d’un instant de plaisir.

ELLE : Alors cette fois-ci, jusqu’où est-elle prête à aller ? Accepte-t-elle toujours de ne pas être présente ? Et vous, quand pensez-vous ?
LUI : Jusqu’au bout du monde… je dirais, plus sérieusement qu’elle est réellement décidée à assouvir son fantasme jusqu’au bout, mais la difficulté réside dans le fait de trouver la personne qui acceptera d’être regarder pendants nos ébats, contrairement aux couples où c’est l’homme qui est candauliste et qui n’ont aucunes difficultés à trouver un (voir plusieurs selon les cas) hommes, ils leurs suffisent de publier une annonce sur un forum spécialisé dans la journée pour avoir des dizaines de « postulants » moins d’une heure plus tard, dans notre cas c’est plus compliqué…voir introuvable.
Finalement on peut dire que moi aussi j’y trouve mon compte et je dois avouer que cela est très excitant d’imaginer ma femme seule à la maison à m’attendre en se caressant pendant que je m’occupe d’une autre femme.

ELLE : N’avez-vous pas le sentiment de la tromper ?
LUI : Non car même si je couche avec une autre femme, il n’y a pas de sentiments, c’est juste du sexe et rien d’autre que ça, cela s’arrête là. Ce n’est pas une histoire cachée où vous devez mentir pour protéger entre guillemets votre couple, personne ne souffre, il n’y a donc pas tromperie.

ELLE : N’avez-vous pas peur de ressentir plus de choses que vous ne devriez pour une autre femme, et de tomber amoureux ? C’est tout de même un risque non-négligeable…
LUI : Je ne vois pas ce que je pourrais ressentir de plus avec une autre femme, cela me semble impossible, Sandra et moi sommes ensemble depuis 20 ans, nos corps se connaissent et savent très bien ce qu’ils aiment et ce qui les faits le plus jouir en 20 ans nous n’avons jamais trouvé l’ennui dans notre vie sexuelle, au contraire nous avons une sexualité très active et sommes à longueur de journée en train de nous titiller l’esprit de regards coquins ou de caresses furtives, c’est un peu comme-ci toute la journée nous nous faisions des préliminaires psychologiques en attendant le moment venu de laisser parler nos corps.
Au delà de ça, il y a tout l’amour qui nous unis et le ciment que nous n’avons cessé de couler tout au long de ces vingt années, nous avons toujours étaient capable de surmonter les obstacles qui ont tentés de se mettre en travers de notre chemin, alors ça ne sera certainement pas une simple histoire de fantasme qui nous gâchera la vie.

ELLE : Vous avez où allez faire l’amour à des femmes plus jolies, plus jeunes où mieux faites que la votre, n’avez-vous pas peur de perdre l’envie de faire l’amour à votre femme ? De perdre le désir ?
LUI : Franchement Sandra n’a rien a envier à qui que ce soit, c’est une femme magnifique qui prend soin d’elle au quotidien, chaque jours avec elle est une promesse de nouveauté, je ne sais jamais à quelle sauce je vais être mangé, ce qui attise mon désir pour elle d’avantage à chaque instants de ma vie, je peux très bien être au bureau à bosser et la voir débarquer en tenue ultra sexy pour me provoquer, elle me surprend toujours au moment ou je ne m’y attend pas et croyez moi que dans la vie d’un homme, il y a beaucoup de moment où on ne s’attend pas à se faire sauter dessus et manger à la sauce Sandra.

ELLE : J’ai remarqué qu’un mot revient souvent : l’amour, la pratique du candaulisme ne semble possible qu’avec cette notion, qu’en pensez-vous ?
LUI : C’est comme pour tout, il faut y mettre beaucoup d’amour pour que les choses soient réussis, l’amour est la base de tout dans un couple alors quand il s’agit d’un couple où l’un des deux est candauliste, l’amour est d’autant plus important.

ELLE : Votre femme est donc très amoureuse, si j’ai bien compris elle prend du plaisir à vous voir où savoir prendre du plaisir avec une autre, qu’en est-il de vous ?
LUI : C’est très important pour moi d’être un amant attentionné avec ma femme car j’adore la regarder jouir, si elle n’y prenait pas de plaisir je n’y prendrai pas le mien ça c’est une certitude. Comme je l’ai dit tout à l’heure, nos petits jeux d’échanges de regards en disent long sur ce que nous pensons ou ressentons, donc OUI je prends beaucoup de plaisir à la regarder, j’en deviendrai presque spectateur tellement c’est un spectacle magnifique de la voir vibrer lorsque nous faisons l’amour.

ELLE : Pourriez-vous également devenir candauliste ?
LUI : Non, pas du tout « la fourmi n’est pas prêteuse », du moins avec d’autres hommes, j’ai un regard tout autre sur le candaulisme sans pour autant juger qui que ce soit (d’autant que je serais vraiment mal placé), mais je ne voudrais pas voir ma femme touchée par un autre homme que moi, j’aurais l’impression qu’on me l’a salisse car les cocufieurs non généralement pas beaucoup de respect pour la femme qui est plutôt vue comme un objet sexuel que comme elle devrait l’être, mais ce n’est pas la chose qui me freinerai principalement à aller vers le candaulisme, je pense que le jaloux qui sommeil en moi pourrait rapidement prendre le dessus sur le gentil moi que je suis.
Je ne suis pas du tout fait pour ce genre de pratique, ni même l’échangisme d’ailleurs, il faudrait que je sois capable de faire le travail que Sandra à fait sur elle-même pour passer les nombreuses barrières qui me freinent.
Avatar par defaut femme
partagedemonhomme
 
Messages: 7
Inscription: Jeu 7 Nov 2019 16:18
Situation: Femme
Département: Morbihan
Ville: carnac
Membre certifier

Re: A propos de l’amante

Messagepar SensuElle38 » Ven 8 Nov 2019 03:22

Est-ce qu’une version « interview des amantes » pourrait exister ?? :-)
Avatar de l’utilisateur
SensuElle38
 
Messages: 15
Inscription: Jeu 31 Oct 2019 09:21
Situation: Femme
Département: Isère
Ville: Bourgoin-Jallieu
Membre certifier

Re: A propos de l’amante

Messagepar polo62 » Ven 8 Nov 2019 07:09

Bonjour

Dsl de m'inposer dans votre post,mais à vous lire cela met de bonne humeur de bon matin
Avatar par defaut homme
polo62
 
Messages: 355
Inscription: Sam 13 Mai 2017 08:05
Situation: Homme
Département: Pas-de-Calais


Retourner vers Candaulisme femme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités