De la psychologie de certaines femmes

Discutons de la psychologie du candauliste sur le long terme, conserver l’harmonie du couple, quels changements cela peut provoquer ...

Re: De la psychologie de certaines femmes

Messagepar Novice000 » Jeu 17 Mai 2018 17:19

Dans ma vie j'ai souvent eu affaire à des femmes qui aiment les bad boys et malheureusement pour elle ca finissait très mal.

Je suis avec ma femme depuis 22 ans... Et tu as bien cerné certains points de caractère. Ça peut répondre à certains comportements et je me permet de parler également du cycle hormonale que influence énorment la libido de la femme.

C'est un schéma qui se répète sans cesse tous les mois, c'est toujours identique. Le libido va et vient et quand tu sais dans quelle période du cycle la femme est, tu peix en jouer et profiter.
Avatar de l’utilisateur
Novice000
 
Messages: 431
Inscription: Mer 24 Mai 2017 23:02
Situation: Homme
Département: Paris


Re: De la psychologie de certaines femmes

Messagepar Hugot » Lun 2 Juil 2018 16:48


Ca c'est vrai ainsi que les femmes qui subissent une hysterectomie, elle profite un maximum, sans risque de grossesse et les amants défilent. Je sais de quoi je parle. :roll:
Avatar par defaut homme
Hugot
 
Messages: 142
Inscription: Mar 11 Juil 2017 09:57
Situation: Homme
Département: Moselle

Re: De la psychologie de certaines femmes

Messagepar sway4fun » Dim 8 Juil 2018 12:40

Je partage les points de vues évoqués, bonne analyse.

J'aurais juste un truc à rajouter concernant les femmes passives et/ou sans initiative car les règles de fonctionnement ne sont pas aussi simples, moi aussi d'après mon expérience. Il s'agit du problème de la responsabilité : ok elles se laissent guider et on peut les entrainer à faire beaucoup de choses en y prenant même beaucoup de plaisir mais parfois elles n'assument pas ; même si elles n'ont manifesté aucune opposition pendant le déroulement, cela ne les empechent pas de se retourner ensuite contre celui qui a amener la situation en cause. Il n'y a d'ailleurs pas qu'en matière de sexualité que cette problématique s'exprime, c'est valable dans tous les domaines.

Pour ma part je ne l'ai toujours pas résolu et je suis toujours tirailler entre deux attitudes : 1) ignorer l'absence de refus de ces femmes et ne prendre aucun risque ... mais c'est parfois dommage ne pas vivre ou entreprendre certaines choses, la création de valeur se faisant par la prise de risque on s'empute soi-même de potentielles réussites ; 2) passer outre leur indécision et faire que les choses soient vécues et mises en oeuvre quand même, mais le retour de bâton peut parfois aller loins quand on est rendu responsable de tout (et même quand ça a été une réussite, les femmes n'étant plus à une contradiction près). Cette problématique est insoluble pour quelqu'un de rationnel, on se retrouver perdant dans les deux cas, le premier par omission, le second par échec.

A titre personnel je considère que quand on laisse faire en toute connaissance de cause alors qu'on avait tout loisir de s'opposer, il s'agit d'un accord tacite dont le corollaire est de prendre sa part de responsabilité dans les conséquences de ce qu'on a laissé faire. C'est assez logique puisqu'en sens inverse on profite du bénéfice de ce qui a été quand cela a fonctionné. Toutefois, la relation me paraissant primordiale par rapport à la logique, pendant longtemps j'ai considéré que ne rien faire pour respecter l'autre était la gage du maintien de celle-ci. Ceci dit avec le temps je me suis rendu compte que ces personnes finissent aussi par vous rendre responsable de ne rien avoir fait. Après tout c'est logique là aussi, elles n'assument pas plus de s'être privées d'une bonne expérience que d'y avoir été entraînées.

Conclusion, de plus en plus j'ai donc tendance à faire que les choses se fassent quand même. Après tout, être un homme un peu cavalier en forçant pour passer outre l'absence de consentement explicite n'est que la contrepartie corrigeant la passivité coupable de la femme, cela dans la perspective de maintenir un ordre des choses viable. D'autre part et surtout, parce que ce n'est pas en étant resté dans son coin qu'au bout du chemin on pourra regarder en arrière et se dire qu'on a réussi sa vie, cela reste vrai même pour les personnes incapables de prendre ou d'assumer leurs décisions. Bref, en gros il s'agit de redoubler de vigilance pour s'assurer le mieux possible de prendre la bonne décision pour deux.

Voilà, si quelqu'un à une position originale ou éclairante sur le sujet, je suis preneur... :roll:
Avatar par defaut homme
sway4fun
 
Messages: 47
Inscription: Mer 5 Juin 2013 23:48
Situation: Homme
Département: Bouches-du-Rhône
Ville: Marseille

Re: De la psychologie de certaines femmes

Messagepar Enkidu » Dim 8 Juil 2018 12:58


Merci pour nous :)
Je répondrai par une maxime qui mienne depuis quelques année :
Vaut mieux des remords d'en avoir trop fait que des regrets de n'avoir rien fait.
Couple D/s ludique
Avatar de l’utilisateur
Enkidu
 
Messages: 2121
Inscription: Dim 14 Fév 2016 14:09
Situation: Homme
Département: Nord
Ville: Douai

Précédente

Retourner vers Perception du Candauliste

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités