Candaulisme vs fécondation ?

Discutons de la psychologie du candauliste sur le long terme, conserver l’harmonie du couple, quels changements cela peut provoquer ...

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocufieur39 » Dim 8 Fév 2015 15:19

Merci de vos témoignages.
Avatar par defaut homme
cocufieur39
 
Messages: 75
Inscription: Sam 4 Mai 2013 14:00
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Maisons-Alfort


Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar nostromo » Dim 15 Fév 2015 23:30



Désolé pour toi ! C'est le risque de notre parcours de candauliste : perdre notre femme au profit de l'amant et nous retrouver célibataires...
Le jeu en vaut il la chandelle c'est le cas de le dire ?
Je dirais que, sans doute, cela aurait fini ainsi qu'il y ait candauliste ou non. Vous n'étiez pas fait pour durer plus
Bon courage
Avatar par defaut homme
nostromo
 
Messages: 37
Inscription: Dim 17 Nov 2013 19:14
Situation: Homme
Département: Rhône
Ville: Lyon

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar candauliste de paris » Lun 16 Fév 2015 07:41

Je ne suis pas sûr que sans le candaulisme, ma femme m'aurait quitté. par contre, aller jusqu'à faire mettre sa femme enceinte, ou la perdre au profit d'un amant, est l'aboutissement d'une vraie pratique candauliste. c'est douloureux, mais excitant aussi.
candauliste de paris
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jeanjean6932 » Lun 1 Juin 2015 07:03

j adorai voir le sperme dégouliner d un autre homme de la chatte de ma femme , mais qu elle tombe enceinte , surtout pas .

pour moi le candauliste est juste pour du plaisir du sex .

mais comme elle nn a pas de moyen de contraception ,on ne prendra pas de risque , cela se passe tjr avec capote pour les amants et moi je saute la barriere loll
Avatar de l’utilisateur
jeanjean6932
 
Messages: 138
Inscription: Lun 25 Mai 2015 06:53
Situation: Couple
Département: Oise
Membre certifier

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jansoli » Mar 4 Aoû 2015 16:45

j'ai une expérience a ce sujet, un peu bizarroÏD ET FANTASMATIQUE,
Voilà , à CETTE EPOQUE, MA FEMME AVAIT UN AMANT TRES CHER, UN BEAU mec, grand, musclé, tout a fait le mâle alpha quoi, je ne lui arrivas pas à la cheville...façon de parler mais il avait quand même une bonne tête de plus que moi et des"attributs" d'un vrai et superbe reproducteur à cote desquels les miens faisaient piètre figure, genre"modèle réduit" par comparaison et il était plus jeune que ma femme de 5 ans alors que moi j'en ai 7 de plus,ce soir là nous fêtions les 30 ans de ma femme, nous avions invité ce beau jeune homme pour le diner et pour fêter donc cet anniversaire, il y'a avait un peu plus d'un an qu'il avait séduite ma femme à ma grande joie .Elle ne voulait plus baiser avec moi que tres rarement et avec capote car nous ne souhaitions pas d'enfant, de meme ils prenait es précautions ordinairement, mais ce soir là, on avait tous bien fait la fête et le champagne aidant la capote fut "oubli"e" Il fit l'amour a ma femme donc à cru, je filmais la scène et je saisi nettement en gros plan le moment où ses couilles se contactèrent et se vida pas spasmes successifs dans le ventre de ma femme, pis ils e retira la queue encore bien raide et toute souillée de son sperme et e la mouille e mon epouse, je filmais cela, et qq instants après le sperme ressortit en partie encoulant du minou de ma femme le mong de ses cuisses, je filmais encore puis je me mis a lécher tout , j(avais été obligé de laisser la camera et ce fut lui qui me filma en train de lécher et avaler son sperme l'avaler en nettoyant bien la chatte gluante et debordante de ma femme
je gardais précieusement ces enregistrements que nous regardions de temps en temps ma femme et moi pour nous exciter
mais qq semaine plus tard mon epouse neut pas ses règles, un mois passa et elle n'eut pas non plus ses règles, alors on fit le teste de grossesse et il apparut clairement qu'elle était bel et bien enceinte
on se rejout en se repassant le film en présence de l'amant, c'était fabuleux de voir ainsi en direct la fécondation de mon epouse, puis le temps passa et on commença a se demander ce qu'il faudrait faire, garder l'enfant ou non?
mais la nature se décida pour nous car ma femme fit une chute assez sévère en tombant de bicyclette et ça entraîna une fausse couche
l'affaire se résolut donc ainsi mais nous avons bien fantasmé souvent depuis en visionnant de temp en temps le film
je pense que s'il n'y avait pas eu cet"accident" on aurait gardé cet enfant mais en y repensant on se dit que cela aurait sans doute posé des problèmes ...que donc tout est bien qui finit bien
et depuis nous prenons nos précautions pour que cela n'arrive plus
cependant on a bien jouit a l'epoque et ça nous rappelle d'excellent souvenir, ce jeune amant a changé de région deux ans après etdepuis nous avons d'autres complices mais c'est un souvenir tres fort
Avatar par defaut homme
jansoli
 
Messages: 454
Inscription: Jeu 1 Déc 2011 13:23
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar valmont » Mar 10 Nov 2015 13:55

Moi je préfère enculer les femmes fécondes et remplir de foutre la chatte des ménopausées :D : J'avoue que le fantasme d'être un reproducteur, je l'ai (et d'ailleurs avec un couple de femmes qui se gouinent pendant que l'une subit ma saillie), mais je suis sûr que je ne l'accomplirai jamais.
Je pense que dans cet histoire on oublie les enfants qui n'ont pas demandé à venir au monde, et que dans les cas de fécondation, on sort d'une rencontre qui ne concerne que trois personnes adultes et responsables (enfin on l'espère), et que cela pose beaucoup de questions.
Avatar par defaut homme
valmont
 
Messages: 392
Inscription: Mar 3 Nov 2015 16:06
Situation: Homme
Département: Rhône
Ville: Lyon

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Sam 18 Juin 2016 01:32

En fait, la question fait bien d'être posée.

Je suis, à titre personnel, très excité de mettre enceinte une femme mariée mais cela ne se ferait pas avec le seul but de tirer son coup et valider une perversion ultime. Le bien du petit qui en naîtrait est tout aussi important, si ce n'est plus que le reste. C'est pour ça que je veux m'assurer qu'il sera reconnu par le mari en tant que père (important que le petit ait un père) et que ce dernier traite le petit d'égal à égal avec les aut', s'il devait y en avoir des précédents.

Mais si un couple se manifestait vers moi avec cette requête, il y aurait de très fortes chances que j'accepte. ;)
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Mar 12 Juil 2016 14:55

Perso, j'ai baisée durant une quinzaine de jours une femme mariée (sans moyen de contraception) de 40 ans et par la suite je me posais pas mal de questions, elle par contre s'en foutait...elle me disait "tant pis si ça arrive" et ça ne me rassurait pas..
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Mar 12 Juil 2016 14:58

Tu jouissais en elle Crisolin ?
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Mar 12 Juil 2016 15:07

lol Alors, il y a des risques. ;)

Tu ne la vois plus cette femme ?
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Mar 12 Juil 2016 15:10

non...elle a changé de région.
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Mar 12 Juil 2016 15:10

Elle est où now si tu sais ?
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Mar 12 Juil 2016 15:11

Pourquoi? ça t'intéresse..lol ! dans le 44.
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Mar 12 Juil 2016 15:13

Parce que toi, tu es dans la Somme. Et la Loire-Atlantique et la Somme, ce n'est pas la porte à côté. ;)
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Mar 12 Juil 2016 15:17

oui..le hasard des rencontres.
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Dim 31 Juil 2016 19:13

Ça y est, j’y suis… vives les vacances ! Pour fêter ça mon copain est venu dîner seul sans sa femme vendredi soir. Ça a encore été chaud, j'ai même eu du mal à trouver le sommeil durant la nuit tellement ça tourne dans ma tête. Maintenant que je vais avoir un peu de temps, je vais enfin pouvoir continuer à vous raconter ; je commence déjà par ma soirée.

Pour ceux qui n’ont pas suivi mon aventure dans le topic « Offrir sa salope à ses potes », je suis excité par la perspective de partager ma femme depuis des années mais je suis très frileux du fait qu’entre autre j'ai peur que ça casse quelque chose entre nous ou pire, qu’elle tombe amoureuse. De son côté elle aime bien l'idée lors de nos ébats mais n'a jamais été partante pour concrétiser (ce qui quelque part me rassurait) jusqu'à ce que je lui présente cet ami de jeunesse l'an dernier ; il a su s'y prendre avec elle et au fil des mois ils sont devenus très complices. Pour l’instant toujours pas de concrétisation mais ils ne ratent jamais une occasion de se chercher tous les deux. Mise à part une pause cet hiver les choses ont donc continué à avancer doucement mais surement au point que le mois dernier elle m’a enfin fait comprendre qu'elle était ok pour tenter cette expérience… j’étais aux anges... en même temps que mis face à mes responsabilités. J'ai toujours laissé les choses se faire entre eux parce que ça m’excite énormément de les imaginer couchant ensemble mais je dois bien avouer que pour l'instant c'est moi qui freine à chaque fois qu’une occasion concrète pourrait se présenter... je reconnais que j’ai la trouille.

Le rapport avec la fécondation c'est qu'en parallèle de ça on essaye depuis 2 ans d’avoir un petit dernier mais pour l’instant ça ne vient pas. On a entamé un parcours de PMA au mois de janvier. Mes spermogrammes ne sont pas terribles (sans être rédhibitoires toutefois) et les tentatives d'inséminations artificielles n'ont pas fonctionné. La gynéco du centre de PMA ne sait pas dire pourquoi ça ne marche pas tout en rappelant que c'est la nature qui décide en la matière et qu’il va falloir se diriger vers une FIV si on souhaite vraiment être à nouveau parents ; il faut dire qu'on est plus tout jeune, ma femme vient d’avoir 41 ans, moi 43… Bref, cette semaine on a récupéré les résultats du test post-coïtal, pas fameux non plus. La thématique du bébé étant donc d'actualité, voilà qu'à l'occasion d'une discussion pendant le repas avec mon copain sur l'organisation des vacances et la gestion des enfants (il en a 4 sensiblement du même âge que les nôtres), le sujet s'est invité à table. Nous n'avions jusque là jamais tenu au courant mon ami du fait qu'on essayait de faire un enfant et encore moins du fait que ça ne marchait pas. Donc voilà, il est au désormais courant de tout y compris de mes spermogrammes déprimants et du test post coïtal foiré... merci ma chérie ! :-/

Je ne pense pas qu'elle ait fait exprès d'amener le sujet, d’habitude elle est prévenante. Là elle était dans son truc et ne s’est pas rendu compte que révéler ce genre de détails personnels à un autre homme risquait de heurter ma fierté masculine. Il faut dire que la question du bébé vire souvent à l’obsession chez elle et quand elle est dedans, elle perd un peu son objectivité sans compter qu’on peut y passer des heures. Ignorant mes gros yeux elle a donc poursuivi la conversation jusqu’à investiguer si de leurs coté à lui ils avaient eu des problèmes de fertilité... Evidemment, mon copain qui n'est jamais à court d'arguments quand il s'agit de se vanter lui a répondu que non, que pour leurs 4 enfants sa femme était à chaque fois tombée enceinte quasiment tout de suite après l'arrêt de la pilule et d'ajouter sur un ton prétentieux et un peu moqueur "qu'avec lui, ça ne traîne pas" ! Lui non plus la psychologie c'est pas son truc mais ça nous le savions déjà, là n’est pas son point fort… ;-)

Désolé de me répéter par rapport à mon autre post mais donc il est un peu plus grand que moi, plutôt bien fait, sourire charmeur, 3 ans de moins et, cerise sur le gâteau, il est très bien membré ce qui, même si elle me dit que ça ne compte pas, n'a jamais manqué de susciter l'intérêt de ma femme depuis qu'elle le sait... (mais bien sûr, ça ne compte pas... bizarre quand je demande à mes copines c'est pas tout à fait ce qu'elles me disent). Bon enfin, pour résumer, c'est le genre de mec qu'on pourrait qualifier d'homme à femmes, très sûr de lui et dont l'assurance séduit la gente féminine malgré son côté masculin grégaire, son allergie totale à la psychologie et son sans gêne carrément décomplexé. Quand nous étions jeunes il m'avait piqué ma copine et là ma femme est sous son charme alors oui, je sais qu’il est dangereux pour mon couple. En même temps c'est le seul mec que je lui ai présenté en 6 ou 7 ans avec qui elle serait d'accord pour avoir une aventure et vu ses comportements vis à vis de lui je pense même qu’il est vraisemblable qu'elle en ait envie. Au final j’ai la trouille mais je ne peux pas m’empêcher d'espérer secrètement qu’il s’occupe de ma petite femme tellement j'aime qu'elle prenne du plaisir. Voilà et pour être complet par rapport au thème de ce topic, je dois confesser que l’idée qu’ils couchent ensembles avec un risque qu’elle tombe enceinte de lui m’excite encore plus ; attention, ce n’est pas ce que je souhaite, je sais que c’est une n'importe quoi donc pas la peine de me faire la moral mais j’imagine simplement le plaisir qu’ils y prendraient et ça me plait, je n’y peux rien.

Pour en revenir à vendredi soir et aux événements du repas, j'étais donc tiraillé entre l'estime de moi-même mise à rude épreuve, l’inquiétude que les choses dérapent et l'excitation d'avoir franchis un pas de plus vers la concrétisation de mes pulsions : mon copain venait de rentrer plus loin qu'il ne l'avait jamais été dans l'intimité de notre couple et surtout dans celle de ma femme. Il savait désormais qu'elle désirait un enfant. Il savait aussi et surtout qu'elle ne prenait pas de contraception, ce qui, le connaissant par coeur, ne manquerait pas d'allumer un voyant vert dans son esprit de mâle primitif à tendance dominante. Déjà qu'encouragé par ma passivité bienveillante quand il lui tourne autour (autant que par la réceptivité instinctive d'une femme à moitié conquise) il ne se gênait jamais pour se rincer l’œil et la coller, je savais que ces nouvelles informations n’étaient pas tombées dans l’oreille d’un sourd et qu’il ne regarderait désormais plus jamais le corps et le cul de mon épouse de la même façon. Pour tout vous dire j'étais même prêt à mettre ma main au feu que ça serait pour lui une occasion, pour ne pas dire une motivation, d'essayer d'obtenir ses faveurs. L'avenir ne tarda pas à me donner raison.

Pendant le repas, sentant les choses glisser sur une pente dangereuse, je me suis une nouvelle fois dégonflé et j'ai préféré dévier avec succès la conversation sur un autre sujet que la sexualité. Mais au moment de son départ, alors que nous étions tous les trois sur le pas de la porte et après s'être fait la bise et souhaités bonne nuit, il est revenu à la charge. Il m'a lancé sur le ton de l'humour un "bon et donc ne soyez pas sages et (me touchant l’épaule en même temps qu'il me fit un clin d’oeil) si t'as besoin d’un coup de main pour ta femme, tu n'hésites pas hein ? ça fait longtemps qu'on se connait, tu peux compter sur moi" ! Ma femme a réagi sans attendre en lui rétorquant "Pfff, tu arrêtes un peu tes conneries, aller tu rentres chez toi, ta femme t'attends" tout en le poussant gentiment avant de venir se lover contre moi. Pour ma part, un peu déstabilisé par sa proposition que je savais à demi sérieuse et qui faisait écho à mes fantasmes les plus fous, j’ai fait bonne figure en essayant de mettre de la conviction dans un "non mais ça va t'inquiète, je fais ce qu'il faut". En réalité, je crois qu’à la place d’une proposition j’aurais préféré qu’il prenne l’initiative d’une démonstration sur le canapé du salon ! Qui sait… mise à part qu’à chaque fois qu’on en a parlé sérieusement ma femme m’a toujours répété qu’elle ne souhaitait pas que je sois présent pendant l’acte le jour où ça se fera, si ça se trouve ce soir elle se serait laisser faire… :-P

Quoi qu’il en soit sur ces bonnes paroles il s'en alla. Une fois la porte refermée, s’en suivit un long silence que seule la voiture démarrant puis s’éloignant vint troubler. Je crois que chacun devait digérer de son côté ce qui venait de se passer, en tout cas c’était le cas pour moi car je me sentais un peu dépassé par mes propres émotions. J’entrepris mécaniquement de débarrasser la table pendant que ma femme s’était éclipsée dans la salle de bain afin de se préparer pour la nuit. D’habitude après chacun de ses départs on est pressés de se parler pour revenir sur les événements de la soirée mais là ce n'était pas le cas. Peut-être qu'elle réalisait et culpabilisait être allée un peu trop loin pendant le repas... quoi qu'il en soit il n’y eut aucun échange jusqu’à ce qu’une fois dans le lit, allongés l’un contre l’autre, je vienne lui caresser les cheveux et rompre le silence :

« Tu en penses quoi de sa proposition ? » … elle fit semblant de ne pas comprendre. « Je parle de sa proposition de me donner un coup de main… ». Réponse immédiate : « Pfff, tu ne vois pas qu’il disait ça pour plaisanter… de toute façon c’est de toi que je veux un bébé, pas de lui, je m’en fiche de lui, tu es bête ou quoi ?! ». Je ne me démonte pas et je développe : « Je le connais tu sais, il n’est pas du genre à réfléchir ni à se casser la tête, il est basic, limite binaire : tu veux un bébé, avec moi ça ne marche pas, lui il sait faire et en plus tu lui plais donc il propose ses services, c’est aussi simple que ça. En plus de ça il a envie de toi et doit surement voir ça comme un gage supplémentaire d’efficacité de ses spermatozoïdes. Les conséquences et implications notamment sur notre couple et sur l’enfant il n’y réfléchit même pas. Je n’irais pas jusqu’à dire que pour lui c’est une proposition naturelle genre un service qu’il nous rendrait mais presque. D'ailleurs si on creuse il va surement nous dire un truc du genre : " moi ou un donneur anonyme quelle différence ? moi au moins vous me connaissez, ce sera plus rapide et il y aura moins de paperasse…" Bon de toute façon je sais bien que tu ne veux pas d’enfants avec lui, pas plus que moi je souhaite que tu tombes enceinte de lui (je l’embrasse amoureusement). Non, ma question c’est plutôt : … et si ça arrivait ? Tu m’as dit que tu étais d’accord pour expérimenter une relation sexuelle avec lui, tu sais que l’idée me plait et que j’ai envie que ça se fasse alors même si j’ai un peu peur parce que je tiens à toi il est probable que ça va finir par arriver » … elle acquiesça puis m’invita à poursuivre : « et donc ? ». « Donc et bien imagine que vous soyez en train de faire l’amour ensemble et que dans le feu de l’action, au moment critique, dans un excès de fougue, le préservatif se déchire… ce n’est pas irréaliste avec son gros sexe d’autant plus qu’il sera surement un peu à l’étroit dans ton petit ventre qui n’a pas l’habitude ! » … sa réaction fut un simple « Ah… » d'étonnement qui la laissa pensive comme si mon exposé avait ouvert des perspectives auxquelles elle n’avait jamais pris le temps de réfléchir. J’ai poursuivi : « Franchement je ne pense pas que si ça arrive il se retirera et s’il est aussi efficace qu’il le dit, une seule éjaculation au fond de toi pourrait par malchance suffire à te féconder » ; elle réagit pas un « ben oui » accompagné d'un petit sourire mi coquin mi dépité mélangé à de la résignation, comme si elle voulait me dire que c'est dans l'ordre des choses et qu'il allait falloir faire avec cette éventualité. Pour le coup c'est moi qui restais pensif l’espace de quelques instants...

« Donc voilà, ma question c’est plutôt : si ce genre d’accident survenait et que tu tombais enceinte de lui, est-ce que tu aimerais ? » Après un très léger instant d’hésitation, adoptant son petit regard de chien battu elle me répondit timidement et un peu honteusement « probablement que oui ». « Donc pour résumer, tu ne veux pas tomber enceinte de lui mais si par malchance cela arrivait, tu serais heureuse ? ». Cherchant à retrouver un peu de contenance, elle me reprit en précisant : « C’est avec toi que je veux un bébé donc je serais déçue que ça soit de lui et pas de toi, d’ailleurs il faudrait qu’on décide ensemble ce que l’on fait, mais sinon dans l’absolue oui, en dehors de toute autre considération et si j’arrivais à oublier que c’est de lui et pas de toi, je serais heureuse d’être enceinte évidemment... ben quoi, je suis honnête, ce n'est pas ce que tu veux ? ». Je vois que de son côté elle y a déjà un peu réfléchis, pour une fois elle a de l’avance sur moi ! « Ok … et donc en sachant cela, ça ne te plairait pas de prendre des risques avec lui ? ». Je dois vous dire que tout en lui posant ces questions, ma main était parvenue à se frayer un chemin vers son intimité en passant par le côté de sa petite culotte ; je m’appliquais depuis déjà quelques minutes à faire glisser mes doigts de bas en haut entre ses lèvres trempées caressant délicatement à l'occasion son clitoris. Tout en ondulant légèrement du bassin, elle finit par répondre à ma question du bout des lèvres par un « je ne sais pas, peut-être ».

Le moment était venu de passer à l’étape suivante. Tout en lui adressant un sourire coquin, je lui ai posé une question qui n’en était pas une : « hum, c’est ta tête ou ton ventre qui ne sait pas ? ». Joignant le geste à la parole, sans même attendre de réponse, je lui ai ôté sa culotte et je suis venu me placer entre ses cuisses. J’étais tellement dur et elle tellement mouillée que la pénétration s’est faite quasiment toute seule. Tout en commençant lentement mes vas et viens, je lui ai demandé tout bas de fermer les yeux et d’imaginer que c’était lui qui était en elle. Elle semblait hésitante sans trop comprendre ou alors cherchant du regard mon approbation, une façon de me demander : " tu voudrais que je pense à lui maintenant ? tu es sûr que c’est bien ce que tu veux ? " En guise de réponse j’ai juste continué : « je voudrais que tu fermes les yeux et que tu imagines ce fameux soir où on l’invitera. Ce sera la veille de ton ovulation et on se sera abstenu quelques jour pour que ton corps en ait très envie. On aura passé une très bonne soirée tous les trois, tout sera parfait. Je vous aurais laissé notre chambre et j’attendrais au salon puisque tu préfères que je ne sois pas présent. Le seul petit détail c’est qu’il aura oublié sa boîte de préservatifs mais pour ne pas annuler ce moment qu’on attendait tous, on lui aura fait promettre de se retenir afin de ne pas finir en toi. Voilà maintenant tu peux fermer les yeux et imaginer que tu es avec lui là, sur notre lit, et qu’il te pénètre pour la première fois ».

Dès le début de mon propos elle avait fermé ses yeux et tourné sa tête comme pour ne pas me ou le regarder. Sa respiration s’était faite plus courte tout en s’accélérant, je pouvais presque entendre battre son cœur. Après avoir déboutonné son chemisier, j’ai placé ses bras au-dessus de sa tête pour m’occuper de sa poitrine, elle adore ça. Lorsque j’eus fini de lui câliner langoureusement les seins, mes baisers sont remontés sur sa peau parfumée tout doucement jusqu’à son cou ce qui me laissa du temps pour prendre mes marques à l’intérieur de son corps. J’embrassais son visage, j'avais commencé par son oreille pour finir délicatement sur le bord de ses lèvres mais celles-ci restant inertes, j’ai vite compris que la citadelle ne serait pas facile à prendre. J’entrepris de sortir les grands moyens en lui chuchotant quelques mots tendres : « je suis un homme et je voudrais te dire combien tu le rendras heureux ce soir là ; j’aimerais que tu puisses savoir comme c’est bon de faire l’amour à une femme que l’on a autant désirée. Souviens toi de toutes ces fois où il a été charmé par ton sourire, toutes ces fois où il ne se lassait plus de regarder tes jambes, toutes ces fois où il aurait voulu goûter tes lèvres, caresser tes seins et où il n’a pas osé poser ses mains sur toi parce que j’étais là. Tu n’es peut-être pas sa femme mais c’est toi qu’il veut, toi qu’il désire depuis plus d’un an. Penses à combien de fois il n’a pu trouver le sommeil qu’après s’être soulagé en s’imaginant venir en toi. Lui offrir ton corps et le laisser te posséder juste une nuit est le plus beau de cadeau que tu pouvais lui faire ».

Je connais par coeur ma petite femme d’amour et je savais bien que ces mots allaient avoir raison de ses dernières défenses. Ses yeux restaient clos mais ses mains m’avaient maintenant attrapé par la taille et accompagnaient mes assauts. Je crois que ses cuisses ne pouvaient désormais pas être plus écartées et sa bouche entre-ouverte me rendait maintenant mes baisers avec une douceur et une sensualité dont j’avais oublié qu’elle en était capable. Son ventre était tellement ouvert que je ne me sentais plus suffisamment gros pour la combler malgré mon application à fouiller celui-ci méticuleusement et m’y enfoncer le plus profondément possible. Je vous jure que c’est dans ces moments là que je la sais prête pour le sexe plus long et plus épais de mon copain ; s’il était encore là c'est le moment où je me serais retiré et je lui aurais laissé ma place afin qu'il la prenne et qu'elle puisse se sentir encore plus femme qu’elle ne l’avait jamais été avec moi. Inutile de vous dire que même si en l’occurrence ce n'était que moi elle ne mit pas plus d’une ou deux minute à être emportée par un gros orgasme qui me surprit moi-même, il s'est déclenché sans que je ne le vois venir.

De mon côté je n’avais pas fini mais je m’apprêtais à la laisser souffler un peu et reprendre ses esprits, j’ai coutume de faire après chacun de ses orgasmes mais apparemment ce soir ce n’est pas ce qu’elle voulait comme en témoigne ce petit " continue " qu'elle a laissé s'échapper. Elle n’avait pas arrêté les mouvements de son bassin non plus et ses mains qui empoignaient désormais mes fesses m’incitaient à ne surtout pas arrêter mes vas et viens mais au contraire a les accélérer. Son vagin s’était désormais contracté comme pour mieux me sentir de sorte que mon sexe qui était quant à lui rigide comme un bout de bois venait appuyer contre son col à chaque pénétration ; pour être franc ce n'était pas une sensation des plus agréable mais ce n’était qu'un détail au regard du plaisir que je prenais à la baiser sans aucune retenue, je trouvais ma petite femme d'amour vraiment bonne : « tu sais qu’il ne va jamais pouvoir tenir la promesse de se retenir si tu lui offres ça … il faut te souvenir que ça fait plus d’un an qu’il te désire et bande comme un âne en pensant à toi, tu as pu le constater par toi-même. En plus de ça il aura les couilles bien pleines après avoir flirté avec toi toute la soirée, sa seule envie sera de se les vider en toi et il ne pensera même plus au risque de te mettre enceinte autrement que comme quelque chose d'excitant, souviens toi qu'il agit sans réfléchir, comme un vrai mâle. Bref ce sera à toi de contrôler si tu ne veux pas qu’il t’inonde le ventre de sperme » … et voilà, effet immédiat : elle eut a peine le temps de me répondre « je m’en fiche qu'il le fasse, continue » qu'elle fut prise par un deuxième orgasme tout aussi puissant si ce n'est plus que le premier. Je dois vous dire que cette fois ci, je n’ai pas pu résisté et je me suis répandu en elle à coup de giclées s'enchaînant rapidement tout en semblant ne plus vouloir s’arrêter. Quand j'eu terminé, dégoulinant de sueur, je me suis effondré à ses côtés après m'être retiré sans égard pour le drap (il a fallu ensuite mettre une serviette éponge pour dormir au sec). Une fois revenue à elle et s'être essuyée l'entre jambes, elle s’est tournée vers moi en souriant et s’est mise à rire : « je suis désolée, j'avais une grosse envie ». J’ai répondu « non mais au contraire, j’adore tellement te voir prendre du plaisir mon amour... et en plus à priori j’ai la réponse à ma question de tout à l'heure : je crois qu'il ne restera plus qu’à voir s’il est disponible à la date de ta prochaine ovulation… ». Fidèle à elle même, elle m'a répondu avec un évasif « tss tss … on verra » puis elle est venue s'endormir contre moi.

Voilà, pour finir je dirais qu'au-delà de l’excitation et du plaisir qu’on prend à chaque fois que ça se passe comme ça après les venues de mon copain, sur le fond je ne sais pas combien de temps je vais résister avant d'inviter celui-ci dans notre lit. J’en ai de plus en plus envie. Ça devient presque une obsession et je sens mes réticences s’estomper au fur et à mesure que le temps passe, comme si les conséquences que cela pourrait avoir disparaissaient devant l’excitation que ça produit chez moi mais aussi chez elle, comme si c'était au final la suite logique à la situation que ça se produise. Ma femme est extrêmement sensible au fait de se sentir désirée, mon copain ne se cache même plus pour la draguer et bander devant elle aussi je sais que sur un plan purement sexuel ils n'attendent que ça de le faire tous les deux... mais tout dépend de moi ; une fois que les enfants vont se coucher et que je les vois se rapprocher, se provoquer par des insinuations ou encore avoir des comportements de couple, je me sens de plus en plus capable de prendre mon courage a deux mains et de leur proposer ouvertement de baiser devant moi. Si parmi vous certains ont vécu un peu la même chose, je pense qu’ils comprendront ce que je ressens.

:roll:
Dernière édition par sway4fun le Sam 27 Aoû 2016 14:27, édité 1 fois.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar swagger » Jeu 4 Aoû 2016 12:18

Il y a qu'un moyen de faire partir cette obsession, offre lui ta femme sur un plateau.
Toutes tes interrogations et tes doutes se clarifieront quand tu verras sa grosse queue s'enfonçait dans sa chatte humide.
Je sens dans ton récit que les dernières barrières vont bientôt tomber et c'est tant mieux pour votre couple,ton fantasme et sa fécondation.
Ton récit est formidable, continu à me faire profiter de la suite que je sens palpitante.
Encore merci
Avatar de l’utilisateur
swagger
 
Messages: 1054
Inscription: Lun 12 Oct 2015 11:33
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: la couronne

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar caoncaon » Ven 16 Sep 2016 04:31

a tous salutation, je viens de découvrir ce forum grâce à ce sujet, cela fais 20ans que je suis avec ma femme (moi 40 et elle 37). Depuis + de 15ans j'aime partager ma femme avec d'autres hommes et femmes
Mais il y a 7 ans une envie a grandi en nous, celui d'avoir des enfants comme bcp d'autres avant nous me direz vous, ne pouvant abandonné notre excitation pour le partage de ma femme nous avons décidé qu'elle aurai des rapports non protéger (4-5x/semaines) avec moi et ces autres partenaires sans qu'ils sachent notre envie de procréation.
Nous voilà parents de 2 petites filles de 4 et 2ans. Les grossesses se sont très bien déroulée et nos petites grandissent avec tout notre amour avec un doute de ma parternité mais je ne pense pas que cela soit primordial.
Maintenant nous voulons un troisième enfant que nous aurons de la même façon (sauf que cette fois je ne jouirai pas en elle mais elle ne le sera pas)
Suis-je pervers? que deviendra cet enfant?
Pour moi ce sera celui de ma femme et le mien et nos jeux sexuels ils n'en seront rien. certains diront et si ils nous posent des questions?
Nous les élevons en leur faisant comprendre que chaque êtres et unique et l'amour doit aller envers ceux qui nous aiment pas envers un contact entre un ovule et un spermatozoïde.

Bisous à tous
Avatar par defaut homme
caoncaon
 
Messages: 2
Inscription: Mer 14 Sep 2016 03:45
Situation: Homme
Département: Aisne

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Erbrs59 » Dim 13 Nov 2016 13:04

Nous sommes cuckold depuis 30 ans.
J'ai un micro pénis, et je n'ai jamais pu faire jouir Mme, ne pouvant prétendre la pénétrer, je lui caresse à peine les lèvres.
Lorsqu'elle a voulu être enceinte, elle me laissait la «pénétrer» une fois (mon sperm restant à l'entrée de son sexe...), puis elle rencontrait des hommes dignes de ce nom. Je pouvais donc toujours imaginer que sa grossesse venait de moi... Je n'ai pas d'illusions néanmoins. Elle a été enceinte 2 fois, 2 enfants blancs, même si un métis aurait été possible.
Ça faisait partie de notre contrat cuckold.
Avatar par defaut homme
Erbrs59
 
Messages: 21
Inscription: Dim 13 Nov 2016 12:52
Situation: Homme
Département: Nord

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar clogil » Dim 13 Nov 2016 15:22

nous somes candau depuis quelque temps deja; il est vrai qu il faut avoir une relation suivie , reguliere avec le cocufieur et surtout avoir une confiance tres forte; les relations bien sur se font sans capote car c est ,pour nous , le principe meme de cette relation a 3; recevoir la semence de son amant pour ma femme ; ensemencer ma femme pour le cocufieur; et voir la semence couler du sexe de sa femme pour le cocu; c est super excitant mais bien sur nous n avons jamais pense a la fecondation; c est un fantasme pour nous 3
Avatar par defaut homme
clogil
 
Messages: 564
Inscription: Sam 16 Fév 2013 01:33
Situation: Homme
Département: Alpes-de-Haute-Provence
Ville: manosque

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Dim 13 Nov 2016 21:10

Sans parler de candaulisme, la femme mariée peut se retrouver enceinte de son amant marié aussi qui n'accepte pas la paternité...
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Erbrs59 » Dim 13 Nov 2016 21:44


Dans le cadre classique d'une femme qui trompe son mari donc ?
Avatar par defaut homme
Erbrs59
 
Messages: 21
Inscription: Dim 13 Nov 2016 12:52
Situation: Homme
Département: Nord

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Lun 14 Nov 2016 09:03

Tout à fait...sachant que les mecs veulent baiser sans capote et que les femmes mariées aiment se sentir remplies sans penser aux conséquences...
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Erbrs59 » Sam 19 Nov 2016 16:25

Et c'est aussi une façon pour elles d'avoir le sentiment de réellement d'offrir à leur amant, et de tromper réellement leur mari.
Avatar par defaut homme
Erbrs59
 
Messages: 21
Inscription: Dim 13 Nov 2016 12:52
Situation: Homme
Département: Nord

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocufieur39 » Sam 19 Nov 2016 17:20

Merci de vos témoignages.
Avatar par defaut homme
cocufieur39
 
Messages: 75
Inscription: Sam 4 Mai 2013 14:00
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Maisons-Alfort

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Dim 20 Nov 2016 17:12



En effet ... depuis le mois d'aout dernier, pour moi c'est enfin fait entre ma femme et mon copain. Ça s'est globalement bien passé. A ce jour on a organisé en tout 5 soirées au cours desquelles ils ont couché ensembles. Mon copain a mis un préservatif les 2 premières fois et ensuite ça s'est fait sans avec éjaculation en elle à chaque fois. Ils ont arrêté de l'utiliser à l'initiative de ma femme et ce malgré les risques de grossesse. Elle me dit de lui faire confiance, qu'elle gérait... j'ai laissé faire. Pas toujours facile à digérer pour moi, surtout la première fois où elle a pris l'initiative de faire sans sans m'en parler préalablement. Des fois quand je me mets à gamberger je me mets à douter d'elle en me disant qu'elle a réellement envie d'un enfant de lui malgré ses propos rassurants et ça me fait un peu mal. Mais sinon ça reste très excitant de voir le plaisir qu'elle prend quand elle se donne entièrement à lui puis ensuite la voir heureuse et rayonnante le lendemain. Bref, tout ça pour dire que mon expérience va dans le sens de ce que dit CRISOLIN.
Dernière édition par sway4fun le Lun 21 Nov 2016 11:01, édité 2 fois.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocufieur39 » Dim 20 Nov 2016 17:18

Merci de votre témoignage.
Si d'autres couples souhaitent partager leurs expériences, n'hésitez pas.
Avatar par defaut homme
cocufieur39
 
Messages: 75
Inscription: Sam 4 Mai 2013 14:00
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Maisons-Alfort

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Erbrs59 » Dim 20 Nov 2016 17:54

En tous cas si elle veut un enfant avec lui, il faut que le sujet soit largement partagé avant de passer à l'acte !
Une fois tout le monde d'accord, ça ne pose plus de problème. Sinon mis devant le fait accompli, ça peut être très compliqué à gérer...
Avatar par defaut homme
Erbrs59
 
Messages: 21
Inscription: Dim 13 Nov 2016 12:52
Situation: Homme
Département: Nord

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Dim 20 Nov 2016 21:10

Oui bien sur, tu as tout a fait raison. Alors elle et moi on a déjà abordé à plusieurs reprises ce sujet sans réellement prendre de décision, c'est à dire sans convenir clairement qu'on acceptait que ça puisse déboucher sur qu'elle tombe enceinte de lui, car ce n'est pas le but de cette expérience on va dire. Indépendament de lui, cela fait deux ans qu'on essaye d'avoir un bébé et à l'heure actuelle, on se dirige vers un parcours de FIV qui devrait débuter cet hiver. L'idée d'une prise de risque avec mon copain a eu à cet égard un effet stimulant pour elle comme pour moi mais cela relevait plus du fantasme lors de nos calins qu'autre chose. Jusqu'à cet été, rien ne disait d'ailleurs que ça allait se concrétiser entre eux car malgré que cela m'excitait beaucoup depuis longtemps, j'ai quand même peur pour mon couple. Au final, les choses se sont concrétisées parce que ma femme a pris les choses en main de la même façon qu'elle a ensuite pris en main d'abandonner le préservatif lors de leurs rapports. Difficile de savoir ce qui se passe réellement dans l'esprit de ma femme mais quelque chose de sur, c'est qu'elle a un très fort désir d'enfant et qu'elle est très demandeuse. Tout en disant vouloir qu'il soit de moi comme les deux autres, elle accepte l'éventualité d'un accident avec lui. De mon côté et en laissant faire, j'accepte la prise de risque tout en l'espérant quand même minime vu qu'on rencontre des problèmes de fertilité et que de plus elle dit faire attention. Quant à mon copain, pour lui ce n'est pas un problème de mettre enceinte ma femme, il n'est pas du genre à se poser de questions existentielles, il voit même ça comme un service qu'il nous rendrait.
Dernière édition par sway4fun le Lun 21 Nov 2016 11:18, édité 3 fois.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocufieur39 » Dim 20 Nov 2016 21:48

Merci pour ce témoignagne pondéré et très humble de ce couple qui désire un enfant supplémentaire.
D'autres couples peuvent témoigner aussi sur le désir de leurs épouses de mélanger leurs gènes à ceux de leurs amants.
Avatar par defaut homme
cocufieur39
 
Messages: 75
Inscription: Sam 4 Mai 2013 14:00
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Maisons-Alfort

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Lun 21 Nov 2016 11:22

sujet difficile! je sais que la mienne a flippé un maximum, alors qu'elle avait 25 elle a baisé avec un collègue sans protection, ni moyen de contraception, et comme elle a eu du retard elle croyait être enceinte, mais non.
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Mar 22 Nov 2016 14:58

Je suppose qu'elle a fait sans protection dans le feu de l'action... :-P
Vous étiez déjà en couple à cette époque et si oui, comment as-tu vécu de ton côté l'éventualité qu'elle soit enceinte de son collègue ?
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sexlove » Mar 22 Nov 2016 15:06

Sujet très délicat après il faut assumé c'est un enfant pas un phantasme c'est un choix que j'aurai envisager ci j'avais été stérile à ne pas prendre à la légère
Avatar de l’utilisateur
sexlove
 
Messages: 1750
Inscription: Jeu 5 Mar 2015 19:48
Situation: Homme
Département: Var
Ville: Toulon

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar bons candaux » Mer 23 Nov 2016 16:52


Pas vraiment..en fait il lui a demandé s'il pouvait la pénétrer sans préservatif et elle n'a pas osé dire non, sachant quand même qu'elle ne prenait pas la pilule :x en fait elle a du être enceinte mais comme elle prenait la pilule depuis pas mal de temps, ça n'a pas marché vraiment. On était en couple et lui était marié, je l'ai mal pris évidemment surtout que nous n'avions pas d'enfant, je crois que si elle avait vraiment été enceinte elle l'aurait gardé car lui voulait un enfant d'elle et ça aurait été la fin. :evil:
bons candaux
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar pascaljean_fr » Mer 23 Nov 2016 18:19

J'ai une amie qui avait eu un très bon copain à l'étranger. Quelques jours avant de se marier elle est allé le rejoindre dans le but bien précis de garder un souvenir vivant de cet amant... sa fille n'est pas la fille de son mari qui n'en sait rien...
Avatar par defaut homme
pascaljean_fr
 
Messages: 5034
Inscription: Ven 15 Fév 2013 15:30
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Mer 23 Nov 2016 19:41

Un peu plus haut CRISOLIN disait que les femmes mariées aimaient se sentir remplies sans se préoccuper des conséquences. Ma femme n'est pas la première à me dire qu'elle préférait faire sans préservatif, qu'elle avait l'impression que le rapport sexuel n'était pas complet si l'homme ne finissait pas en elle. Quand nous nous sommes rencontrés elle m'a proposé de ne plus utiliser le préservatif quasiment tout de suite et rebelotte avec mon copain : il semblerait donc en effet que certaines femmes aiment se sentir remplies.

Mais en réalité, ne se soucient-elles réellement pas des conséquences ou bien n'est-ce qu'une apparence ? Peut-on raisonnablement croire qu'une femme expérimentée, ce qui est généralement le cas d'une femme mariée, peut ne pas savoir ce qu'elle fait quand elle couche avec un homme sans protection et qu'il y a réellement un risque de grossesse au regard de son cycle ?

Nous les hommes nous pouvons passer à côté car déjà nous n'avons pas de cycle, ensuite les conséquences de nos actes en ce domaine ce n'est pas directement notre problème, enfin parce que le désir + le plaisir l'emporte souvent sur la raison quand on baise (c'est clairement trop bon d'éjaculer dans le ventre de sa partenaire) ce à quoi je rajouterais que nous avons aussi et surtout tendance à nous en remettre à la femme s'agissant de prendre la pillule ou bien de refuser un rapport qu'elle saurait risqué. A l'inverse, la femme sait quand elle est en milieu de cycle, elle sait quand il y a un risque de fécondation... elle le sent dans son corps je présume. Je ne peux pas croire qu'elle n'y pense pas pendant le rapport lui même.

Alors au final, ma femme qui me dit qu'elle veut un enfant de moi et que de moi mais qui, quand on creuse, dit aussi en même temps accepter le risque de tomber enceinte en couchant sans protection avec mon ami voir même que si ça arrive il faudra décider ce qu'on fait, n'est-elle pas un peu en deça de la vérité ? Je veux dire par là, est-ce que le désir d'enfant chez une femme n'est-il pas plus fort que la raison comme votre amie qui se fait faire un enfant par un autre juste avant son mariage ? une femme qui veut désir un enfant d'un homme en particulier ne pense-t-elle pas, je le fais avec lui et qu'importe ce qu'on en pensera ? Une femme qui veut vraiment un enfant ne se dit-elle pas secrètement, peu-importe le père ?

En tout cas s'agissant de la mienne, je me suis souvent fait la réflexion dernièrement qu'elle devait se dire un truc du genre : "avec mon mari ça ne marche pas alors que son copain lui est très viril, il a déjà 4 gosses donc autant essayer avec lui, c'est peut être ma dernière chance d'y arriver et on verra après s'agissant de faire accepter à mon mari un enfant qui n'est pas de lui". A sa décharge, les mois qui ont précédé la concrétisation, je l'ai souvent chauffée en lui disant que mon copain avait une grosse queue, qu'il pourrait surement la féconder facilement... bref, si ma femme me menne en bateau quand elle me dit qu'elle va gérer et qu'en fait elle ne pense qu'à se faire mettre enceinte quand elle baise avec lui, je n'aurais un peu que ce que je mérite.

Qu'en pensez-vous ?
Dernière édition par sway4fun le Jeu 24 Nov 2016 20:09, édité 1 fois.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar pascaljean_fr » Mer 23 Nov 2016 19:56

Avec la génétique on découvre que très souvent le 3ième enfant n'est pas l'enfant du mari... je ne me souviens plus des chiffres mais les stats que j'avais lu sur le sujet ne laissaient pas de doute possible sur les infidélités aussi des femmes! et pourtant ces enfants sont élevés le plus souvent par le mari trompé sans que cela n'ai de conséquence, en général... en plus vous imaginez recourir à la FIV, une erreur d'éprouvette et c'est aussi l'hérédité du coté mère qui peut alors être différent... tous les couples qui ont recours aux dons de sperme ou de gamettes sont aussi dans le cas... si ta femme tombe enceinte, vous en avez envie, cela lui évitera les lourds traitements d'une FIV et vous formerez une belle famille avec un très beau secret entre vous deux puisque c'était aussi ton envie candau que tu voulais exprimer à travers vos jeux. et je suis sur que ton copain sera ravi d'être le parrain... ne te torture par trop l'esprit, vivez votre sexualité comme vous en avez envie, en plus cela va aussi libérer ta femme qui tombera alors peut être enceint de toi! surtout si cela arrive, ne cherche pas à savoir les détails, vivez ce moment en parfaite complicité.
Avatar par defaut homme
pascaljean_fr
 
Messages: 5034
Inscription: Ven 15 Fév 2013 15:30
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Sam 26 Nov 2016 10:32

En effet, j'avais déjà entendu il y a quelques années qu'une part significative de petits derniers n'étaient pas à proprement parlé les enfants de leur papa officiel. Cela accréditerait la thèse selon laquelle les femmes sont un peu plus secrètes qu'il n'y parrait et qu'elles se laissent malgré les apparences volontiers aller à leurs envies au détriment parfois de nos intérets de maris. Hier soir justement au JT de France2, il y avait un reportage sur la banque de sperme londonniène qui contrairement à la France, permet aux femmes de se faire inséminer aussi facilement que commander un chemisier sur le site La Redoute... et ce par un donneur qu'elles choisissent sur catalogue (il y a même un appli pour smartphone) ; nulle nécessité d'être en couple et d'apporter la preuve d'une vie maritale stable comme ici.

Je reconnais que tout ça a le mérite du pragmatisme et de ne pas se voiler la face sur les réalités de ce monde. Comme tu dis, une erreur de manipulation peut toujours arriver et dans ce cas là on ne peut pas renvoyer le bébé en faisant jouer la garantie. De plus quand un homme est stérile, c'est une bénédiction de pouvoir avoir recours au don de sperme pour que le couple ait un enfant alors considérer comme dramatique la survenance d'un enfant naturel pour autant que celui-ci n'ait pas été conçu en trompant moralement le mari, c'est un peu artificiel. Enfin la nature est également ainsi faite, comme tu as pu en faire l'expérience avec ta copine, que pour une femme qui désir un enfant, rien de plus facile que de montrer ses jambes au collègue de travail qu'elle trouve mignon et hop hop... aussi tôt dit, aussi tôt fait, pas besoin de remplir un formulaire et la livraison à domicile est même assurée. Donc ok les choses sont faciles, c'est le sens de la vie au point d'en être même un peu déloyal pour le mari, mais est-ce pour autant une raison d'agir sans morale ou sans considération pour l'intérêt du mari ou même de l'enfant, voir de l'amant et de sa propre famille ?

Bon la vérité c'est que je trouve ton approche très nuancée et intelligente, je pense que tu as surement raison. L'important est qu'on soit tous heureux dans un couple, en ce sens avoir un bébé est le plus beau des cadeaux aussi en être le père, même si ça reste fondamental, est-ce véritablement si incontournable que ça ? Ma femme désir un enfant plus que tout je crois, à 41 ans c'est peut-etre une de ses dernières chances alors si elle pense que mon ami ferait un bon géniteur et que lui de son côté la désir et l'apprécie suffisament pour accepter de jouer ce rôle, pourquoi ne pas lui offrir ce cadeau et les laisser faire ce qu'ils ont à faire ensemble vu que lui s'est proposé ? Déjà ça éviterait à ma femme de devoir me mentir en disant "je gère" pour me dire ensuite "euh, je suis désolée mon coeur, je crois qu'il y a eu un petit accident mes règles ont déjà 15 jours de retard...". Ensuite évidemment, cet enfant on le désir à deux alors je l'aimerais autant que les autres, ce serait l'enfant de la femme que j'aime et le fruit de notre amour, il n'y aura qu'à se dire qu'il est issue d'un don de sperme et voilà. Je ne me vois pas faire de différence... le seul truc qui me ferait vraiment mal c'est que l'apprenant un jour, il voit en mon copain son véritable papa à mon détriment.

Bref, aussi séduisant que ça soit, ce serait quand même une décision dure à prendre même si ceux qui ont l'habitude de me lire, savent que je me prends pas mal là tête. Rien que pour laisser mon copain toucher ma femme, il m'a fallu plus d'un an alors que tous les trois on en pouvait plus d'avoir envie, mon copain ne se cachait même plus pour bander devant nous en disant que c'est la faute de ma femme, qu'elle n'avait qu'à pas être aussi charmante. D'ailleurs si elle n'avait pas pousser un peu les choses, on y serait surement encore à réfléchir alors que je suis sur que certains auraient pliés ça en même pas 15 jours. C'est que c'est difficile de faire des choix de vie quand on a une conscience...

C'est sur que vu comme ça tout parait simple : une fois par mois la veille de son ovulation, il suffit d'envoyer les enfants chez les grands parents pour pouvoir passer la nuit sur ma femme, elle ne demande que ça. Ensuite si ça marche je me consolerais comme tu l'as souligné en me disant que si ça se trouve il est de moi car autant les 3 premières fois ils ont fait ça seuls, autant maintenant ma femme souhaite que je participe. Bon je ne suis pas dupe, je sais très bien que c'est simplement pour me faire plaisir et peut-être arranger sa conscience car ce n'est plus pour moi qu'elle mouille mais qu'importe. La première fois où j'ai participé je suis passé après lui, non seulement elle était épuisée mais je ne sentais plus rien et à fortiori elle non plus. La deuxième fois on a du coup inversé et je suis passé en premier. J'ai eu le droit à dix minutes dans son ventre brulant, juste le temps de lui donner un premier orgasme en guise d'apéritif mais c'était un peu comme si je préchauffais le four avant de passer aux choses sérieuses ; après c'était parti pour trois quarts d'heure de baise avec lui qui se sont terminés par un gros vidage de couilles débordant (et lui il ne l'a pas fait jouir qu'une seule fois, grrr). Bon enfin, tout ça pour dire que ses spermatozoïdes ont surement évacuer les miens réduisant d'autant mes chances si nous avions été à J14 mais l'important au regard du sujet c'est que mon sperme ou ce qu'il en est resté ait été dedans aussi.

Merci pour tes conseils en tout cas, je vais continuer à y réfléchir et commencer à en discuter un peu avec ma femme.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Mar 27 Déc 2016 10:12

Les enfants partent demain pour quelques jours, on a prévu une soirée avec mon ami en fin de semaine. J'ai profité de l'occasion de programmer cette soirée pour aborder avec ma femme la question du risque de fécondation même si elle ne sera pas au milieu de son cycle cette fois-ci.

Donc rien de vraiment nouveau n'est sorti de la discussion qui fut assez longue et constructive mais j'ai quand même apris quelques petits trucs, hé hé. Elle m'a confirmé qu'elle ne souhaite pas tomber enceinte de lui tout en continuant à vouloir des rapports sans préservatif. Elle me dit que c'est quand même plus agréable de faire sans, que ça coulisse mieux, qu'elle est moins irritée quand le rapport est long. Elle me dit aussi qu'il n'y a pas besoin de mettre en pause les préliminaires pour s'occuper de la pose du préservatif et que du coup ça lui permet d'etre plus concentrer sur le câlin. Ensuite elle m'a ré-expliquer que recevoir le sperme en elle ou sur elle fait partie de la finalité l'acte et que pour elle, c'est comme s'il n'était pas complet sans ça (sentiment d'inachevé).

Elle a rajouté qu'en outre, elle aime voir son plaisir à lui (comme le mien quand c'est moi son amant) au moment de l'éjaculation. Elle me dit que ce n'est pas physique car elle ne ressent pas le sperme jaillir en elle, elle ressens juste les mouvements de pénétration qui se font plus appuyés et plus longs + le fait qu'il s'aggripe à elle. Donc ce serait surtout psychologique. Ce qui lui plait en fait c'est de le sentir épuisé, ne pouvant plus de se retenir et qu'il soit obligé de "se lacher" en elle au sens propre du terme... elle me dit que ça lui plait d'imaginer le plaisir qu'il prend à venir déposer son sperme dans son ventre et que ça ne fait pas pareil lorsqu'il y a un préservatif. Je crois qu'elle pense que pour l'homme c'est moins bon si c'est pas fait au naturel on va dire ... me concernant c'est pas faux mais je ne sais pas chez les autres.

Du côté de son plaisir à elle, elle ne me cache pas que pendant le rapport, forcément elle pense à tomber enceinte, que l'idée l'excite et lui donne du plaisir mais c'est sans forcément penser à qui lui fait l'amour... ça lui fait le même effet quand c'est moi elle me dit. Sinon elle reconnait quand même que ça lui arrive de penser à sa virilité à lui qui est particuliètement prononcée dans sa manière de faire (beaucoup plus "film de cul" que moi) et dans les dimensions de son sexe évidemment ; dans ces moments là il lui arrive d'imaginer qu'elle est en train de se faire mettre enceinte par lui et même qu'il la force (?!), mais ce ne serait pas systématique, ça arrive surtout quand elle est très excitée ou qu'elle a très envie (ça a du arriver 2 fois en tout elle m'a dit). Je lui ai demandé qu'est-ce qu'elle entendait par "qu'il la force", elle me dit que par exemple elle imagine lui demander de ne pas finir en elle du fait du risque de grossesse mais que lui fini quand même dedans malgré qu'elle ait essayé de le repousser.

Enfin par ailleurs après le ou les rapports, elle aime savoir qu'elle conserve en elle les spermatozoides, elle me dit qu'elle y pense souvent pendant les heures qui suivent. A la question si ça ne la dérangeait pas de devoir s'essuyer après l'acte quand il y en a partout sur son ventre et dans ses poils pubiens (éventuellement qu'il faille changer les draps) + quand ça coule dans sa culotte meme le lendemain, elle dit que ça ne la dérange pas et que pour la culotte elle met une serviette.

Voilà donc rien de neuf au final car mises à part ses confidences, c'étaient que des choses que je savais en gros déjà. Sinon je lui ai dit que j'étais d'accord avec tout ça mais j'ai insité en lui disant qu'on ferait quoi si la relation sexuelle avec mon copain arrivait à un moment où il y a de vrais risques de tomber enceinte puisqu'elle ne souhaite pas d'enfant de lui ? Sa réponse n'a pas été "tant pis on remettra un préservatif juste pour ce soir là" mais "oui je sais, c'est le risque. Si je tombe enceinte il faudra qu'on voit ce qu'on décide" :-s Bref, le truc qui devient clair c'est qu'elle est prête à prendre vraiment le risque de tomber enceinte de lui car pour une fois, ça n'a pas été une discussison sur l'oreiller où le facteur excitation peut nous faire dire des choses qui dépassent la pensée. Donc d'un côté elle m'a rassuré en me confirmant qu'elle n'envisageait et ne voulait que moi comme père mais de l'autre, je vois bien que tomber enceinte de lui ne la dérangerait pas plus que ça ; quand elle dit "si ça arrive il faudra voir ce qu'on décide" moi j'entends surtout "tu accepterais que je le garde même s'il n'est pas de toi ?".

Du coup si je résume bien sa pensée, elle ne veut un enfant que de moi mais elle ne prendra aucune mesure pour ne pas tomber enceinte de lui ! Comme d'habitude pour un homme, c'est à n'y rien comprendre... c'est bien un femme ! Ceci étant je ne crois pas être plus clair, en même temps ça me fait peur et je redoute qu'elle tombe enceinte de lui, en même temps ça m'excite de plus en plus qu'elle prenne des risques. J'adore les voir s'accoupler, voir le plaisir qu'ils prennent à baiser ensemble et que pour terminer qu'il se vide les couilles dans le ventre de ma petite femme adorée... Je sais que ça serait surement la douche froide à posteriori si elle tombait enceinte de lui mais sur le moment, qu'ils prennent des risques c'est très excitant. En tout cas je me languis vendredi.

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite à tous un joyeux noël et de bonnes fêtes de fin d'année.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar swagger » Ven 30 Déc 2016 14:11

Bonnes fêtes à toi aussi et merci ppur cette fabuleuse expérience magnifiquement racontée.
Avatar de l’utilisateur
swagger
 
Messages: 1054
Inscription: Lun 12 Oct 2015 11:33
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: la couronne

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocufieur39 » Sam 7 Jan 2017 22:03

Merci de vos témoignages et bonne année 2017 à tous
Avatar par defaut homme
cocufieur39
 
Messages: 75
Inscription: Sam 4 Mai 2013 14:00
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Maisons-Alfort

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar porteur de cage » Ven 20 Jan 2017 12:19


j'ai eu un peu le meme parcours; ma premiere fiancée ma fait cocu avec mon meilleur ami le lendemain du soir ou je quittais le statut de puceau; mon ex femme m'a fait cocu dés le début de notre relation mais je ne l'ai su qu'un an apres notre mariage, et apres la naissance de notre (son) premier enfant ; puis elle m a fait cocu ouvertement et j'ai meme assisté à sa seconde fécondation; elle m'a quitée definitivement pour un de ses amants meme s il y avait eu plusieurs fois ou elle était déjà partie puis revenue.
porteur de cage
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Sam 11 Fév 2017 19:22



Tu sais, je prends le temps de vous raconter le bon côté des choses parce que pour moi c'est ce côté là qui en vaut la chandelle mais il y a aussi des moments difficiles dont je ne parle pas forcément. Evidémment tout est toujours subjectif mais faisant suite à ma propre expérience, pour peu qu'on soit sensible je trouve qu'il faut avoir le coeur bien accroché quand on partage sa femme avec un autre homme. Pour ceux qui aiment bien me lire, je vais prendre l'exemple de la première fois où j'ai été présent pendant leurs ébats. Je précise que c'est ma femme qui a demandé à ce que je reste avec eux cette fois ci car elle avait trouvé ça un peu glauque la fois précédente que j'attende dans mon coin pendant qu'ils prennaient du bon temps. Pour mémoire les deux premières fois elle avait voulu être seule avec lui malgré mon insistance.

Donc dans les faits, c'était fin aout dernier, après une soirée agréable au cours de laquelle nous nous sommes employés de façon complice lui et moi à charmer et faire rire mon épouse, nous avons fini par nous retrouver tous les trois dans le lit. Celle-ci s'étant positionnée entre nous deux, j'étais pour ma part resté dans l'esprit de complicité qui avait animé la soirée ; je crois naïvement que je m'étais imaginé que ça allait se dérouler un peu façon plan à trois je pense. Après que nous ayons échangé quelques phrases potaches toujours dans la bonne humeur, ils ont commencé à s'embrasser et le silence s'est fait. Jusque là tout va bien, c'était la première fois que je voyais un couple se câliner nus devant moi, première fois aussi que je voyais un autre homme toucher ouvertement le corps de ma femme dans la perspective de coucher avec elle... elle s'offrait complètement à lui, il en prennait possession, c'était très excitant de les regarder faire. Petit à petit leurs baisers se sont fait plus appuyés et plus langoureux puis se sont rajoutés des enlassements au cours desquels ils se sont beaucoup caressés. Ce qui m'a frappé c'est que pendant toute la durée des préliminaires elle n'a quasiment pas lâché sa queue des mains. On aurait dit qu'elle tenait un gros épi de maïs, sa main était trop petite pour en faire le tour. La position n'était pas toujours pratique, mais passant d'une main à l'autre elle arrivait à toujours la tenir comme si elle avait peur que celle-ci ne lui échappe. De temps à autres, pendant la durée d'un baiser échangé, elle le masturbait délicatement d'une façon naturelle et instinctive mais sans aller jusqu'à le décaloter complètement. Je dois reconnaitre que le sexe de mon copain - que je découvrais de visu à l'occasion - est vraiment imposant, il est massif et gonflé comme si on avait soufflé dedant. Il bandait comme un âne, c'était très impressionnant et je peux comprendre l'effet d'excitation que cela peut produire sur une femme qui a envie.

Quoi qu'il en soit c'est elle qui lui a fait comprendre que le moment était venu de passer à l'étape suivante en lui demandant d'attraper un des préservatifs qu'il avait amené et qu'il lui a immédiatement tendu. Elle le lui a enfilé un peu maladroitement mais apparemment cela se passait de la même façon que leurs fois précédentes car le rituel m'a semblé bien rodé entre eux. Une fois que c'était fait, il est tout de suite venu s'installer sur elle dans la position du missionnaire. Guidant de la main son sexe hyper tendu vers l'entrée de son vagin, elle lui a ensuite fait comprendre qu'elle voulait être pénétrée. Il est entré en elle tout doucement, centimètre après centimètre jusqu'à y être quasiment complètement. Une fois dans son ventre il a entrepris quelques va et vient très lents jusqu'à ce que ça coulisse bien mais il n'y avait pas vraiment de problème, elle mouillait visiblement beaucoup. Ensuite... ensuite ben ils se sont mis à baiser. Je les ai regardé faire depuis le bord du lit sans qu'ils ne me calculent... pas une fois ma femme ne m'a regardé ou fait un geste envers moi, j'avais l'impression d'être complètement transparent. Leur câlin - que j'ai trouvé plutot sportif en comparaison des miens - a duré une bonne demi-heure au cours de laquelle il lui a donné 3 orgasmes quasiment sans faire de pause, juste des moments un peu plus lents. Les odeurs de transpiration et de sexe mélangées à la moîteur ambiante avait quelque chose d'ennivrant, j'étais très excité. Quand ils se sont désunis, je pensais que ma femme allait vouloir me retrouver un peu ; j'espérais que ça allait être notre tour de nous câliner après un petit temps de récupération pour elle mais non seulement elle était fatiguée et m'a demandé si je ne préférais pas qu'elle me fasse à la main ... génial :-/ ... mais en plus je n'ai pu la pénétrer que 2 minutes parce qu'elle était irritée. Evidemment elle n'a pris aucun plaisir avec moi, forcément elle ne sentait plus rien, quant à moi je ne sentais pas grand chose tellement je flottais mais comme je n'en pouvais plus ce fut rapide... Certe j'ai pris du plaisir physique à me décharger en elle (et j'ai du mettre la dose...), mais je ne me sentais pas vraiment bien. Déjà que j'avais eu le sentiment d'avoir été transparent durant leur câlin, là j'ai vraiment eu l'impression qu'on avait fini par m'accorder l'aumone. Bon ok, il faut bien que leurs grosses envies s'apaisent mais mon ressenti fût qu'il n'y avait clairement pas de place pour moi durant leurs ébats. Par la suite elle m'a expliqué qu'elle m'avait volontairement zappé parce que m'être infidèle sous mon nez lui aurait coupé ses moyens et qu'ensuite elle avait été mal à l'aise... mouais... En tout cas depuis on s'organise un peu différement, je leurs ai dit que je préférais que ça se passe autrement et comme ils ne mettent plus de préservatif elle n'est plus irritée. Tout ça fait que les fois suivantes se sont mieux déroulées mais il n'en demeure pas moins que sur le moment j'en avais gros sur le coeur comme si ma femme n'était plus ma femme mais la sienne. Je vous avoue que ça m'a travaillé et une fois qu'il est parti je me suis consolé en me disant qu'elle était en train de s'endormir à côté de moi et qu'il l'avait peut-être fait jouir mais que c'était mon sperme à moi qu'elle conservait au chaud dans le fond de son ventre. De toute façon au cours des jours qui ont suivi, le bobo s'est estompé, je me suis un peu fait à l'idée de devoir me faire tout petit quand il est là et j'ai rapidement eu envie qu'ils remettent ça.

De la simple pointe au coeur qu'on arrive à zapper rapidement jusqu'au comportement qu'on a du mal à digérer, qui donne la boule au ventre ou qui fait cogiter toute la journée, des trucs qui font mal il y en a plein. Fonctionner à trois avec des conceptions et des façons de faire de couples sans que l'un des deux hommes ne se sente mis sur la touche et soit contraint de tenir la chandelle n'est pas évident. D'ailleurs tout ça m'inspire une réflexion sur le fait qu'il faut quand même être un peu maso pour s'engager dans ce genre d'aventure si on n'est pas capable de ne s'en tenir qu'au côté ludique ainsi qu'au plaisir qu'on offre à sa femme tout en faisant abstraction de soi-même, le tout sans se poser de question existentielle sur son couple. Je ne crois pas que cela ne vienne que d'un problème de ressenti du à la trop grande sensibilité du mari car il y a quand même les conséquences possibles : je viens de lire dans les précédents posts que certains ont même perdu leur femme partie avec l'amant. Quand on lit ça, cela me semble à juste titre qu'on peut s'inquiéter et que cela ne relève plus que du registre émotionnel, vous en conviendrez. Sur le fond, il est vraiment triste à mourir d'en arriver là car pour moi, offrir sa femme à un autre homme (ou plutôt offrir un autre homme à sa femme), c'est lui offrir l'expérience d'être courtisée, désirée et possédée par un autre que soi sans qu'en théorie cela ne remette en cause le couple... c'est lui faire cadeau des plaisirs de la chaire qu'interdit normalement le mariage et la fidélité. A mes yeux c'est donc aussi un témoignage d'amour, d'admiration et de confiance en elle (et en l'amant), charge à elle/eux de faire sorte que tout le monde ait et conserve sa place. Alors certes si ça dérappe, je ne doute pas que les maris malheureux assument et se soient fait une raison, par la force je ferais de même si cela m'arrivait. Je rajouterais aussi qu'aller au bout des choses quand on en a vraiment envie fait qu'au moins on vit pleinement ; en tout cas moi je n'ai jamais vraiment regretté mes mauvaises expériences dans la vie pour cette raison là. Donc heureusement que la philosophie permet d'atténuer bobos ou les blessures mais au fil de ma réflexion, je fini par tout de même me demander si vouloir offrir du plaisir à l'autre + l'excitation sexuelle qui en découle pour tout le monde justifient vraiment à eux seuls les douleurs que s'inflige un mari qui offre sa femme ? De plus si on se souvient que ma femme ne trouvait rien de séduisant chez mon ami à la base (avant qu'il ne se comporte en coq de bascours), des fois je me demande s'il n'y a pas notamment chez elle comme chez moi - peut être plus généralement chez les êtres humains - la résurgence d'un effet de soumission instinctif et grégaire, genre soumission au mâle alpha comme chez les loups ?

Ce qui me fait me demander ça, c'est le paradoxe que je vis à l'occasion de cette expérience. C'est que je ne prends aucun plaisir à me comporter comme une lopette, ça ne m'excite pas du tout d'être humilié ou soumi, j'ai plutot un caractère fort dans la vie, et de toute façon mon copain n'a jamais cherché à me soumettre ou m'humilier, c'est clairement et uniquement le cul de ma femme qui l'intéresse. Or à ce propos je dois bien reconnaitre que quelque part ça ne me déplait pas qu'il prenne ce rôle de "mâle dominant" quand il vient... qu'il prenne ma place et qu'il se charge notamment de la sauter. Je dois bien avouer que son assurance et les libertés qu'il s'accorde avec nous (et surtout avec elle) ont quelque chose d'envoutant qui me donne envie de le laisser faire... et c'est justement cela que j'ai du mal à m'expliquer. Que ma femme qui a également du tempérament se montre soumise peut se comprendre par le fait qu'elle soit sous son charme et que ça soit un schéma courant chez un femme de se comporter ainsi, mais moi ? Je me répète mais j'aime par exemple quand il ne se gêne pas pour regarder ouvertement ses jambes quand elle porte une jupe alors qu'auparavant j'aurais trouvé vraiment déplacé qu'un homme se permette ce genre de choses, qui plus est un de mes amis ; comment expliquer ce changement en moi ? J'aime aussi quand il la taquine verbalement et qu'il se comporte de façon macho. J'aime quand il la colle, qu'il l'attrape par exemple par les hanches pour chahuter et qu'il la pelotte comme s'il était en terrain conquis sans aucun égard pour moi. J'aime voir à travers son pantalon qu'il est en érection comme souvent à ces occasions ; dans ces moments là je voudrais qu'il plaque ma femme contre un mur, qu'il retrousse sa jupe et qu'il aille jusqu'au bout de sa démarche en la baisant sans ménagement même devant moi. D'ailleurs même la façon qu'il a de la prendre au lit me plait : s'agissant de moi j'ai plus le sentiment de faire l'amour à ma femme, c'est à dire que même quand c'est chaud comme j'ai pu vous le raconter dans d'autres posts, ma façon de faire s'inscrit dans le cadre des sentiments que j'ai pour elle ; quelque part, je réalise en les voyant faire que ça me limite sous certains aspects. Contrairement à lui, moi je n'ose pas en plein câlin dire à ma femme "mais qu'est ce que t'es bonne toi" ou alors "elle est délicieuse ta chatte, j'en peux plus, j'ai envie de me vider les couilles dedans" ... franchement je n'arrive même pas à concevoir qu'il puisse ne serait-ce qu'oser avoir ce genre de paroles avec la femme d'un de ses amis ! Au delà des mots crus lui ne s'embarasse pas de sentiment, c'est nettement plus physique, plus charnel, plus animal qu'avec moi on va dire... et ma femme adore ça !!! Il faut voir la façon qu'elle a de relever son bassin quand il la retourne sur le ventre, comme si elle lui disait "aller vient vite me prendre, j'en peux plus, j'ai besoin de sentir ta queue en moi". Il faut voir aussi l'expression de plaisir qu'affiche son visage quand elle ferme les yeux et se mord les lèvres en s'accrochant aux draps quand il la besogne... ce genre de truc n'arrive jamais avec moi ; elle jouit bien sur, mais pas de la même façon, je ne la reconnais plus quand elle est avec lui ou plutôt je ne la connaissais pas comme ça. Je ne pense pas qu'elle fasse semblant car malgré sa façon virile de faire, il a plein d'égards envers elle. Il sait la séduire en la faisant rire, lui raconter des histoires, lui ramener des fleurs comme à Noël, que des trucs basics (et à mes yeux factices) mais qui ont de l'effet sur elle et qui lui donne envie de sexe, envie qui se concrétise d'une façon essentiellement physique et sensuelle mais sans tendresse : pour résumé, je dirais que moi je lui fais l'amour, eux ils s'accouplent ! Il assure niveau mesurations, endurance, nombre de positions (la taille de son machin le lui permet), nombre d'orgasmes donnés, éjaculation... je dois bien reconnaître que dans ce registre il sait y faire : il est peut-être bourru mais il la baise comme il faut et quelque part je suis admiratif (et un peu envieux voir même jaloux). Je pense qu'en se comportant de façon très masculine, il provoque en retour que ma femme se sente très feminine (pour ne pas dire très "femelle"). Comme en plus de tout ça il reste détaché et un peu mystèrieux sur sa propre vie, quelque part ça la captive et la stimule. En tout cas elle aime sa façon de faire et vu le plaisir qu'il lui donne, à mes yeux il gagne quelque part le droit d'être son amant quitte à ce que ce soit lui qui lui remplisse le ventre à ma place les soirs où il vient.

Bon je vous (me) rassure, si soumission il y a, elle n'est qu'occasionnelle même si récurrente. Si on fait les comptes, ils ont couchés ensembles moins d'une fois par mois depuis l'été dernier, ce n'est donc qu'une suspension limitée de ma position d'homme. Au final le comportement de ma femme envers moi n'a pas vraiment changé non plus, peut être que nous faisons un peu moins de câlins parce qu'après chaque fois avec lui elle est moins demandeuse pendant quelques jours, mais ce n'est pas très sensible. Le plus gros changement pour moi n'est pas non plus la baisse des sensations due à la dilatation de son vagin que je craignais avant de m'embarquer dans cette aventure (quoi que...), mais ce serait plutôt de savoir qu'il existe, que je dois accepter le fait de ne plus être le centre exclusif de la vie sexuelle de ma femme. Je ne suis plus le seul à lui donner du plaisir. Il lui apporte ou fait découvrir des choses que je ne peux pas lui apporter moi. Parfois elle a envie de lui et du coup elle se fait belle pour le séduire lui et plus moi, elle se comporte un peu comme une adolescente excitée dans ces moments là, elle est conquise. Du coup elle en devient maladroite envers moi comme je vous racontais plus haut mais même si ça fait bobo, je lui pardonne évidemment. Certes, si ma femme voyait tout ce que je vous dis là, elle me dirait surement que je délire et que c'est moi qu'elle aime, qu'avec lui ce n'est que du sexe pour le plaisir, que ça ne compte pas et ne change rien... Elle n'a pas tort 95% du temps mais c'est faux les 5% restants quand c'est lui qui occupe son esprit. Comme je vous l'ai dit, j'accepte et ça me plait qu'il devienne le mâle dominant ces 5% du temps ; maintenant si cette théorie sur la soumission s'avère vraie, la question que je me pose pour en revenir au sujet de la fécondation, c'est jusqu'où peut aller cette soumission durant ces fameux 5% du temps ?

En début de semaine dernière, c'était la période d'ovulation de ma femme. La veille au soir du jour J, on a fait comme il se doit des câlins. Tout en lui faisant l'amour je n'arrêtais pas de penser à eux deux en train de baiser, je repassais certaines séquences dans ma tête ce qui m'excite toujours autant. Dans le feu de l'action je n'ai pas pu m'empêcher de commencer à lui parler de mon copain. Elle a beau dire qu'elle ne veut pas tomber enceinte de lui, je suis certain qu'au fond d'elle ça la travaille tout comme ça me travaille moi, j'en suis quasi sur. Le coeur palpitant, prenant mon courage à deux mains, je lui ai d'abord demandé si ça avait été bon la dernière fois avec lui, si ça lui disait toujours de remettre ça une fois prochaine. Le "ben oui" qu'elle m'a immédiatement répondu tel une évidence m'a encouragé à continuer. J'ai alors poursuivi en lui demandant si ça lui plairait que le mois prochain, la veille de son ovulation comme ce soir, on décidait de l'inviter ? Sa réponse n'a pas été aussi rapide mais le "peut-être" qu'elle a fini par lâché, bien qu'un peu timide, voulait sûrement dire oui et ce d'autant plus qu'elle fermait maintenant les yeux, qu'elle avait remonté ses cuisses comme pour mieux sentir ma pénétration (ou être pénétrée plus profondément) et qu'elle s'était mise aussi à beaucoup mouiller... mmhhh c'est vrai qu'elle est trop bonne ma petite femme, je suis gâté et j'en ai conscience. De mon côté, j'avais toujours en tête les images d'elle en train de jouir sous les assauts puissants de son amant et celles du sperme s'écoulant quand une fois sa mission accomplie, ils se désaccouplent et qu'il retire sa grosse queue de la chatte déformée et laissée béante de ma femme. Je n'en pouvais déjà plus mais j'ai quand même trouvé la force de me retenir et de lui dire "tu te souviens de sa proposition, est-ce ce que tu voudrais que ça soit moi qui lui demande officiellement de nous aider ?"... ces paroles furent la goutte d'eau qui a fait déborder le vase car en guise de réponse, elle s'est mise à jouir et de mon côté je n'ai pas pu m'empêcher de l'accompagner. Voilà, je ne sais pas comment interpréter les choses mais si encore une fois elle ne tombe pas enceinte de moi cette fois-ci, je crois que j'ai vraiment envie que la prochaine fois elle essaye avec lui.

:roll:
Dernière édition par sway4fun le Jeu 25 Mai 2017 18:59, édité 10 fois.
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar porteur de cage » Dim 12 Fév 2017 15:02


tins nous au courant
porteur de cage
 

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar hbreton56 » Lun 13 Fév 2017 13:55

Quel texte, bien écrit et oui qui contient toutes les craintes et l'excitation de cette pratique
Avatar par defaut homme
hbreton56
 
Messages: 881
Inscription: Lun 17 Mai 2010 15:55
Situation: Homme
Département: Morbihan
Ville: Vannes (56) Bretagne

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocufieur39 » Sam 20 Mai 2017 10:24

Merci pour vos témoignages.
Partager vos expériences car elles apportent beaucoup de plaisir et d'excitation à vos lecteurs.
Avatar par defaut homme
cocufieur39
 
Messages: 75
Inscription: Sam 4 Mai 2013 14:00
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Maisons-Alfort

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Jeu 25 Mai 2017 18:53

Oui, merci, c'est gentil de le rappeler.

Pour ma part, écrire pour vous raconter le vécu de mon expérience prend un peu de temps donc même si je le fais bien évidemment pour moi-même avant toute chose - je prends du plaisir à revivre les choses dans ma tête quand je vous raconte -, j'apprécie quand ça donne lieu à des échanges ou bien que ça procure également du plaisir à ceux qui me lisent. Comme il n'y a pas trop de retour, il est vrai que cela me prive d'une bonne partie de la motivation pour prendre temps pour vous racontez la suite. Cependant les choses avancent donc j'essayerais de vous tenir au courant plus souvent.

Pour en revenir à mes aventures donc, depuis mon dernier post qui datait de février et après une deuxième tentative de FIV qui a échoué, nous avons franchis le pas. Par deux fois nous avons sollicité mon ami pour venir nous donner un coup de main en période d'ovulation de ma femme et il ne s'est bien évidemment pas fait prié. Quand je dis qu'il donne un coup de main je devrais plutôt dire que c'est moi qui me suis retrouvé à apporter ma petite contribution pendant la soirée tant il prend son rôle très à coeur, de vrais lapins tous les deux ! Je vous raconterai très prochainement mais donc les deux fois ça c'est bien passé, sans succès toutefois au niveau fécondation s'agissant de la première fois. Là on attends de savoir pour la seconde, c'est encore trop frais... :-P

En tout cas ma femme est heureuse, ça lui redonne de l'espoir à chaque fois et l'évite de déprimer, j'aime tellemment la voir sourire...

Je souhaite un très bon week-end à tout ceux qui ont la chance de faire le pont :-)
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar isabelleeric » Jeu 8 Juin 2017 23:01

très joli texte que celui du 11 février.
nous l'avons vécu qu'une fois avec ma jeune copine
mais en de nombreux points je me retrouve.
ce ne fut pas aussi facile que cela.
Avatar par defaut homme
isabelleeric
 
Messages: 11
Inscription: Ven 15 Juil 2016 13:54
Situation: Homme
Département: Var
Ville: draguignan

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar sway4fun » Sam 10 Juin 2017 22:29

Merci.

Vous dites que cela ne fut pas aussi facile que cela, qu'avez vous trouvé de difficile dans ce que vous avez vécu ?
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 62
Inscription: Jeu 6 Juin 2013 00:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar hbreton56 » Mar 13 Juin 2017 15:23

Le candaulisme n'est pour moi pas un concept pour quitter son mari.

C'est tout le contraire. C'est une pratique dans un coupe fort, et qui se renforce à chaque rencontre.
On entend aussi cuckold, mais même dans cet extrême (pour peu que cela en soit une), le couple reste soudé (avec un soumis et une dominatrice).

Donc si la miss se sert de son mari seulement pour se sustenter un temps et le quitter, ce n'est pas la même chose du tout.
Avatar par defaut homme
hbreton56
 
Messages: 881
Inscription: Lun 17 Mai 2010 15:55
Situation: Homme
Département: Morbihan
Ville: Vannes (56) Bretagne

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar HULKHULK83 » Dim 18 Juin 2017 11:54

Pour moi, oui le candaulisme peut aller jusqu'à la fécondation.
C'est le candaulisme ultime où la femme fait don de l'intégralité de son corps à son amant et ce avec la complicité de son mari.

Reste la question d'après la fécondation, garder ou pas, ça dépend du couple, pas de l'amant même si les relations continuent.
Accessoirement de nos jours c'est la femme qui contrôle et faire l'amour sans protection c'est, pour l'amant, le risque (la chance) de voir l'amante tomber enceinte, mais c'est tellement agréable sans protection !

Deuxième point: Est-ce juste pour tomber enceinte ou pour avoir un enfant ?
Dans le premier cas, je déconseille vivement cette pratique régulière, l'avortement a toujours des conséquences surtout si c'est répété.

Dans le deuxième cas, tout dépend du couple, on peut facilement élever un enfant qui ne soit ni du père, ni de la mère alors ... pourquoi pas; le tout étant d'être vraiment clair sur ses désidératas avant.
J'ai connu un couple qui avait déjà eu un enfant d'un amant et j'avoue avoir fait le deuxième, puis ils ont rompus toute relation, c'était leur choix; le premier étant bien élevé, je ne me fais pas de souci pour le (la) petit(e) que je ne connais pas, mais qui a une mère et un père de cœur à défaut de corps.

Effectivement mettre enceinte la femme d'un autre, continuer à avoir des relations pendant la grossesse et la téter ensuite, le tout en présence ou avec la complicité du mari, relève plus du fantasme que du candaulisme. Et sincèrement il est plus simple de le faire avec votre femme.
A moins que vous n'envisagiez une sorte de ménage à trois ou quatre ...

Quand à mon dernier point: la séparation !
Dites vous bien que si elle a envie de partir, elle partira et le candaulisme n'a rien à voir la dedans, ça a peut être précipité la chose et encore c'est douteux.
Si elle part seule, c'est à cause de vous !
Si elle part accompagnée, c'est qu'elle ne vous aime plus (et ce n'est pas exclusif du premier cas rires).

Et si elle reste ?
Elle n'aime peut être pas le changement permanent, elle aime une certaine routine, elle trouve ailleurs ce que vous ne lui donnez pas et ça lui convient, elle aime la pluralité, ...
Il se peut aussi qu'elle vous aime, il ne faut pas être tout le temps négatif :lol: à moins que ce ne soit pour les enfants !

Maintenant à mon âge, mettre une femme enceinte relève du fantasme, non point que je ne sois plus en mesure de le faire, loin de là ;) , mais les jeunes femmes fertiles préfèrent les beaux jeunes bien musclés et je le regrette.

Voilà pour ma contribution

PS: si une femme ou un couple est intéressé, n'hésitez pas :P
Dernière édition par HULKHULK83 le Dim 18 Juin 2017 12:09, édité 1 fois.
Du réel, du réel, que du réel sinon passez à une autre fiche.
Vieux pervers bien monté.
Avatar de l’utilisateur
HULKHULK83
 
Messages: 580
Inscription: Mer 14 Juin 2017 02:05
Situation: Homme
Département: Var
Ville: TOULON

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jennifer44 » Dim 18 Juin 2017 12:07

Je peux vous dire que son amants n'attend que ça de la féconder. justement pour les gros seins qu'elle va avoir. et son envie de sexe avec les hormones.sans parler de lui teter le lait.
vous pouvez télécharger nos photos pour les diffuser sur d'autre post du site
Avatar de l’utilisateur
jennifer44
 
Messages: 183
Inscription: Mer 24 Mai 2017 08:24
Situation: Homme
Département: Loire-Atlantique
Ville: nantes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar HULKHULK83 » Dim 18 Juin 2017 12:10

Pour avoir gouté goulument divers laits, je préfère le lait de vache pour le gout, mais celui des femmes pour le plaisir.
Du réel, du réel, que du réel sinon passez à une autre fiche.
Vieux pervers bien monté.
Avatar de l’utilisateur
HULKHULK83
 
Messages: 580
Inscription: Mer 14 Juin 2017 02:05
Situation: Homme
Département: Var
Ville: TOULON

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar curieux99 » Lun 19 Juin 2017 07:19

A l époque ou ma femme me cocufiat et se faisait sauter sans capote elle a eue un long moment un amant régulier (un de ses chefs)
a t elle fait exprès ou pas je ne sais pas mais il l a fécondée et s est retrouvée enceinte
elle a hésité un moment puis s est faite avortée
voila ma courte expérience sur le sujet
Avatar par defaut homme
curieux99
 
Messages: 61
Inscription: Mar 22 Nov 2016 08:44
Situation: Homme
Département: Drôme

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar lucasTBM63 » Ven 21 Juil 2017 17:12



Euh, je vais passer pour le rabat-joie, mais...

Sinon, à part le fait de jouir sans capote, de jouer ensuite avec les gros tétés de Madame et de la baiser à fond grâce à ses hormones... personne ne s'intéresse ou ne s'inquiète de l'enfant, des conséquences pour lui, son avenir ???

Assez hallucinant quand-même ce genre de propos, non ?
Avatar de l’utilisateur
lucasTBM63
 
Messages: 299
Inscription: Lun 26 Juin 2017 08:27
Situation: Homme
Département: Puy-de-Dôme

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jennifer44 » Ven 21 Juil 2017 20:01

la majorité des enfants ne sont pas élevés par le géniteur, et ils s'en portent très bien.
vous pouvez télécharger nos photos pour les diffuser sur d'autre post du site
Avatar de l’utilisateur
jennifer44
 
Messages: 183
Inscription: Mer 24 Mai 2017 08:24
Situation: Homme
Département: Loire-Atlantique
Ville: nantes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar curieux99 » Sam 22 Juil 2017 06:54

Très probablement pourquoi ma femme avait décidée d'avorter.
Avatar par defaut homme
curieux99
 
Messages: 61
Inscription: Mar 22 Nov 2016 08:44
Situation: Homme
Département: Drôme

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar messody23 » Lun 7 Aoû 2017 23:23

Mon fantasme ultime, et celui de mon mari par la même occasion
Peut être un jour avec un amant régulier
Avatar de l’utilisateur
messody23
 
Messages: 16
Inscription: Mar 21 Jan 2014 21:46
Situation: Homme
Département: Rhône

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar seducteurantibes » Mer 16 Aoû 2017 13:50

Bonjour à tous.
Pour être honnête , le fantasme de féconder une femme et par la même aider un couple ayant du mal a avoir des enfants est en train de germer dans mon cerveau.

Celà sera fait dans les regles d'hygiene et apres avoir discuter avec les deux époux de leur désir.
Avatar par defaut homme
seducteurantibes
 
Messages: 1771
Inscription: Lun 18 Juin 2012 14:08
Localisation: Antibes - 06
Situation: Homme
Département: Autre
Ville: Alicante ESPAGNE

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Ven 25 Aoû 2017 11:13

J'avoue aussi être très attire par le fait de mettre enceinte une femme mariée. Après il suffit de bien définir les conditions et surtout les respecter et s'y tenir.

Le père de l'enfant sera le mari, c'est lui qui l'éduquerait, le verrait grandir, s'inquiéterait pour lui. Il est le père.
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Jiss8 » Ven 25 Aoû 2017 11:14





Hello toi. Ça fait longtemps... ;)
Avatar de l’utilisateur
Jiss8
 
Messages: 93
Inscription: Ven 31 Jan 2014 14:10
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Jeu 2 Mai 2019 08:45

Bonjour je vais donnè mon avis. Jai ue deux enfants grace a mes amants . Mon mari etant suite a aun accident de la route , il ne pouvais me donnez d.enfants . L, adoption certains diront , jai plutot ue l.impression d'achete un enfant plutot que de l'adopte .donc mes amants de lepoque ( le premier le meilleur amis de mon mari ,le second un mec rencontre sur un site ) nous ont permis d.etre des parents heureux .
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar pascaljean_fr » Jeu 2 Mai 2019 10:01

Très belle ton histoire même si évidemment cela pose toujours les questionss relatives à ce sujet particulier.
Avatar par defaut homme
pascaljean_fr
 
Messages: 5034
Inscription: Ven 15 Fév 2013 15:30
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Ven 3 Mai 2019 09:29

Ils suffit d.en parle et dexplique aux enfants en deformant un peut la verite
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jimmy7896 » Ven 3 Mai 2019 09:43

Merci pour ce beau témoignage Lucie... En effet : Il suffit d'expliquer :-)
Avatar de l’utilisateur
jimmy7896
 
Messages: 1776
Inscription: Mar 10 Juil 2018 18:49
Situation: Homme
Département: Loire-Atlantique
Ville: Nantes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar pascaljean_fr » Ven 3 Mai 2019 09:45


Que leur as tu raconté ?
Avatar par defaut homme
pascaljean_fr
 
Messages: 5034
Inscription: Ven 15 Fév 2013 15:30
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Sam 4 Mai 2019 16:13

Je leurs ais juste dit que leurs pere ne pouvais pas avoir d.enfants en leurs expliquants pourquoi , et que jai fait une insemination par don de sperme .
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar maxime33 » Lun 6 Mai 2019 01:42



C'est une belle approche pour les enfants ! Cela est une bonne excuse !
Avatar de l’utilisateur
maxime33
 
Messages: 2024
Inscription: Dim 11 Sep 2016 02:39
Situation: Homme
Département: Gironde
Ville: merignac

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Lun 6 Mai 2019 06:37

Excuse je ne sais pas mais ca permet d'étre crédible auprès d.eux et moi de continué a m'éclatè
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar maxime33 » Lun 6 Mai 2019 06:54



Je comprends et tu as raison, il faut profiter des belles choses de la vie !
Avatar de l’utilisateur
maxime33
 
Messages: 2024
Inscription: Dim 11 Sep 2016 02:39
Situation: Homme
Département: Gironde
Ville: merignac

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jennifer44 » Lun 6 Mai 2019 10:59


il manque un mot dans ton témoignage : étant devenu "impuissant" ou "sterile" ?
vous pouvez télécharger nos photos pour les diffuser sur d'autre post du site
Avatar de l’utilisateur
jennifer44
 
Messages: 183
Inscription: Mer 24 Mai 2017 08:24
Situation: Homme
Département: Loire-Atlantique
Ville: nantes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Lun 6 Mai 2019 11:49

Stérile et problème d.érection parfois . désole j.ai pas fait attention
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar pascaljean_fr » Lun 6 Mai 2019 11:51

Ce que j'aime dans ton approche c'est que tu sembles très amoureuse de lui
Avatar par defaut homme
pascaljean_fr
 
Messages: 5034
Inscription: Ven 15 Fév 2013 15:30
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Lun 6 Mai 2019 12:44

De mon mari , bien sure que je suis toujours amoureuse ,je dirais meme plus au fil des annees
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar MâitreCocufieur » Lun 6 Mai 2019 12:46

Beaucoup pensent qu'une cocufieuse, n'aime plus son mari ...
C'est du n'importe quoi.
La cocufieuse aime son mari, elle cherche juste à prendre son pied avec d'autres hommes pour son plaisir et celui de son mari (Cocu mais complice)

Avatar de l’utilisateur
MâitreCocufieur
 
Messages: 4947
Inscription: Mar 23 Juin 2015 11:32
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar Lucielibre » Lun 6 Mai 2019 12:49

C.est exactement ca , je dirais meme qye pour nous sa nous a permis de passez un cap et d.etre plus soude
Avatar de l’utilisateur
Lucielibre
 
Messages: 56
Inscription: Lun 29 Avr 2019 12:07
Situation: Homme
Département: Essonne
Ville: Etampes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar MâitreCocufieur » Lun 6 Mai 2019 12:53

Comme la plus part des couples candaulistes.
C'est aussi une grande preuve d'amour.
J'aime les couples complices comme vous, cela permet de superbes jeux.

Avatar de l’utilisateur
MâitreCocufieur
 
Messages: 4947
Inscription: Mar 23 Juin 2015 11:32
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar eternelcocu » Ven 6 Déc 2019 16:34

Nous n'avons jamais eu la moindre ambiguïté sur la question de la fécondation. Nos deux enfants sont de moi et nous pensons avant tout à leur bien-être et leur équilibre mental. Ils ignorent d'ailleurs tout de nos délires. Par contre, rien ne m'excite plus que de voir ma femme couler du sperme d'un de ses amants.
Avatar par defaut homme
eternelcocu
 
Messages: 158
Inscription: Dim 17 Mar 2013 10:24
Situation: Homme
Département: Haut-Rhin

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar denis59 » Lun 20 Avr 2020 23:59

je ne parle pas pour mon cas puisque je suis célibataire, mais il ya deux ou trois ans sur ici même un homme expliquait avoir fait de sa femme une vrais chienne à black, il était allé jusqu'à l'emmener en en vacance en Afrique pour la livrer à des blacks en rut pour gang bang et abatage ou elle se faisait prendre à volonté photos à l'appuis.
au bout d'un moment le mari a voulu pousser son plaisir jusqu'à faire engrosser sa femme(que par la suite il traitait carrément de pute à black) lors d'un gang bang encore une fois en Afrique, ce qui a été réalisé, encore une fois photos à l'appuis.
la grossesse à été menée à son terme mais une fois le bébé arrivé le mari n'a pas supporté, il s'est mis à traité sa femme de pute et le bébé de batard et il me semble même que le mari est rentré en France en laissant sa femme sur place.
c'est malheureux pour l'enfant qui n'a rien demander, c'est pour ça que je pense pour ma part que si dans un couple hétéro ou il n'y a pas de problème de stérilité la question de la fécondation hors couple doit rester du domaine du fantasme.
Avatar par defaut homme
denis59
 
Messages: 1560
Inscription: Lun 3 Jan 2011 23:03
Localisation: douai(59)
Situation: Homme
Département: Nord
Ville: douai

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar jennifer44 » Mar 21 Avr 2020 18:40

déterrage de sujet, médaille d'argent, 4 mois 1/2
qui fait mieux que denis ?
vous pouvez télécharger nos photos pour les diffuser sur d'autre post du site
Avatar de l’utilisateur
jennifer44
 
Messages: 183
Inscription: Mer 24 Mai 2017 08:24
Situation: Homme
Département: Loire-Atlantique
Ville: nantes

Re: Candaulisme vs fécondation ?

Messagepar cocuest » Mer 13 Mai 2020 13:20



Je confirme ce que tu écris sur le sentiment de la femme dans son couple. Cocufier ne veut pas dire la fin de l'amour dans le couple. Au contraire, c'est parfois aussi un liant encore plus fort.
Avatar par defaut couple
cocuest
 
Messages: 115
Inscription: Sam 31 Aoû 2013 11:28
Situation: Couple
Département: Bas-Rhin
Membre certifier

Précédente

Retourner vers Perception du Candauliste

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité