du changement, mais toujours du candaulisme.

La première fois, les fois improvisés, les expériences candaulistes insolites que vous avez vécus, ou même vos fantasmes pas encore réalisés.

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Mar 20 Juil 2021 08:32

Après m'être lavé, je revenais nu dans le salon comme Sophie le voulait.
Sophie -tu ne pourras plus me le cacher quand tu banderas, je le verrais.
Moi -oui, je le sais.
Sophie -c'est fini pour toi le temps ou j'étais un amour pour toi, je vais te rendre fou de jalousie, je vais baiser dès que je pourrais et je vais me prendre un amant que tu ne verras jamais.
Moi -non, pas ça, je veux tout mais pas ça.
Sophie -pour cela, va falloir te montrer très gentil avec moi.
Oui -je ferai tout pour toi.
Sophie -déjà, trouves un locataire pour le studio, tu l'occuperas tant qu'il n'y aura personne dedans, tu ne dormiras plus avec moi, par contre, tu me feras la cuisine et je déciderais si tu manges ou pas avec moi, tu devras aussi cuisiner pour moi et un de mes amant et nous servir à table, soit à poil , soit en string.
Moi -oui, est ce que je devrais aussi te dire vous ?
Sophie -oui, quand il y aura du monde avec moi, tu devras aussi te soumettre aux demandes de mes amants.
Moi -et si l'un d'entre eux veux que je touches ?
Sophie -tu obéiras.
Moi -oui Chérie.
Sophie -ça c'est pareil, le ma Chérie, interdit quand j'ai du monde avec moi, tu devras aussi me faire mon café au lit tout les matins avant que tu partes servi à poil, ceci est un ordre.
Moi -oui Madame.
Sophie -j'adore ce oui Madame, dernière chose, tu m'emmèneras Mika pour qu'il me baise devant toi et il dormira avec toi après.
Moi -est ce vraiment nécessaire ?
Sophie -oui, je le veux en plus habillée en femme.
Moi -ce sera fait.
Sophie -as tu des questions sur ta nouvelle vie.
Moi -oui, si tu veux tout ça, je veux en échange que tu m'embrasses au moins une fois par jour et un mon Ange de temps en temps.
Sophie -accepté mon Ange, ce soir dernière nuit avec moi, tu vas me regarder, je vais me faire orgasmer et me goder aussi.
Moi -hum, joli cadeau.
Sophie -oui, cela pourra aussi arrivé que j'ai envie que tu me regardes me caresser.
Moi -j'accepte bien volontiers.
Sophie allait se doucher et ressortait juste avec un string noir ficelle.
Elle s'installait dans le canapé et se caressait les seins.
Sophie -tu aimerais bien me toucher vu l'état de ta queue, tu ne peux pas le nier, tu bandes.
Moi -oui, j'ai envie de toi, tu es ma femme.
Sophie -peut être plus pour longtemps, n va divorcer.
Moi ah bon et pourquoi ?
Sophie -j'en ai envie.
Moi -ça va te donner quoi de plus.
Sophie -rien, mais je ne serai plus lier à toi, je serai encore plus libre.
Moi -je te laisse faire tout ce que tu veux.
Sophie -je le sais, mais tu vois d'en parler, cela m'excite, je suis inondée.
Moi -alors parles et caresses toi.
Sophie -oui, va chercher mon gode.
Moi -oui, j'y vais.
Sophie -tu bandes dur on dirait.
Moi -tu m'excites trop.
Sophie -j'adore, surtout quand tu n'as pas le droit de me toucher.
Je revenais avec son gode, elle jouait avec son clito au travers de son string, elle l'écartait juste au même moment et je voyais sa belle chatte toute lisse.
Sophie -tu l'aime ma chatte.
Moi -j'en suis fou.
Sophie -tu ne l'auras plus, sauf si un de mes amants t'autorise à y toucher.
Moi -oui, je sais.
Sophie -je vais décoller, mais ne rêves pas, ce n'est pas pour toi, c'est pour mon futur mari.
Moi -c'est qui ?
Sophie -n'importe qui mais pas toi.
Elle orgasmait relativement fort, ensuite, elle se godait se procurant un multitude de jouissances.
Sophie -voila, maintenant, je peux aller dormir, toi, interdit de te branler, tu dormiras avec ton envie.
J'obéis à son ordre évidemment.
Le lendemain, comme demandé par Sophie, je lui emmenais son café au lit complètement nu.
Sophie -tu bandes rien que de me servir mon café au lit, hum, j'adore.
Moi -oui, mais comme je ne peux pas le cacher.
Sophie -non, d'où l'intérêt de me servir dans cette tenue, et hier soir, j'ai encore réfléchis, tu iras ce soir acheter des tangas et de string de femme mais pour toi, je veux te voir comme ça, ça fait encore plus esclave.
Moi -oui, j'irai.
Sophie -et tu en mettras un dès ce soir.
Moi -oui Madame.
Sophie -j'aime, allez, vas bosser maintenant.
Je passais une journée moyenne, son histoire de divorce ne me plaisait pas du tout, mais je savais qu'elle ne plaisantait pas, elle le ferai, j'en étais certain.
Je passais acheter ce qu'elle m'avait réclamer le matin et rentrais à la maison.
Moi bonsoir, tu as passé une bonne journée ?
Sophie -coucou, oui, on a bien bosser avec Claire, je t'ai préparé ton lit dans le studio, est ce que tu l'as remis en location ?
Moi -oui, ce matin, mais pas d'appel aujourd'hui.
Sophie -tu as acheté ce que je t'ai demandé ?
Moi -oui, bien sur.
Sophie- alors, hop en tenue.
Moi -je me douche et ce sera fait.
Sophie -tu en a acheté combien ?
Moi -une dizaine.
Sophie -je ne veux pas les voir, je veux les découvrir sur toi, j'espère être surprise par ton choix.
Moi -tu auras juste à choisir, string ou tanga.
Sophie -non, surprends moi.
Moi -ok, je vais les ranger dans le studio.
Sophie -oui et douches toi là-bas, tu as prévu de me faire à diner ce soir ?
Moi -oui.
Sophie -très bien, envoies un texto à Nathan, je vais baiser avec lui ce soir, sans toi bien sur.
Moi -ce sera fait et je te dirai sa réponse.
Sophie -parfait.
J'allais dans le studio, me douchais et enfilais un string noir en dentelle.
Je me sentais un peu ridicule, je ne voyais pas quelle différence entre un string d'homme et un string de femme, mais elle avait décidé, je me devais de lui obéir.
Je rentrais dans la maison.
Sophie -fais voir, hum pas mal du tout, ça me plait de te voir vêtu ainsi, Nathan t'as répondu ?
Moi -non, pas encore.
Sophie -grr, j'ai envie qu'il me baise ce soir.
Moi -j'ai fait ce que tu m'as dit, je ne peux pas faire plus.
Sophie -oui, je le sais, et je reviens sur le divorce, j'aimerai que tu me dises ton point de vue même si je me doute de ta réponse.
Moi -je ne veux pas divorcer, tu le sais.
Sophie -hélas, tu ne vas pas avoir le choix.
Moi -oui, hélas comme tu dis, je suis sur que tu as une idée derrière la tête.
Sophie -non, rien de précis pour le moment.
Moi -je verrais, mais j'en suis persuadé.
Sophie -tu me connais trop, donc oui, j'ai une idée qui germe dans ma tête.
Moi -je peux savoir ?
Sophie -certainement pas, je te mettrai devant le fait accompli.
Moi -j'aurai dû m'en douter.
Mon téléphone bipait.
Moi -il t'attend quand tu veux.
Sophie -choisis ma tenue en sachant que je veux être une salope ce soir.
Moi -oui, je te met ça sur le lit.
Je pensais, tu veux être en salope, je vais te mettre en salope, tu vas voir.
Je choisis pour commencer de talons très hauts, puis un porte jarretelle blanc avec des bas en nylon blanc, un string en dentelle blanc avec son dresse seins blanc aussi et pour couvrir le tout, une chemise blanche à moi, bien sur pas trop longue.
Je revint dans le salon et lui dis que c'était prêt.
Sophie -je vais voir si tu as toujours autant de goût.
Moi -je pense que oui.
Sophie se douchait, allait dans la chambre et s'habillait avec ce que j'avais choisi.
Sophie -franchement, je n'aurai pas fait mieux mon Ange, je ressemble vraiment à une salope, j'espère lui plaire.
C'est vrai que la chemise ne cachait pas grand chose, elle était vraiment salope ainsi.
Sophie -bon, il est 19h30, j'y vais, tu m'attends pour diner comme ça je te raconte, je veux te voir bander dans ce string.
Moi -oui, à tout à l'heure.
Sophie comme demandé vint me rouler une pelle et je bandais instantanément.
Elle rentrait vers 22h30, complètement repus de sexe.
Sophie -je vais au lit, je te raconterai demain, il m'a défoncé, je suis crevée, dors bien dans ton studio et branles toi si tu en as envie, je te donne l'autorisation.
Moi -non, je le ferai que devant toi.
Sophie -bonne réponse, cela me plait et puisque tu n'as rien à faire, viens m'aider à me déshabiller, j'ai la flemme.
Moi -allez viens, je vais t'aider.
J'enlevais sa chemise, son dresse seins, son porte jarretelle et ses bas et finis par son string.
Sophie -maintenant, bouffes moi la chatte, il y a encore du sperm à lui, nettoies moi entièrement, je t 'ai bien eu sur ce coup.
Moi -non, tu ne sais quel bonheur j'ai de te bouffer, j'en ai trop envie.
Sophie -alors bouffes moi.
C'était un mélange de sperm et de ses jouissances, je la bouffais et je réussis à la faire orgasmer.
Sophie -tu n'es qu'une ordure, tu profites de tout ce que je peux te donner
Moi -oui, je profite du peux que tu me donnes.
Sophie -cela ne va pas durer, je vais encore plus te brimer.
Moi -libre à toi, a demain, dors bien.
Sophie -oui, casses toi de ma chambre, laisses moi.
J'allais me coucher et lui servais son café le lendemain dans le simple appareil.
Sophie -hello, tu as bien dormi dans ton studio ?
Moi -bof.
Sophie -bien fait pour toi, tu as abuser de moi hier soir.
Moi -la faute à qui ?
Sophie -la tienne, je ne t'ai pas demandé de me faire orgasmer, tu mérites une bonne correction.
Moi -je croyais t'avoir fait plaisir.
Sophie -oui, mais je n'ai pas orgasmer en pensant à toi, tu te douteS bien.
Moi -à qui alors ?
Sophie -tu ne sauras rien, même pas comment Nathan m'a baisé, cela t'apprendras à abuser de moi.
Moi -désolé, je ne voulais pas te vexer.
Sophie -maintenant, j'en suis certaine, je vais divorcer, je ne veux plus te voir, à part pour me servir.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines


Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar cool77 » Mar 20 Juil 2021 18:41

Merci Fifou pour ce redémarrage en trombe !
Mais pas un vrai divorce officiel quand même ?
Sinon, ce ne serait plus du candaulisme...
Avatar par defaut homme
cool77
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Mai 2021 15:26
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar Clahire » Mar 20 Juil 2021 19:06

J'espère qu'Olivier restera officiellement le mari, mais bien sû,r plus de sexualité avec Sophie pour lui !...
Ou alors très ponctuellement à Noël ou pour son anniversaire
Avatar par defaut homme
Clahire
 
Messages: 97
Inscription: Lun 17 Jan 2011 08:02
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne
Ville: Paris

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Mer 21 Juil 2021 08:02

Cela faisait 15 jours que Sophie avait lancé la procédure de divorce, on vivait toujours sous le même toit, moi dans le studio et elle dans la maison.
J'étais devenu son serviteur, je dis serviteur mais c'était pire que ça, un véritable esclave.
Malgré cela, j'arrivais quand même à vivre, je vais vous raconter cela.
Bien sur, tout les matins, elle avait son café servi au lit, pour l'instant, elle ne baisait qu'en extérieur et principalement avec Nathan.
Des fois elle me racontait ses ébats avec lui, des fois non, cela dépendait de son humeur, mais c'était toujours moi qui lui prenait ses rdv avec lui, elle y tenait, cela l'excitait.
Puis un matin alors que je lui emmenais son café.
Sophie -bon, va falloir s'organiser, le divorce va se faire, tu comptes rester ici ou déménager ?
Moi -je restes avec toi, je veux continuer à te servir.
Sophie -cela me plait mais si je me remarie, tu vas faire quoi ?
Moi -je n'en sais rien du tout, je ne sais qu'une chose, j'ai besoin de toi pour vivre sereinement.
Sophie -tu es vraiment unique, je divorce et tu veux continuer à vivre avec moi.
Moi -oui, c'est comme ça.
Sophie -il faudrait que je trouve un mari qui veuille bien te voir me servir.
Moi -j'en connais qu'un pour accepter ça.
Sophie -vas-y, voir si on pense à la même personne.
Moi -Jp.
Sophie -oui, on pense pareil, tu veux bien que je me maries avec lui.
Moi -je n'ai rien à dire, c'est ta vie dorénavant.
Sophie -oui, ça c'est sur, pour tester, on va aller chez lui une semaine, prends des vacances.
Moi -oui pour quand ?
Sophie -on est mercredi, on part samedi.
Moi -je te répond ce soir.
Sophie -ok, on fait comme ça.
Moi -on sera fixé sur notre avenir et cela me permettra de sortir de chez nous si l'harmonie ne vas pas.
Sophie -même si on divorce, tu es toujours à moi, je ne veux pas te voir avec une autre femme.
Moi -tu abuses un peu là, non!!!
Sophie -non, je vais tout faire pour que tu restes mon serviteur.
Moi -je le souhaite.
Sophie -j'attend toujours que tu m'emmènes Mika, je veux sa grosse queue.
Moi -oui, je sais mais je ne veux pas dormir avec lui, c'est pour ça que je retarde l'échéance.
Sophie -tu feras ce que je veux, regardes, tu bandes rien que d'y penser, finalement tu n'es qu'une petite tapette qui aime la queue.
Moi -non, surement pas.
Sophie -emmènes le moi et vite.
La discussion s'arrêtait là mais je me doutais bien que Sophie me pourrirai sur ce sujet.
J'obtins une semaine de congé et Sophie laissait le choix à Claire de bosser ou pas pendant cette semaine.
Claire -dis ce que tu préfères et je m'adapterai Sophie.
Sophie -y'a du boulot largement pour une semaine, peu importe pour moi.
Claire -alors je bosse.
Sophie -d'accord, pas de souci, enfin si, juste un seul, je veux te voir habillé demain comme un pute.
Claire -pas de souci, je prendrai ce qu'il faut à la maison et me changerai ici.
Sophie -hum, je vais te faire décoller comme jamais, j'ai envie de toi.
Claire -oui, je serai à toi.
Le soir en rentrant, je me douchais et enfilais une culotte de femme que je venais d'acheter, noire et rouge et tout en dentelle.
Quand Sophie me vit avec.
Sophie -waouh, cela te va encore mieux qu'un string ou un tanga, achètes en plusieurs pour aller chez Jp, je suis sur qu'il va adorer.
Moi -c 'est pour toi, de lui et de ses pensées, je m'en fous.
Sophie -c'est de la jalousie pure et simple, j'adore et hum, tes fesses dans cette dentelle, m'excite fortement.
Moi -tant mieux.
Sophie -mais tu n'auras rien de moi, c'est sur.
Moi -je le sais, hélas pour moi.
Sophie -et si tu m'emmenais chez les voyeurs maintenant.
Moi -si tu veux mais dans une heure et demi, il fera nuit.
Sophie -emmènes moi, c'est un ordre, passe un short et un polo et on y va, moi, avec ma robe rose que j'ai sans soutif et avec mon string rose, cela va suffire pour que je chope un mec.
Moi - on va peut être rencontrer de vieilles connaissances.
Sophie -oui, cela me plairait assez.
20 minutes plus tard, je me garais, aucune voiture à l'horizon.
Sophie -c'est mal barré on dirait.
Moi -oui, j'en ai bien peur.
Sophie -allons voir quand même si il y a quelqu'un.
Moi -oui bien sur.
Nous fîmes le tour et pas un chat, je sentais Sophie déçue mais je ne pouvais inventer un mec.
Sophie -j'aurai mieux fait d'aller chez Nathan.
Moi -oui, surement.
Nous remontions dans la voiture et rentrions à la maison.
Sophie -prends la route qui passe devant chez Fred, cela va me rappeler de bons souvenirs.
J'obéis à sa requête, mais pas âme qui vive non plus par chez lui.
Cette fois-ci, pas de doute, nous devions rentrer.
Un peu plus loin sur la route, un auto stoppeur faisait du stop mais pas dans notre sens.
Sophie -fais demi tour, on le ramène chez lui.
Moi -on ne le connais pas.
Sophie -il me faut un mec ce soir, tu as compris.
Moi -ok, je fais demi tour au rond point.
Je m'arrêtais à sa hauteur et Sophie lui demandait où il allait.
L'auto stoppeur(Martial) -nulle part, juste une ville ou un village ou un coin pour monter ma tente.
Sophie -montez, on va vous déposez ou vous voulez.
Martial -je vous l'ai dit peu importe, j'ai juste besoin de me reposer.
Sophie -on habite à 20 minutes d'ici dans le sens de votre route, si vous voulez, montez votre tente dans notre jardin.
Martial -je ne veux pas vous dérangez.
Sophie -c'est nous qui vous le proposons.
Martial -dans ces cas là, j'accepte.
Et on le ramenait à la maison.
Sophie -montez la derrière la maison.
Martial -merci de votre hospitalité.
Sophie -de rien.
Il partait monter sa tente.
Sophie -toi, tu vas dans le studio, laisses moi faire, il va finir dans mon lit.
Moi -il est jeune, tu vas pas coucher avec lui.
Sophie -si, je vais le faire.
J'obtempérais à sa demande et rentrait dans le studio.
Sophie de son coté enlevait ses vêtements et passait son déshabillé blanc avec un string violet en dessous.
Elle passait dans son atelier et allait à la fenêtre qui donnait sur le derrière.
Martial avait presque fini de monter sa tente.
Sophie ouvrit la fenêtre.
Sophie -vous n'avez besoin de rien ?
Martial -si vous pouviez me donnez un peu d'eau que je puisse faire une toilette sommaire.
Sophie -vous voulez vous douchez ?
Martial -je ne veux pas abuser.
Sophie -rentrez.
Martial rentrait avec son matériel pour se laver et Sophie lui montrait la salle de bains.
Bien sur, le déshabillé de Sophie était à peine fermé, il laissait entrevoir pas mal de choses.
Sophie -je bois un café, vous en voulez un ?
Martial -ça, par contre, avec plaisir.
Sophie -je vous le prépare alors.
Sophie fit deux cafés pendant qu'il se douchait.
Il sortait de la douche juste avec un short et une paire d'espadrilles.
Sophie -asseyez vous, buvez votre café.
Martial -merci de votre hospitalité, c'est rare de nos jours.
Sophie -cela ne coûte rien, un bout de terrain et une douche.
Martial -et un café, d'ailleurs, auriez vous un peu de sucre ?
Sophie se levait et allait lui en chercher, en passant, elle vit qu'il la matait.
Pour être sur de cela, elle se baissait pour prendre du lait au frigo, ainsi, il ne pouvait pas manquer de voir qu'elle avait un string.
Sophie -à cette heure là, j'aime bien couper mon café avec du lait.
Martial -je ne suis pas buveur de lait.
Sophie -moi non plus, mais nous n'avons pas le même âge.
Martial -j'ai 27 ans.
Sophie -oui, je suis plus âgée que vous.
Martial -mais vous êtes plein de charme si je peux me permettre.
Sophie -merci.
Martial se levait, remerciait Sophie et sortait rejoindre sa tente.
Sophie -je vais surement bosser un peu, j'espère que la lumière ne vous dérangera pas.
Martial -ne vous inquiétez pas, je vais fumer avant de dormir.
Sophie -d'accord.
Sophie fit semblant de repriser quelque chose en le regardant par la fenêtre qu'elle avait laisser ouverte.
Sophie s'aperçut qu'il ne fumait pas une cigarette mais un joint.
Sophie se levait.
Sophie -vous fumez un joint ?
Martial -oui, un par jour, le soir avant de dormir, vous voulez y gouter ?
Sophie -non, je ne fume pas, mais j'aime bien l'odeur quand c'est de le l'herbe.
Martial -c'est de l'herbe, vous voulez que je me rapproche pour que vous la sentiez mieux.
Sophie -non, je la sens d'ici.
Martial se levait quand même et se mit juste en face d'elle.
Sophie -j'adore cette odeur.
Martial -profitez-en alors.
Son déshabillé ne tenait pratiquement plus et laissait dévoiler son entre seins.
Martial s'adossait au tableau de la fenêtre, fumait et matait Sophie qui avait fermé les yeux pour bien sentir l'arôme de l'herbe.
Puis elle s'étirait provoquant une gonflée de sa poitrine.
C'est à ce moment là que Martial mit une main sur ses seins et voyant que Sophie le laissait faire commençait à jouer avec son tétons.
Il posait son joint sur le bord de la fenêtre, se mit face à elle et prit ses deux seins en écartant son peignoir.
Ses bouts durcirent instantanément et Martial lui tendit sa langue quelle mélangeait à la sienne.
Sophie -viens.
Il enjambait la fenêtre et lui enlevait son peignoir.
Il lui bouffait les seins à pleine bouche, Sophie gémissait.
Sophie -viens dans ma chambre.
A peine dans la chambre, Martial se retrouvait à poil, sa queue raide que Sophie prit à pleine mains.
Martial -hum suces moi.
Sophie -oui, et pas que ça, baises moi.
Il fit mettre Sophie sur le lit mais dos à lui, lui écartait ses fesses et tripotait son anus.
Sophie -tu veux mon cul ?
Martial -oui, j'aime l'anal, tu ne veux pas ?
Sophie -j'aime tout.
Martial la léchait, Sophie y trouvait du plaisir, c'était rare qu'on s'occupait d'elle ainsi.
Martial -je vais t'enfourner.
Sophie -vas-y, enfournes-moi.
Martial la sodomisait longuement, il était apparemment résistant.
Il enlevait le préservatif et éjaculait sur ses fesses.
Sophie passait ses doigts sur ses reins, ramassait du foutre et le léchait face à lui.
Martial -tu as l'air d'être une belle garce, j'aime.
Sophie -oui, mais je n'en ai pas eu assez, il m'en faut encore.
Martial -la nuit va être longue pour toi, je te l'assure.
En effet, Martial la prit pas moins de 4 fois, la dernière devant moi quand j'emmenais le café à Sophie.
Sophie -fais en un autre pour Martial pendant qu'il finit de me baiser.
J'obéis et quand je revins, il éjaculait dans la bouche à Sophie.
Martial -bon, je vais vous laisser, merci Sophie pour cette superbe nuit, je m'arrêterai si je repasse dans le coin.
Sophie -tu as intérêt à t arrêter.
Martial disparut.
Sophie -il m'a baiser 4 fois dans la nuit quel bonheur.
Moi -cela me fait bander.
Sophie -pas besoin de le dire, je le vois, tu as envie de te branler devant moi ?
Moi -ce soir, cela me plairait bien.
Sophie -accepté, demain, départ pour Bordeaux, prépares ta valise et n'oublies de mettre tout ce qu'il faut dedans.
Moi -je n'oublierai rien, n'aies crainte.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar compains » Mer 21 Juil 2021 13:55

Merci pour ce nouvel épisode
Avatar par defaut homme
compains
 
Messages: 11
Inscription: Lun 7 Juin 2021 05:22
Situation: Homme
Département: Puy-de-Dôme
Ville: compains

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar brions » Jeu 22 Juil 2021 06:41

Si ça continue comme ça, cette histoire est en passe de devenir le top des récits candaulistes !
Avatar par defaut homme
brions
 
Messages: 5
Inscription: Jeu 22 Juil 2021 05:56
Situation: Homme
Département: Puy-de-Dôme
Ville: issoire

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Jeu 22 Juil 2021 11:29

Je partais au boulot pour ma dernière avant un peu de repos, je dirai bien mérité.
Sophie, ce matin là, s'habillait en maitresse, en effet, elle avait promis à Claire une bonne partie de cul.
Quand Claire arrivait et la vit ainsi habillée (cuissarde, robe en cuir ultra courte, bas résille et string ficelle), elle ne put s'empêcher de faire un waouh.
Sophie -maintenant, va t'habiller en pute, je vais te faire morfler.
Claire passait dans la salle de bains et revenait habillée d'une robe noire à bretelle, sans soutif, des talons hauts et chose très rare chez elle, elle avait mis un string noir ficelle.
Claire -je suis à vous Maitresse, faites de moi ce que vous voulez.
Sophie -pour commencer, je veux que tu te mette à genoux, je veux t'entendre me supplier de te faire mal.
Claire se mit à genoux et suppliait Sophie.
Sophie -tu mériterai que je t'attaches comme une chienne et elle lui mit une claque dans la figure.
Sophie -relèves toi, grosse pute.
Sophie sans aucune gêne lui prit ses seins à plaines mains et commençait à lui torturer les tétons.
Elle lui déchirait sa robe, mit ses seins à l'air et lui tordit encore plus fort ses tétons.
Claire -hum, j'adore ça, encore.
Sophie prit sa cravache et lui tapait les seins, Claire ne moufetait pas, ses seins devenaient écarlates.
Sophie -tournes-toi, tes fesses ont aussi besoin d'une correction.
Et Sophie continuait à la cogner.
Sophie -pousses la machine à coudre et assieds-toi sur la table
Claire obéis sans rien dire.
Sophie passait sa main sur sa chatte.
Sophie -tu es inondée espèce de salope, vas-y caresses toi un peu pendant que je te tortille les seins.
Claire -punissez-moi Maitresse, je ne suis qu'une salope dévergondée.
Sophie -oui, je vais te punir, je vais même te punir fortement.
Claire -oui, je le veux.
A ce moment là, Sophie commençait à la gifler.
Claire -oui, Maitresse je mérite cette punition.
Sophie -continues à te caresser, donnes-toi un orgasme comme tu n'en a jamais eu.
Claire -je vais décoller, vas-y cognes moi encore.
Sophie tapait ses seins de nouveau à coup de cravaches et Claire partit dans un orgasme fou qui durait un bout de temps.
Claire -quel pied tu me fais prendre Sophie.
Sophie -j'avoue prendre le mien aussi.
Claire -tu veux que je te caresse.
Sophie -une esclave ne touche pas sa maitresse, tiens prends ça pour ce manque de respect.
Et elle lui assénait une paire de baffes.
Sophie -maintenant, je vais te fister et te goder le cul en même temps, mets toi de dos sur la table que je vois ta chatte et ton cul.
Claire obéis.
Claire -hum oui, vas-y.
Sophie lui rentrait sa main dans sa chatte sans difficulté et lui godait le cul.
L'effet fut immédiat, Claire se mit à jouir fortement, Sophie la prit ainsi pendant 10 bonnes minutes.
Sophie -voila, cela te satisfait il ?
Claire -oh que oui, tu es une maitresse très sévère, c'est ce que j'aime.
Sophie -alors si tu aimes vraiment ça, à l'avenir, je te giflerai quand j'en aurai envie quelque soit le jour et l'heure.
Claire -oui, je n'attend que ça, t'appartenir.
Elle se changèrent et se mirent au boulot.
Vers midi Sophie s'adressait à Claire.
Sophie -pendant que je ne suis pas là, je vais te laisser mon gode, je veux des photos de toi en train de te goder.
Claire -oui, juré, tu en auras, mais je suis chaude, je vais me goder tout les jours.
Sophie se levait, la tirait par les cheveux et lui mit 2 gifles.
Sophie -tu le feras quand je te le dirai, tu as compris ?
Claire -oui Maitresse.
En rentrant le soir, Sophie n'avait sur elle qu'un string et un soutif blanc.
Moi -pourquoi cette tenue.
Sophie -parce que j'attendais que tu sois là pour que tu choisisse, je vais chez Nathan ce soir.
Moi -tu veux quelle sorte de tenue.
Sophie -femme d'affaires.
Je choisis un tailleur couleur saumon, porte jarretelle, string, soutif rose, bas couture et escarpins à talons semi haut.
Sophie -je fais vraiment salope ainsi, ça me plait, je te laisse, prépares de quoi diner, j'ai toujours faim après avoir baisé.
Sophie revint environ 2 heures plus tard.
Moi -t'as bien morflé ?
Sophie -oui, comme à chaque fois, le prochain qui me baisera ce sera Jp, j'ai hâte d'être chez lui.
Moi -on y sera demain en début d'après midi.
Sophie -tu vas surement être surpris de ce qui t attend là-bas.
Moi -ha bon.
Sophie -oui, tu verras demain.
Nous partions très tôt le lendemain et je me garais chez Jp vers midi, Jp et Romuald nous attendait.
Jp enlaçait Sophie et ils s'embrassèrent goulument.
Jp -allez entrez, j'ai mis du champagne au frais.
Je me demandait quelle sorte de surprise m'attendait, j'allais vite le découvrir.
Déjà, il n'y avait que 2 verres sur la table basse du salon, cela voulait dire que je n'était pas compté pour boire une coupe avec eux.
Jp -Olivier, suis moi.
Sophie -non, attend, vas mettre ce que je t'ai demandé d'acheter avant.
J'obéis à Sophie et j'enfilais une culotte noir transparente.
Sophie -regardes Chéri, ça lui va bien non !!
Jp -splendide, allez suis nous maintenant.
On montait tous les 3 à l'étage et tout au fond du couloir, nous entrions dans une chambre avec un lit double, une salle de bains et un WC.
Jp -voila ta prison pour une semaine, on va t'enfermer dedans, tu n''en sortira que quand tu rentreras à Paris.
Sophie -oui, par contre, tu as un écran ou tu verra tout ce que je fais sans toi, il te suffira de cliquer sur l'écran ou tu veux aller, Jp a mis des caméras partout.
Jp -même ici, on te verra 24h/24, tu es notre prisonnier, et je viendrai prendre Sophie devant toi de temps en temps.
Moi -merci pour le programme, je mange comment ?
Jp -il y a un monte charge dans les WC, tu as aussi une bouilloire et de café soluble, je ne te donne pas ta valise vu que tu seras soit nu ou en dessous féminin.
Moi -vous avez tout prévu pour moi.
Sophie -oui, je veux te voir morfler comme jamais, après tu peux refuser et rentrer à Paris.
Moi -non, je reste ici.
Sophie -sage décision et régales tes yeux car on va recevoir pas de gens et peut être qu'on t'exhibera comme une bête dans un zoo.
Jp -allez, on te laisse, on a mieux à faire avec ma femme.
Sophie vint quand même me faire un smack, chose que j'appréciais tout de même.
Je fis le tour de ma prison, ce n'était pas bien grand mais bon, j'avais accepter de vivre là une semaine.
Je m'asseyais devant l'écran et cliquait sur l'image ou Sophie et Jp buvait une coupe de champagne, il avait bien fait les choses, je les entendait comme s'ils étaient à coté de moi.
Sophie -a la tienne mon prisonnier et elle levait son verre en regardant la caméra..
Jp -on va faire l'amour, ma femme en a envie.
Sophie -oui, cela va être une semaine de sexe intense.
Jp était nu à présent et Sophie se mit à la sucer comme elle sait le faire, il ne quittait pas la caméra des yeux, il aimait me rendre jaloux.
Jp -ça te plait de me voir avec ma femme, tu peux parler, je t'entend.
Moi -j'aime voir Sophie quel que soit l'homme avec qui elle est.
Jp -enlèves ta robe Chérie et vient t'empaler sur ma bite face à la caméra.
Sophie -oui, tout de suite.
Elle avait gardé son string qu'elle écartait pour s'empaler sur sa queue.
Jp lui donnait le rythme avec ses mains qui était sur ses hanches.
Sophie -Chéri, si tu savais comme cela m'excite qu'il me mate derrière un écran, tu peux pas savoir.
Jp -vas-y prends ton pied mon Amour.
Sophie -je vais me tourner pour être face à toi, je veux que tu me bouffe les seins Bébé.
Je voyais à présent son cul dans son petit bout de tissu noir, elle se donnait bien sur sa queue.
Jp -viens que je jouisse dans ta bouche, je veux qu'il te vois avaler mon sperm.
Sophie -hum, vas-y craches ton foutre.
Jp éjaculait, je le voyais donner tout ce qu'il avait.
Sophie -hum, très bon, t'inquiètes pas mon prisonnier, demain ou après demain, je partagerai son sperm avec toi, j'aime que avales le foutre de mon mari.
Puis ils disparurent de l'écran, mais j'entendais Jp.
Jp -on fait une douche et on reviens après.
Un quart d'heure plus tard.
Sophie -je vais t'envoyer mon string, je veux te voir le lécher devant la caméra.
Moi -oh non.
Sophie -c'est un ordre.
J'allais le chercher au monte charge et je me mis face à la caméra pour le lécher.
Sophie -très bien, hum, tu m'excites.
Jp -oui, cela est assez excitant de voir ça.
Sophie -expliques lui le programme qui va suivre.
Jp -d'ici une heure, une heure et demie, il y aura un groupe d'hommes et de femmes qui vienne visiter ma cave, tu as pour mission de choisir un homme et une femme qui vont baiser ma femme ensuite, tu pourras tout suivre, il y a des caméras partout dans la cave.
Sophie -choisis bien pour moi, j'ai encore envie.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar compains » Sam 24 Juil 2021 06:34

Cela a déjà été dit, mais Olivier a beaucoup de chance de vivre cela.
Avatar par defaut homme
compains
 
Messages: 11
Inscription: Lun 7 Juin 2021 05:22
Situation: Homme
Département: Puy-de-Dôme
Ville: compains

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar Clahire » Sam 24 Juil 2021 11:37

Oui, tu as parfaitement raison.
Merci à l'imagination de Fifou de nous faire vivre cela par procuration!
Avatar par defaut homme
Clahire
 
Messages: 97
Inscription: Lun 17 Jan 2011 08:02
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne
Ville: Paris

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar cool77 » Sam 24 Juil 2021 19:55

Sophie est insatiable, et ce n'est pas pour Olivier !...
Avatar par defaut homme
cool77
 
Messages: 12
Inscription: Mar 25 Mai 2021 15:26
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar brions » Dim 25 Juil 2021 06:15

Ben non puisque Sophie est la femme de JP ;-)
Avatar par defaut homme
brions
 
Messages: 5
Inscription: Jeu 22 Juil 2021 05:56
Situation: Homme
Département: Puy-de-Dôme
Ville: issoire

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Dim 25 Juil 2021 07:20

J'attendais dans ma prison les ordres de Sophie et Jp, je savais que du monde arriverait sous peu.
Jp -ils sont en train de se garer, je mets les caméras en route, choisis bien pour ma femme.
Moi -oui, je vais essayer, promis.
Sophie apparut dans une robe ultra courte blanche avec un énorme zip devant, bien sur pas de soutif, des bas en nylon blanc, donc porte jarretelle et string blanc et elle avais mis des escarpins blancs avec des talons hauts.
Rien que de la voir je bandais.
Sophie -je te plais mon prisonnier ?
Moi -oui, tu es croquer comme ça.
Sophie -oui, mais tu te contenteras de me regarder, lève-toi, je suis sur que tu bandes.
Je me levais et une bosse se dressait sous ma culotte de femme.
Sophie -j'adore quand tu bandes rien que de me voir vêtue ainsi.
Une voiture se garait puis une autre, il en sortait deux couples BCBG (beau cul, belle gueule).
Jp et Sophie les accueillaient à l'entrée du château.
Jp -bonjour et bienvenue chez nous, je vous présente Sophie ma femme, le programme est visite de ma cave, dégustation de vins et repas servi à table.
Le 1er couple se présentait Pierre et Lise et le 2eme Sylvie et Jacques.
Jp -entrez, je vous en prie.
Pierre -votre épouse est ravissante, c'est le soleil du château.
Sophie -merci pour le compliment.
Ils entrèrent dans la château et Jp et Sophie les emmenait directement à la cave.
Je suivais tout car il y avait des caméras partout.
Je savais déjà que Sophie plaisait à Pierre, il passait toute la visite à ses cotés, puis Jp les conviait à une dégustation.
Cela ne changeait pas, Pierre ne quittait pas Sophie, moi, grâce aux caméras, je vis qu'il lui effleurait les fesses avec sa main libre.
Sophie, d'ailleurs s'arrangeait pour qu'il puisse lui caresser les fesses en se mettent de l'autre coté du tonneau qui servait de bar.
Tout le monde écoutait Jp parler de ses récoltes et ne firent pas attention aux gestes de Pierre.
Quand Jp eut fini de parler, Lise lui demandait discrètement où était les toilettes
Jp lui dit que Sophie allait l'emmener à l'étage.
En montant l'escalier, Sophie sentait une main se faufiler sous sa jupe.
Lise -si tu veux mon mec, va falloir t'abandonner à moi avant.
Sophie -ce n'est pas un problème, je te plais tant que ça ?
Lise -oh que oui, je vais te faire monter au 7eme ciel.
Sophie -je demande à voir.
Lise -tu vas voir tout de suite, trouves-nous un coin tranquille.
Sophie -suis-moi.
Bien sur en la suivant, Lise lui caressait les fesses.
Lise -j'aime ton cul, j'ai hâte de voir avec quoi tu as couvert tout ça.
Sophie -tu as juste à descendre le zip et tu découvriras.
Lise -pas ici, on peux nous voir.
Sophie -peureuse.
Lise -tu crois ça.
Alors qu'elles montaient à l'étage, Lise la retournait et lui ouvrit son zip, Sophie apparaissait en dessous et Lise lui prit les seins en lui roulant une pelle.
Heureusement une caméra était tournée vers l'escalier.
Lise -la peureuse va te baiser ici, dans l'escalier.
Sophie -vas-y, envoies-moi ou tu m'as promis.
Lise lui enlevait sa robe et Sophie se laissait faire voir comment elle allait s'y prendre.
Puis elle lui caressait les seins, lui mordillait les bouts tendus par l'excitation.
Lise -j'adore les femme qui soignent leur tenue en mettant des dessous sexy, cela te va très bien.
Sophie -oui, j'aime être habillée comme une salope.
A présent, Lise lui caressait sa chatte au travers de la dentelle de son string.
Lise -assieds-toi, je vais bouffer ton clito.
Sophie obéis et écartait ses jambes.
Lise -tu es trempée ma Salope, voyons quel goût à ton abricot.
Sophie -tu sais que c'est agréable une femme qui parle en me baisant, j'adore.
Lise en relevant le tête.
Lise -oui, j'aime parler, j'aimerai aussi t'insulter, te traiter comme une pute.
Sophie -si tu veux mais pas de brutalité, je n'aime pas ça, enfin si mais quand c'est moi qui frappe.
Lise -non, t'inquiètes pas, je vais te blesser mais qu'en parole.
Sophie -bouffes-moi.
Lise bouffait tantôt sa chatte, tantôt ses seins et venait lui faire goûter son jus en tendant la langue.
Lise -lèches ta jouissance, petite pute que tu es, voleuse de mari, je vais lui dire après que tu n'es qu'une salope qui se fait baiser n'importe où et par n'importe qui.
Sophie -oui, dis lui, je veux aussi qu'il me baise.
Lise -tu n'es vraiment qu'une trainée.
Sophie -fais-moi orgasmer.
Lise -non, pas tout de suite, je veux encore te lécher partout.
Lise lui léchait ses bas, son string, ses seins, passait ses mains partout.
Sophie -tu me fais frissonner, espèce de garce.
Lise -hum, je le fais pour ça, salope.
Puis Lise se remis entre ses jambes et la bouffait jusqu'à l'orgasme qui fut très puissant.
Sophie -quel moment de bonheur.
Lise -ce n'est pas fine, regardes.
Lise levait sa robe ample et dévoilait à Sophie son gode ceinture qu'elle avait sur elle.
Sophie -tu as tout prévu salope.
Lise -oui, tournes-toi, je vais t'emmancher comme une pute que tu es.
Sophie -allez, démontes-moi la chatte.
Lise la limait pendant 10 bonnes minutes, Sophie jouit plusieurs fois.
Sophie -hum, quel régal, j'espère que tu reviendras cette semaine, tu m'as bien baiser, je peux maintenant m'occuper de ton mec.
Lise -oui, mais je risque de me joindre à vous.
Sophie -pas de souci.
Elles rejoignirent la cave où le vin commençait à chauffer l'esprit de ceux qui étaient resté en bas.
Sophie (à Jp doucement)- elle m'a baisé dans l'escalier qui monte à l'étage.
Jp -je verrai avec l'enregistrement des caméras, j'en connais un qui a dû bander dur.
Sophie -bien fait pour lui, il n'a que ce qu'il mérite.
Jp -si tu le dis, qui est le prochain sur ta liste ?
Sophie -Pierre, il me le faut absolument.
Jp -on va passer à table, tu auras ensuite la soirée pour l'attirer.
Sophie -je mange à coté de lui.
Jp -laisses -moi aussi profiter de toi.
Sophie -stp Chéri.
Jp -ok, c'est d'accord, et au fait, il y a Sylvie qui me fait du rentre dedans, tu m'autorise ?
Sophie -oui, mais je veux être avec toi.
Jp -d'accord Amour.
Sophie se retrouvait à table entre Pierre et Lise et Jp entre Jacques et Sylvie.
Jp -comment voulez-vous que Romuald nous serve ?
Lise -comment ça ?
Jp -la tenue qui vous plairait ou à poil, c'est à vous de choisir.
Pierre -pour ces dames, à poil serait pas mal.
Sylvie -moi, dans un string, je ne dirai pas non.
Lise -je suis d'accord avec Sylvie.
Sophie -moi aussi, mais fais lui mettre un string de classe Chéri.
Jp -Romuald, vas mettre ton string léopard, tu sais celui qui moule bien ta queue.
De ma prison, je vous l'avoue, je vivais ça très mal, j'aurai voulu être à table avec eux, de plus, je ne voyais pas ce qui se passait sous la table.
Vous vous doutez bien que Pierre n'avait pas trainer à peloter les cuisses à Sophie qui se laissait faire, ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que Lise aussi lui caressait les cuisses et leurs mains se rejoignaient à coté de sa chatte.
Lise (à son oreille)-tu aimes ça ?
Sophie (aussi à son oreille) -hum, oui.
Le repas se déroulait dans une bonne ambiance et au moment du fromage, Romuald servant les convives une par une, Sophie en profitait pour le caresser au travers de son string.
Sylvie -vas-y Sophie continues, cela m'intéresse.
Sophie ne se dégonflait pas, sortait la grosse queue à Romuald et le suçait devant tout le monde.
Sylvie -tu me l'envoies que je goute à cette bite monstrueuse.
Sophie -il est à toi, profites-en.
Pierre -je veux bien le remplacer si tu veux Sophie.
Sophie -lève-toi et je vais te sucer aussi
Pierre n'hésitais pas une seconde, il se levait, Sophie lui ouvrit sa braguette et sortait sa queue, pas aussi monstrueuse que celle de Romuald mais bien grosse et bien longue aussi.
Pendant qu'elle le suçait, Lise lui pelotait les seins.
Pierre -viens, je vais te prendre dans le canapé devant tout le monde.
Sophie -hum, oui, Lise enlèves-moi ma robe avec douceur, en prenant ton temps, je veux sentir tes mains sur moi.
Lise -oui, je vais te chauffer pour mon mec.
Je voyais tout et j'entendais tout, je bandais dur, j'aurai aimé être tout proche d'eux.
Pierre s'était assis sur le canapé et Sophie vint s'empaler sur sa queue face à lui ce qui lui permettait en même temps de lui bouffer les seins.
Ensuite, elle se tournait et Lise se mit à genoux pour lui bouffer les seins et jouer avec son clito.
A table, Sylvie suçait Jp et Romuald à tour de rôle devant son mari qui ne faisait rien.
Jp -va te mettre sur le canapé à coté de Pierre, je veux voir Sylvie aussi s'empaler sur ta queue.
Romuald obéis et Sylvie se retrouvait dans la même position que Sophie, elles se regardaient et Sophie lui tendit sa langue pour l'embrasser, Sylvie bien sur lui donnait.
Seul Jp et Jacques ne participait pas à cet orgie.
Sophie -viens Chéri, je veux te sentir près de moi.
Jp -je te manque Amour.
Sophie -oui même si je suis en très bonne compagnie.
Pierre -une bonne levrette maintenant.
Sophie -hum, oui.
Pierre l'a fit se mettre face au canapé et Il l'enfilait, la limant sauvagement, Jp ne voulant pas être en reste s'asseyait sur le dossier du canapé et Sophie englobait sa queue en même temps que le coups de bite de Pierre.
Juste à coté d'eux, Romuald lui aussi enfilait en levrette Sylvie.
Romuald et Pierre jouirent en même temps et Sylvie et Sophie se régalèrent de leur sperm.
Ils se remirent tous à table pour manger le dessert.
Pierre -on va dormir ici, si cela est possible Jp.
Sylvie -nous aussi.
Jp pas de souci vos chambres sont prêtes.
Sophie -Romuald est à votre dispositions s'il vous manque quelque chose.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar valbeleix » Dim 25 Juil 2021 09:38

Toujours aussi bon tes récits Fifou, merci !
Avatar par defaut couple
valbeleix
 
Messages: 8
Inscription: Ven 2 Juil 2021 10:02
Situation: Couple
Département: Puy-de-Dôme

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar Clahire » Dim 25 Juil 2021 13:03

Merci Fifou78250 pour ce nouvel épisode.
A quand le voyage de noces de Sophie et JP ?... ; -)
Avatar par defaut homme
Clahire
 
Messages: 97
Inscription: Lun 17 Jan 2011 08:02
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne
Ville: Paris

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Dim 25 Juil 2021 13:38

je ne suis pas sur qu'ils vont se marier, suspens..
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Dim 25 Juil 2021 17:50

Une fois dans leur chambre, Sophie et Jp s'adressèrent à moi.
Sophie -ça va mon prisonnier
Moi -je n'ai pas le choix, Madame.
Sophie -demain matin, Romuald viendra te voir pour épiler ton corps, je veux te voir sans un poil.
Moi -oui, si vous voulez.
Sophie -oui, je veux.
Jp -tu as vu ma femme est au top avec mes invités.
Moi -oui, Monsieur, elle morfle bien.
Jp -et ce n'était que le 1er jour, demain, Romuald t'emmènera un string blanc transparent, je veux voir ta queue bander pour ma femme.
Moi -je suis à vos ordres Monsieur.
Jp -je coupe le système des caméras, dors maintenant.
Le lendemain matin, j'étais réveillé de bonne heure, j'avais bien dormi, je fonçais sous la douche et en sortant mon petit déjeuner était dans le monte charge.
J'étais à poil car je ne voulais pas remettre ma culotte de la veille.
Une demi heure plus tard, les caméras étaient remis en marche.
Sophie -bonjour mon esclave, tu as bien dormi, hum, tu es déjà à poil, j'adore.
Moi -oui, je me suis douché, Madame.
Jp -Romuald sera avec toi dans une heure, restes ainsi en attendant.
Sophie -maintenant, je vais aller courir un peu dans la propriété pour décrasser un peu mon corps, je vais brancher la caméra pour que tu me vois mettre mon jogging rose que tu m'as offert.
Moi -hum, cela va t'aller comme un gant.
Sophie enlevait sa nuisette noire en dentelle, mit un string et un soutif rose, se mit un coup de brosse dans les cheveux et me dis à tout à l'heure.
Je me précipitais à la fenêtre pour la voir partir à travers la propriété.
Franchement, ma femme était d'une beauté hors norme pour moi, je ne voulais pas divorcer.
Alors que j'allais quitter la fenêtre, je vis Sylvie partir elle aussi courir, je me posais des questions, allait-elle courir ou baiser ?
Je ne le saurai qu'a son retour.
Sophie courait en découvrant la propriété, s'arrêtant devant des endroits pittoresques, regardant les vignes et repartait à chaque fois le cœur léger.
De mon coté, Romuald s'occupait de mon corps et le rendait complètement lisse, cela me plaisait vraiment, je me passais sous la douche et enfilait le string transparent.
Sophie s'arrêtait une nouvelle fois devant un cabanon en pierre, entendait du bruit et rentrait à l'intérieur.
Elle marchait sur la pointe des pieds et surpris Sylvie, assise sur un banc, son jogging en bas des jambes en train de se masturber au travers de son string noir.
Sophie -il n'y a pas assez d'hommes dans la maison pour que tu te masturbes ici.
Sylvie -j'ai le feu tout le temps et j'aime me masturber dans la nature.
Sophie -d'accord, bonne masturbation alors.
Sylvie -viens me bouffer, je suis inondée.
Sophie -tu en as envie réellement ?
Sylvie -oui, je comptais te pécho aujourd'hui de toute façon.
Sophie -ok, je vais te bouffer, mais tu ne me touches pas.
Sylvie -si tu veux.
Sophie se mit à genoux et jouait avec son clito qui gonflait sous ses caresses, puis elle mit sa langue, provoquant chez Sylvie un gémissement.
Sylvie -vas-y, j'adore sentir une langue sur mon clito, t'as vu, je suis trempée, fais moi décoller.
Sophie -tu vas décoller, je te promet.
Sophie accélérait la cadence et lui mit an même temps un doigt dans le cul.
Sylvie -hum, salope, tu t'y connais en femme.
Sophie -oui, tu n'es pas la première.
Quand Sylvie orgasmait, ce fut si fort qu'elle tirait les cheveux à Sophie.
Sophie -allez, à plus tard, tu rentres avec moi.
Sylvie -non, Romuald devrait passer bientôt, pas un mot à Jp, stp
Sophie -non, t'inquiètes pas.
Sylvie -et j'espère encore plus aujourd'hui.
Sophie rentrait directement dans sa chambre et s'adressait à moi, me racontant son escapade matinale.
Moi -la journée commence bien pour vous Madame.
Sophie -oui, on peut dire ça, lève-toi que je vois ton corps.
J'obéis.
Sophie- hum, cela te vas bien un corps imberbe, si tu n'étais pas mon prisonnier, je ferai de toi mon petit déjeuner.
Moi -vous me devez une faveur Madame.
Sophie -je n'oublies pas, je déciderai avec Jp, je vais à la douche.
Cela s'animait dans le salon, Pierre, Jacques, Jp et Lise buvait un café.
Lise -ta ravissante femme n'est pas là ce matin ?
Jp -non, elle est partie courir.
Lise -sportive en plus.
Jp -elle prend soin d'elle.
Lise -elle a raison vu ce qu'elle fait de ses journées.
Jp -on aime le sexe.
Lise -oui, j'ai vu ça.
Puis Sophie apparut dans une tenue qui en disait long dans ce qu'elle espérait de sa journée.
Tout ses dessous était mauve et en dentelle (porte jarretelle, bas couture, string et dresse seins), elle avait une paire de bottes et elle avait mis un gilet en maille assez large mauve avec un bouton en haut et un en bas qui laissait le loisirs aux gens de voir ses dessous.
Elle embrassait Jp puis fit le tour de la table, bien sur, Lise ne put s'empêcher de caresser ses bas.
Lise -hum, tu es parfaite ce matin, tu donnes envie.
Sophie -c'est fait pour, tu t'en doute bien.
Pierre -Sylvie n'est pas là ?
Jacques -elle est partie se balader dans les vignes.
Jp -elle a raison, cela vaut le coup d'œil.
Lise -tu nous as préparé quoi pour ce matin.
Jp -rien ce matin, mais cet après midi, je vous ai préparé un truc sympa.
Chacun allait vaquer à ses occupations et Sophie et Jp remontèrent dans leur chambre.
Sophie -prisonnier, tu m'entends ?
Moi -oui Madame.
Sophie -je vais faire l'amour avec mon mari devant toi.
Moi -ici, dans ma prison.
Jp -tu rêves, tu restes derrière ton écran, comment trouves tu ma femme ce matin ?
Moi -une beauté sans nom.
Jp -dommage pour toi que tu ne puisses pas y toucher et ce qui me plait c'est que tu es le seul ici.
Sophie -moi j'adore.
Moi -pas moi.
Jp ouvrait son gilet et la caressait de dos, Sophie face à la caméra.
Sophie -hum, mes tétons pointent Chéri, déshabilles-toi, vite.
Pendant qu'il se déshabillait, Sophie se pelotait les seins.
Sophie -fais-moi voir comment tu bandes.
Je me levais et Sophie voyais au travers de mon string que je bandais.
Sophie -hum, elle a l'air bien dure esclave.
Moi -elle l'est effectivement Madame.
Sophie -je la veux encore plus raide, viens me faire l'amour Chéri.
Jp lui fit l'amour pendant 3 quart d'heure et éjaculait dans elle.
Sophie -voila ta faveur esclave, je vais venir et tu vas nettoyer ma chatte entièrement.
Moi -ce n'est pas une faveur.
Sophie depuis quand bouffer ma chatte n'est pas une faveur.
Sophie entrait dans la chambre en furie, elle me chopait par les cheveux et m'assénait une paire de claques.
Sophie -maintenant, lèches.
Elle se mit au bord du lit et enfouit mon visage dans sa chatte.
Sophie -allez, nettoies ma chatte, j'en ai encore besoin cet après midi.
J'avalais tout le foutre à Jp qui matait à la caméra.
Sophie -tu as vu chéri, j'en fais ce que je veux de mon ex mari.
Jp -c 'est bon à savoir, la semaine ne fait que commencer.
Sophie -oh, toi, tu as une idée derrière la tête.
Jp -je ne dis rien devant notre prisonnier.
Sophie -hum, j'ai hâte de savoir, toi, tu m'as bien nettoyé, maintenant, branles-toi devant nous, rejoints-moi Chéri.
Jp -j'arrive.
Jp nous rejoint et je restais debout devant eux à ma branler, je ne mis pas longtemps à exploser une grosse dose de sperm.
Sophie -hum, tu avais envie.
Moi -oui Madame, très envie.
Sophie -je veux que tu te changes, je t'envoie un string par le monte charge, je veux que tu sois toujours nickel dans ta prison.
Moi -oui Madame.
Ils sortirent de la chambre et 2 minutes plus tard, je reçus un tanga en dentelle noir et rouge.
Il était midi et Jp avait réuni les couples dans le salon.
Jp -voila mes amis, nous allons déjeuner et je demanderai aux femmes de mettre une tenue sexy pour l'occupation de cet après midi.
Lise -j'ai ce qu'il faut dans ma valise.
Sylvie -moi aussi.
Jp -quand à nous les hommes excepté Jacques qui ne veux pas jouer mais qui servira d'arbitre, ce sera short polo, ou short chemise au choix, j'en ai mis à disposition dans la lingerie au bout du couloir.
Lise -ho, je sens que cela va être chaud.
Jp -on commencera dès que mes amis arriveront.
Sophie -je les connais ?
Jp -oui, c'est Annie et Romain, ils sont à 20 km d'ici.
Sophie -bonne surprise.
Jp -oui, je savais que tu aimerais, de plus, Annie reste la semaine ici.
Sophie -hum.
Lise -attention, je suis jalouse, j'aime pas partager mes conquêtes.
Sophie -n'aies crainte, tu m'auras aussi.
J'entendais une voiture dans les graviers, me mis à la fenêtre et voyais un nouveau couple arriver, que me réservaient t-il encore ?
Annie et Romain entraient et se présentèrent aux invités, Jp expliquait vite fait les règles mais Annie demandait à se doucher avant.
Jp -emmènes là dans leur chambre.
Sophie -suis-moi Annie
Lise -je vous accompagne.
Sophie -si tu veux.
Jp -on ne vous attend pas 3 heures.
Sophie -retour dans 20 minutes, laisses le temps à Annie de se doucher.
En montant l'escalier, Sophie espérait une main baladeuse, elle ne fut pas déçue, car c'est deux mains qui passaient sous son gilet.
Sophie -vous avez l'air chaude les filles.
Lise -moi, bouillante.
Annie -dès que je te vois, j'ai le feu.
Je les suivais de ma cage, j'espérais une cam dans leur chambre.
Elles entrèrent et Annie se dévêtit de site, bien sur pas de soutif vu ses petits seins mais un magnifique tanga jaune en dentelles.
Lise -hum, pas mal, je prends volontiers.
Sophie -calmes-toi, c'est moi d'abord.
Annie -je me douche d'abord les fille, Sophie trouves-moi une tenue, regardes dans ma valise.
Oui, Romuald avait monté les valises comme un bon valet qu'il est.
Moi, je voyais tout, il y avait même une cam dans la salle de bains.
Sophie sortait de sa valise, une robe ultra courte blanche, très décolleté avec des lacets de chaque coté, un string léopard et une paire de chaussures aux talons mi hauts.
Sophie -toi aussi, va falloir mettre une tenue sexy.
Lise -je sais, mais hélas, si je met une tenue sexy, je ne peux pas garder mon gode ceinture.
Sophie -tu le porte sur toi là ?
Lise -oui.
Sophie -j'ai une idée, je vais te sucer comme ça quand Annie sort de la salle de bains, tu la pénètres.
Lise -hum oui.
Lise levait sa robe et tendait son gode à Sophie qui se mit à genoux pour le sucer.
Annie sortait de la salle de bains.
Annie -je vous dérange pas les filles.
Lise -viens ici.
Pendant que Sophie continuait, Lise roulait une pelle à Annie et Sophie lui caressait sa chatte toute lisse.
Lise -j'ai envie de te limer la chatte, je suis sur que tu es déjà inondée.
Annie -oui, vas-y limes -moi/
Annie se mit le long du lit et Lise l'enfournait avec son gode.
Sophie quand à elle s'était glisser entre les jambes d'Annie et lui bouffait ses gros tétons malgré ses petits seins.
Cela durait une dizaine de minutes puis Sophie leur dit qu'il était temps d'y aller.
Annie enfilait sa tenue sexy et Lise fit un détour par sa chambre et mit elle aussi une robe, elle était rose très moulante et très courte.
Elle mettait avec des bas blancs auto fixant, un string blanc et pas de soutif sans oublier des escarpins talons hauts
Elles rejoignirent le salon dans leur tenue.
Sylvie aussi s'était changée, elle avait mis une jupe à carreaux très très courte, des bas noirs résilles, un débardeur blanc, un dresse seins et une paire de tongs.
Tout les hommes étaient en short chemise et Jp leur avait imposé soit un string, soit un boxer à dentelle.
Seul Pierre avait choisi le boxer en dentelle, Jp, Romain, le string.
Jp -tout le monde est en tenue donc nous allons pouvoir commencer.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar Clahire » Lun 26 Juil 2021 06:54

Deux épisodes dans la même journée !...
Génial !
Avatar par defaut homme
Clahire
 
Messages: 97
Inscription: Lun 17 Jan 2011 08:02
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne
Ville: Paris

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Lun 26 Juil 2021 12:36

merci de vos commentaires, cela donne envie d'écrire de nouveaux chapitres.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Lun 26 Juil 2021 12:41

je voudrais créer une 3eme page, mais je ne sais plus comment j'ai fit pour créer le deuxième, merci d'avance.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Lun 26 Juil 2021 13:14

Jp -Je vous explique, d'abord, ce jeu est un jeux sexuel, c'est à dire qu'il devrait contenter tout le monde ici ma femme n'en sait pas plus que vous, j'ai préparé ce jeu avec un ami.
Lise -cela peut être pas mal comme jeu, je suis partante.
Tous les invités était aussi partant.
Jp -nous sommes 9 en comptant Romuald et un invité mystère.
Sylvie -hum, dis nous qui c'est.
Jp -non, sinon, ce 'est plus un invité mystère, de plus, il ne fera que donner, interdit de le toucher.
Sylvie -ce n'est pas juste.
Jp -il est prisonnier ici, il n'a aucun droit.
Lise -le pauvre.
Sophie -s'il est prisonnier, c'est qu'il doit le mériter quelque part.
Annie -oui, Sophie a raison, ne nous morfondons pas sur un prisonnier, pour moi, il est à sa place et on doit le faire morfler, ce sera mon cas.
Sophie -moi aussi, je le ferai morfler.
Lise -dans ces cas là, je me rallies à vous.
Sylvie -ben pas moi.
Jp -nous allons formé des équipes de deux en sachant que le prisonnier est ici pour subir et non jouer.
Sophie -impec, nous sommes huit, 4 femmes et 4 hommes, cela va faire 4 équipes mixtes.
Lise -pas d'accord, tirage au sort, un homme peut tomber avec un homme et une femme avec une femme.
Jp -non, équipes mixte, c'est prévu ainsi, d'ailleurs, on va faire le tirage au sort, mesdames, il y a 4 cartes dans mes mains choisissez en une chacune, on retire si on tombe avec son mari, Romuald remplace Jacques qui arbitre le jeu.
Lise -oui, j'aime pas jouer avec Pierre.
Sylvie tombait avec Pierre, Sophie avec Romain, Lise avec Jp et Annie avec Romuald.
Bien sur, Romuald était venu me chercher et m'avait enfermé dans une chambre du rez-de-chaussée.
Jp -voici une liste de 12 objets à trouver, je ne suis pas au courant ou ils sont, un ami à moi est venu les cacher cette semaine, vous en trouver un
et vous le ramener à Jacques qui restera ici, il correspondra à un défi sexuel que nous réaliserons quand nous aurons trouver les 12 objets.
Annie -on cherche où ?
Jacques -dans le château.
Annie -c'est vaste.
Jacques -oui, mais la récompense du gagnant vaut le coup et je vous le dit, ne fouillez pas les tiroirs et les placards, il n'y a rien dedans.
Romain -c'est quoi la récompense ?
Jacques -les gagnants disposerons des autres invités à leur guise y compris le prisonnier.
Lise -ça m'intéresse bigrement ça.
Jp -les couples ne se séparent pas, vous devez cherchez ensemble, si vous entrez dans une pièce, c'est ensemble, 2 pièces sont fermés à clefs, Jacques dispose d'un écran pour surveiller la bonne tenue du jeu.
Sylvie -il y a des cams ?
Jp -oui dans toutes les pièces.
Jacques -voici la liste des objets, un gode, un plug anal, un string homme, un string femme, un soutif, un porte jarretelle, un cockring, des boules de geisha, un martinet, une cravache, une laisse et une paire de bas.
Lise -intéressant cette liste.
Jacques -vous êtes prêt, attention, partez.
Je suivais le jeu devant un écran, bien sur, je souhaitais la victoire de Sophie.
Il y avait pas moins de 23 pièces dans le château, la cave n'étant pas compris.
Lise et Jp partait à l'étage accompagne de Sophie et Romain et de Annie et Romuald, Sylvie et Pierre restant au rez-de-chaussée.
Lise entrait dans une chambre suivi de Jp, Sophie restait dans le couloir avec Romain, Sylvie et Romuald une autre chambre tandis que Sylvie et pierre fouillait la salle de bains du bas.
C'est Sophie qui trouvait le 1er objet, la paire de bas nouer autour d'une applique, ils le ramenait à Jacques qui notait au fur et à mesure.
Ils décidèrent de rester au rez-de-chaussée et de fouiller le boudoir.
Romain -on a de l'avance, j'ai envie de toi, ta tenue me rend fou, regardes, je bande.
Sophie -hum, j'aime exciter les hommes, j'ai aussi envie, viens.
Sophie s'installait dans un fauteuil à dossier haut et Romain sortait sa queue que Sophie enfournait directement dans sa bouche.
Mais, à ce moment là, Jacques qui les avaient vu sur l'écran tout comme moi, intervenait en leur disant qu'il était interdit de frayer pendant la durée du jeu.
Romain -quel jeu à la con.
Sophie -on n'a qu'a gagner, après on aura l'avantage sur les autres.
Romain -tu as raison, mais tu ne payes rien pour attendre.
Sophie -j'espère bien.
On entendait Lise.
Lise -j'en ai trouvé un.
Avec Jp, il ramenèrent les boules de geisha qui était dissimulées dans un vase ou il y avait des billes en verre.
Jacques notait et ils remontèrent à l'étage.
Ce fut à nouveau Sophie et Romain qui trouvèrent le cockring sur la tête d'une poupée faisant croire à un bandana.
Sylvie et Pierre trouvait le string de femme enroulé autour d'un lustre dans le couloir du bas.
Annie et Romuald cherchaient toujours et finirent par trouver le 5eme objet, le soutien gorge scotché sous un table gigogne.
En 2 heures de temps, tous les objets furent trouver et Sophie et Romain qui gagnaient avec 5 objets trouvés, devant Sylvie et Romuald avec 4 objets, Lise et Jp avec 2 objets et bon dernier Annie et Pierre qui ne trouvèrent qu'un objet
Jacques -Sophie et Romain, vous disposez de nos invités à votre guise, vous en faites ce que vous voulez.
Sophie -je vais d'abord baiser avec Romain devant nos invités y compris le prisonnier, Romuald, vas le chercher, tu lui mets un masque et tu lui attaches les mains dans le dos.
Romain -moi, je veux voir Pierre baiser Sylvie en même temps que nous.
Sophie -j'aimerai que le 2 filles ne baisant pas humilient le prisonnier, je veux le voir morflez, ne vous gênez de rien, il peut tout subir, je pense, quand à toi, mon Chéri, tu me regardes si tu veux bien.
Jp -oui Amour, je te regarde toi et le prisonnier.
Romuald me ramenait au milieu des invités et je vous avoue avoir eu honte de ma tenue, avec ma culotte de femme sur moi.
Annie -hum, il a un corps à morfler votre prisonnier, vous nous assurez qu'il ne dira rien.
Jp -non, il ne dit jamais rien.
Lise -j'aime bien un homme en dessous de femme, cela me donne des idées.
Pendant que Sophie et Sylvie se faisait baiser, Sophie les poussait à me maltraiter.
Lise -dis-moi, Annie -je pense que si on lui mettait des bas et un porte jarretelle, cela lui irait très bien.
Annie -Jp, as-tu ça dans tes placards.
Jp -oui, regardez dans le placard de mon ex femme dans la chambre du fond, vous trouverez tout ce que vous voudrez.
Annie -il m'a l'air très docile, on va vérifiez ça de suite.
Sophie -oui, humiliez-le, j'adore voir ça.
Annie prit la laisse sur la table et me la passait au cou.
Annie -maintenant, tu vas marcher à 4 pattes et nous accompagner dans la chambre, tu peux lui détacher les mains..
Moi -oui, Madame.
Lise -en plus, il est poli, je pense qu'il y a anguille sous roche, je vais prendre la cravache au cas ou il se rebelle.
Sophie qui pourtant se faisait baiser, ne me quittait pas des yeux.
Sophie- -je vais avec vous les filles, Romain, je reviens ensuite, tu me prendras assise sur toi face au prisonnier.
Romain -t'inquiètes pas, je vais m'occuper de Sylvie avec Pierre.
Sylvie -oui, viens, 2 bites et 4 mains ne m'ont jamais effrayé.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar Clahire » Lun 26 Juil 2021 13:30

Les pages se créent toutes seules à chaque fois qu'il y a 100 messages. La seconde s'est créée au 101ème message. la troisième viendra au 201ème.
Merci pour tes récits !
Avatar par defaut homme
Clahire
 
Messages: 97
Inscription: Lun 17 Jan 2011 08:02
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne
Ville: Paris

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar valbeleix » Lun 26 Juil 2021 18:23

Toujours aussi super ton histoire Fifou !
Avatar par defaut couple
valbeleix
 
Messages: 8
Inscription: Ven 2 Juil 2021 10:02
Situation: Couple
Département: Puy-de-Dôme

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar valbeleix » Lun 26 Juil 2021 18:28

Tu demandes des idées, en voilà une, à prendre ou pas : Et si JP prostituait (de temps en temps) Sophie et ordonnait à Olivier de la conduire chez les clients ?
Avatar par defaut couple
valbeleix
 
Messages: 8
Inscription: Ven 2 Juil 2021 10:02
Situation: Couple
Département: Puy-de-Dôme

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar brions » Mar 27 Juil 2021 06:12

Excellente idée !
Et Olivier pourrait être obligé d'encaisser l'argent et de le rapporter à JP...
Avatar par defaut homme
brions
 
Messages: 5
Inscription: Jeu 22 Juil 2021 05:56
Situation: Homme
Département: Puy-de-Dôme
Ville: issoire

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Mar 27 Juil 2021 07:19

excellente idée brions merci, je vais vous mitonner ça
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar Clahire » Mar 27 Juil 2021 09:58

Voilà qui promet de beaux épisodes !...
Avatar par defaut homme
Clahire
 
Messages: 97
Inscription: Lun 17 Jan 2011 08:02
Situation: Homme
Département: Seine-et-Marne
Ville: Paris

Re: du changement, mais toujours du candaulisme.

Messagepar fifou78250 » Mar 27 Juil 2021 10:00

Je me retrouvais à 4 pattes avec les 3 filles, Sophie, Annie et Lise.
J'étais un esclave, elle me faisait marcher comme un toutou et Lise n'hésitais pas à me cravacher sous les ordres de Sophie.
Une fois dans la chambre, Lise d'un coup de cravache me forçait à me relever.
Sophie -regardez les filles, cela le fait bander, quelle ordure ce mec.
Annie -oui, c'est un pervers qui mérite qu'on le fouette, vas-y Lise, cognes lui les fesses.
Lise me frappait les fesses et même avec ma culotte, je sentais la couleur.
Annie -voyons voir ce que l'on va trouver dans ce placard, Sophie, tiens le prisonnier.
Sophie bridait la laisse pour que je ne bouge pas.
Annie -les dessous sont dans le tiroir, tiens regardes Lise si tu trouves quelque chose pour notre larbin.
Sophie -trouves stp Lise, je veux le voir en gonzesse, o va l'exhiber après.
Annie -j'en ai bien l'intention.
Lise -je veux qu'il bande, viens m'embrasser Sophie, provoquons-le.
Annie -et moi alors ?
Sophie -cherche une tenue pour notre esclave, si tu trouves, je me donne à vous 2 en même temps devant le prisonnier qu'on attachera au pied du lit.
Lise -hum, vas-y trouves Annie, une partie à 3, j'adore.
Annie -les porte jarretelles sont trop petit, par contre, il y a une paire de bas auto fixant qui devrait aller.
Lise -essayes ça.
Je m'asseyais et essayais les bas, hélas ils étaient à ma taille.
Sophie -voila les filles, on lui met un soutif ou pas ?
Annie -non, par contre, si on lui trouve une robe ou une jupe, je suis preneuse.
Lise et Annie se mirent à fouiller la penderie, l'ex de Jp n'était pas bien grosse mais Lise trouvait une jupe blanche avec un élastique à la taillle.
Lise -essayes ça.
J'enfilais la jupe, elle me serrait mais moulait ma bite et mes fesses.
Sophie -impeccable, cela le moule et on verra quand il bandera, y'a t-il un haut avec ça.
Annie -il y a pas de de pulls sur les étagères.
Sophie passait la laisse à Annie qui elle me bridait encore plus, j'avais du mal à avaler ma salive.
Sophie fouillait dans les pulls et en trouvait un assez large.
Sophie -tiens, mets ça.
C'était un pull en mohair, large, il ne me serrait pas, c'était déjà ça.
Annie -voila, notre prisonnier ressemble à une femme, un peu de maquillage serait parfait , je pense.
Sophie -oui, le maquiller comme une pute.
Lise -oh ,oui, je n'y avais pas penser, je vais en chercher, je vous rejoint dans la salle de bains.
Sophie m'entrainait dans la salle de bains et m'attachait au sèche-serviette.
Sophie -allez abuses de moi en attendant Lise, j'ai le feu de voir ce mec en femme.
Annie lui caressait les seins qui était facile d'accès vu que Sophie n'avait pas remis son gilet, elle était en string, porte jarretelle et ses talons hauts.
Sophie -regardes-le, il bande ce maquereau.
Annie -ce n'est qu'un homme, tu le sais.
Sophie me mit une gifle.
Annie -hum, encore, cela me plait de te voir le gifler.
Sophie recommençait, c'est l'arrivée de Lise qui me sauvait.
Lise -j'ai remis mon gode ceinture, je l'enculerais bien le travelot.
Sophie -oui, on va s'en occuper tout à l'heure.
Lise me maquillait les yeux en bleu très voyant, me poudrait les joues et me mettait un rouge un lèvres rouge criard.
Annie -je crois qu'elle est prête notre femme, trouvons lui un nom de femme.
Sophie -oui oui.
Lise -si j'avais eu une fille, je l'aurai appelé Margot, vous en pensez quoi ?
Annie -Margotte lui irait mieux non ?
Sophie -oui Margotte, c'est parfait.
Lise -n'oublies pas que tu nous doit une partie de jambes en l'air.
Sophie -je n'oublierai pas, n'aies crainte.
Sophie -Margotte, ne baisses pas la tête, sois fier de toi, je veux que tu plaises à nos invités.
Sophie m'emmenait dans le salon, pierre et Romain était en double avec Sylvie et Jp en string en train de les mater.
Sophie -Madame, messieurs, on vous présente Margotte, il sera l'esclave de tous, mais, je veux être avec lui tout le temps.
Jp -hum, vous l'avez bien transformé notre prisonnier, cela lui va bien la tenue féminine, cela me donne envie de te faire l'amour pendant que Margotte nous regarde Chérie, tu en dis quoi ?
Sophie -hum, oui, mais je veux aussi Romain, je dois finir ce que nous avions commencé.
Jp -oui, cela me plait.
Romain -restons ici que tout le monde profites de la scène.
Sophie -pas de souci pour moi.
Jp -moi non plus.
Lise -oui, on veux vous regarder.
Annie -et peut être même participer.
Romain -viens Sophie, ma queue t'attend.
Sophie m'entrainais avec elle et me fis mettre à 4 pattes à coté d'elle.
Elle s'empalait sur sa queue et Jp se mit debout sur le canapé pour que sa bite soit à la hauteur de la bouche de Sophie.
J'étais de coté, mais ne ratait rien du spectacle que Sophie m'offrais, j'aimais la voir prise par deux hommes.
Evidemment, cela ne pouvait pas durer, en effet, Lise s'approchait de moi et se mit à genoux derrière moi.
Sophie la voyant faire.
Sophie -vas-y, relèves sa jupe et passes ton gode sur sa culotte.
Pierre venait d'éjaculer et il se contentait de regarder, Sylvie quand à elle parlait Annie.
Lise frottait son gode sur mes fesses, n'insistant pas sur le fait de me sodomiser pour l'instant.
Romain -je vais jouir Sophie
Sophie s'enlevait de sur lui et il éjaculait sur son visage.
Bien sur, Sophie s'approchait de moi et me fit avaler tout le sperm de Romain.
Sophie -tu aimes ça Margotte ?
Moi -oui Madame.
Elle me prit par la laisse et me relevait.
Sophie Margotte bande les fille, regardez .
Sophie avait pris ma queue au travers de la jupe et l'exhibait aux autres convives.
Annie -il n'est pas mal monté votre esclave, je me laisserai bien faire.
Sophie -interdit.
Jp -je vous propose une pause jusqu'au diner, on remet ça ensuite.
Lise -je n'ai rien eu de l'après midi.
Annie -moi non plus
Jp -rien ne vous empêche de vous satisfaire ensemble dans vos chambres.
Lise -non, j'attendrai Sophie ce soir.
Annie -moi aussi, on la veux ta femme.
Jp -je vous la donnerait dans une nouvelle tenue, cela vous va ?
Lise et Annie en chœur -oui.
Voila pour la 1ere partie, si cela vous a plu et si vous voulez la suite qui est déjà écrite, je vous la livrerai, a vous de me le dire.
A SUIVRE.
Avatar par defaut homme
fifou78250
 
Messages: 133
Inscription: Dim 21 Fév 2021 09:16
Situation: Homme
Département: Yvelines

Précédente

Retourner vers Récits candaulistes

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités