LA COCUFIEUSE ULTIME

La première fois, les fois improvisés, les expériences candaulistes insolites que vous avez vécus, ou même vos fantasmes pas encore réalisés.

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar cocu87 » Dim 29 Déc 2019 21:51

La dernière photo est terriblement obscène : j'adore !
Cocu féminisé, gros seins naturels, petite bite. Madame.
Avatar de l’utilisateur
cocu87
 
Messages: 335
Inscription: Lun 19 Mar 2018 19:03
Situation: Homme
Département: Haute-Vienne


Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar Jgab2004 » Lun 30 Déc 2019 12:04

Récit extrême mais bien excitant!
Avatar par defaut homme
Jgab2004
 
Messages: 33
Inscription: Sam 28 Déc 2019 00:00
Situation: Homme
Département: Essonne
Membre vip

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar Soum749 » Mar 21 Avr 2020 19:53

Malheureusement pas de suite ???
Avatar par defaut homme
Soum749
 
Messages: 1
Inscription: Mer 25 Sep 2013 19:20
Situation: Homme
Département: Haute-Savoie

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar cpleidf » Sam 9 Mai 2020 12:21

Suite du récit: une petite coupe est effectuée dans le récit car trop hard et extrême pour le forum (c'est dire :D )... Nous reprenons au chapitre suivant.

Céline semble ravie de cette nuit et moi aussi.
Elle dit :
-Et si on partait
- Où ça
-A Marseille
-Chez nous
-Non, à Marseille, ni vus ni connus j’ai envie de revoir Marseille et la côte, en touristes
-Parfait, quand
-Tout de suite
-Tout de suite, maintenant
-Oui, démarre et roulons
Nous voici donc sur l’autoroute du sud. Nous avons roulé toute la nuit et sommes arrivés à 10 heures 30 à Marseille.
Je suis cassé. J’ai sommeil. Céline a dormi tout le trajet. Je propose l’hôtel de Noailles directement sur la Canebière. Ok ... vendu.
Nous prenons une suite avec vue sur la Canebière.
Je m’affale sur le lit et m’endors comme une masse.
Je me réveille ... je regarde ma montre ... il est 19 heures.
J’appelle Céline, personne.
Je prends une douche et bois et un verre.
Céline arrive vers 21 heures.
Elle est sortie acheter quelques vêtements pour tous les deux, car nous sommes partis, sans rien.
Deux "chasseurs" déposent dans le salon une bonne dizaine de paquets.
Elle me sourit avec joie.
Sans regard est illuminé.
-J’ai dévalisé quelques boutiques ... je t’ai acheté un costume et un coordonné et d’autres effets plus cool, je crois que ça ira
-Et pour toi
- Oh moi, les fringues habituelles pour touriste en vadrouille
Elle sort tous nos vêtements et me demande de l’aider à les ranger dans les armoires.
Ce faisant, elle parle de son absence.
- Je suis aussi aller m’occuper d’organiser notre séjour ...
- Ah et peut-on en savoir plus
- Oui, sans problème. Je suis allée faire un tout au sexshop, presque en face de l’hôtel, c’est le seul d’ailleurs. Mais je n’ai rien trouvé d’intéressant. Puis je me suis baladée, rue tapis vert et rue tubaneau.
-Seule, c’est pas très prudent, chérie ...
- Oui, je sais, mais il faisait encore jour. J’ai bu un verre dans un troquet mal famé. Il fallait voir les mecs me reluquer. Je ne suis pas restée longtemps
- Et ?
- Et ... je suis partie pour faire mes courses.
- Et ?
- Et, j’ai fait les courses que tu vois. Et, me voilà avec plein d’idées en tête
-Comme quoi ?
- Comme ... que tu me guides ce soir dans ces rues que j’ai repérées et plus si affinité
-Tu me tentes
- Oui
- Ok, alors préparons-nous pour le festival
Bien évidemment, Céline était habillée en parfaite pute "bourgeoise "
Vraiment elle ne reculait devant rien.
Haut = T-shirt style débardeur avec large échancrure d’où ses énormes seins débordent.
Bas = Jupe mini extra mini et même micro. Au ras des fesses.
La voir ainsi me rendait fou.
Nous ne sortîmes pas discrètement, tous les regards pesaient sur ma femme.
Sur la Canebière, la nuit vient de tomber, mais il fait encore clair. Les hommes se retournent sur Céline. Elle est vraiment très belle. Ses seins sont volumineux, ronds et larges, ils sont bien fermes et lourds. Ses fesses sont larges, juste ce qu’il faut et légèrement charnues. Ses longues sont majestueuses.
Un léger vent souffle dans ses cheveux. Elle est splendide.
Contrairement à ce qu’elle attendait, je ne me dirige pas vers les rues chaudes de Marseille, mais vers notre voiture.
Céline se laisse guider et ne pose aucune question.
Je vais, en fait, à Cassis.
Il est 23 heures. Nous entrons au BigBen une boite de nuit à la mode très fréquentée.
Céline fait une entrée remarquée.
Je demande au serveur une table VIP, mais Céline intervient pour annuler ma demande, préférant un table près des la piste.
Nous nous asseyons et Céline à toutes les peines du monde pour que sa jupe ne remonte pas sur ses hanches, tant elle est courte.
C’est ainsi qu’elle me confirme qu’elle ne porte pas de culotte.
Après une coupe de champagne, elle me prend la main et m’invite à danser.
3 ou quatre me suffisent et je m’excuse de l’abandonner
Bien sûr quelques hommes s’affairent de danser près d’elle.
Je suis en plein bonheur non dissimulé et je danse avec plaisir plusieurs séries. Nous rions et nous amusons des regards concupiscents sur ses formes.
Ainsi la nuit se passe en plaisir d’être ensemble sans contrainte.
Enfin, vient la traditionnelle série de slow.
Je l’invite
-Non, mon petit mari, tu ne voudrais pas gâcher cette si belle nuit
- Gâcher, comment ?
- Attend, juste un moment, tu vas voir
J’attends, donc. 30 secondes seulement. 4 hommes arrivent en même temps et disent en coeur :
- Vous permettez ?
Céline les regarde, les détaille et tend sa main non pas à l’un des jeunes beaux gosses, mais à un homme âgé, d’environ 60 ans.
Les 3 jeunes poussent un ‘ Hoo ‘ de dépit.
Ma femme et son cavalier commencent à danser. L’homme lui sourit. Ils sont enlacés mais pas collés.
C’est un début ...
Car effectivement. Au la 3ème danse, ils se rapprochent et Céline écrase ses seins sur la poitrine de l’homme.
Mais rien ne se passe de plus.
A la fin de la série, Céline suit son cavalier, jusqu’au comptoir. Elle voit un verre avec lui. Ils discutent. Enfin, ils viennent à ma table. Céline fait les présentations.
- Daniel, je te présente Romain, Romain voici mon mari, Daniel
Nous nous saluons avec respect.
- Romain nous invite chez lui, pour nous éviter de rentrer sur Marseille, maintenant, et j’ai accepté
- Comme il te plaira, dis-je
- Suivez moi, dit l’homme, c’est à 5 mn.
Nous pénétrons dans une propriété boisée, en bord de mer.
L’intérieur est provençal et meublé sobrement.
Aussitôt Romain prend Céline par la taille et l’attire à lui. Il l’embrasse à pleine bouche.
Ses mains remonte sa mini et prennent possession de ses fesses qu’il malaxe en faisant pénétrer ses doigts dans la raie.
- J’ai envie de toi, dit Romain
- Moi aussi, réponde Céline
- Allons dans ma chambre
Ils se dirigent vers un couloir et tournent à gauche, je ne les vois plus.
Je les suis. Une porte est ouverte. Ils sont là. Ils se déshabillent en ne se quittant pas des yeux.
Pris d’une fièvre sexuelle qui les excite tous les deux.
Nue, Céline le regarde terminer. Il est en slip. Malgré son âge, il est bien bâti. Il toise Céline et s’exclame :
- J’ai le souffle coupé, que tu es belle. Merveilleuse. C’est vrai, je n’ai jamais rien vu de plus beau de ma vie
- J’espère que c’est seulement le souffle qui est coupé, dit malicieusement, Céline
- Ne t’inquiète pas ma jolie, regarde, c’est pour toi
Il saisi, alors, son slip, ( déjà bien soulevé par ce qu’il contient ) et le descend. Sa queue apparaît dans toute sa splendeur. Il la branle deux ou trois fois et elle est au garde à vous maximum. Elle se dresse fièrement presque à la verticale. Elle est monstrueuse. Je crois qu’elle dépasse en tout, celles que j’ai pu voir. Longue et grosse, avec des couilles en proportion.
D’ailleurs Céline, stupéfaite et ravie, s’exclame à son tour :
-J’ai le souffle coupé, moi aussi, ton engin est remarquable, j’ai bien de la chance
Ils s’approchent l’un de l’autre.
Mais Romain se recule et lui commande d’aller s’allonger sur le lit.
- Tu la veux ma bite ?
- Oui donne là moi, j’en ai envie
- Il faut la mériter
- La mériter ?
- Oui, avant je veux que tu baises avec mes acteurs, ceux qui sont venus t’inviter à danser
- Mais je ne comprends pas, explique toi
Moi aussi je ne comprends rien, acteurs, quels acteurs ?
- Ces 3 jeunes sont mes complices, ils repèrent un couple comme le vôtre, en quête d’aventures et m’appellent. Je viens alors et nous concluons presque toujours de la même manière
- Et ensuite ?
- Ensuite, nous nous retrouvons, ici chez moi, et nous partouzons l’épouse sous le regard voyeur du mari et sous l’objectif de la caméra, tenue pas mon réalisateur
Et ensuite, si le couple y consent, je diffuse la cassette dans un circuit de films amateurs et elle est vendue dans les sex-shops ... et si le couple n’est pas d’accord, nous ne filmons pas où nous leur remettons
- Où sont tes acteurs ?
Romain se dirige vers un chevet et appuis sur un bouton.
1 mn passe et les 3 jeunes entrent dans la chambre, suivis d’un autre avec une caméra.
- Les voilà !
Ils sont nus et ont tous un sexe de bonne taille.
- Alors, dit Romain
- J’ai envie de baiser, filmez, on verra après pour le reste
Le cameraman se place et commence à filmer, Céline, allongée sur le lit.

Les 3 jeunes entreprennent ma femme. Il la caresse tous en même temps. Qui les seins, qui les fesses, qui la chatte. Ils changent en permanence. Céline n’est qu’une poupée de désir et de plaisir entre ces 6 mains et ses 3 bouches.
Elle roucoule de sensation sexuelle. Les jeunes l’embrasse à tout de rôle.
Ils branlent aussi sa chatte, des doigts la pénètrent.
Céline ne peut résister plus longtemps et ses mains, à elle, vont d’une bite à l’autre, des couilles de celui-ci, aux couilles de celui-là.
Elle ne sait plus où donner de la tête ( enfin des mains, pour l’instant )
Elle les caresse, les masturbe.
Les queues des jeunes hommes sont bandées fièrement.
L’un, approche sa bite de la bouche de Céline, qui la voyant, l’aspire et la suce avec avidité.
Un autre la suce, il mange son clitoris et se délecte de sa mouille, qu’il boit.
Le dernier, se contente de se laisser branler en lui caressant ses gros seins.
Ils tournent et échangent leur place. Céline se donne, elle fait l’amour. Je le sais, je le ressens. Elle adore, elle jouit une première fois, sous la langue d’un des trois.
L’homme à la caméra film.
Puis l’un la pénètre, la baise avec douceur, l’embrasse à pleine bouche.
Tous les deux basculent et Céline se retrouve sur son amant.
L’homme à la caméra film.
A ce moment un autre amant vient derrière les fesses de Céline.
Il va l’enculer. Il l’encule. Elle est prise des deux cotés.
Les amants la baisent bien. Un dans sa chatte, un dans son cul.
Le troisième a sa bite dans la bouche de Céline. Il la prend en bouche.
Le quatuor fait l’amour. Céline au milieu de ses hommes se fait prendre et jouit de façon fulgurante, plusieurs fois.
L’homme à la caméra film.
Le premier jouit dans sa bouche et Céline avale la quantité de sperme.
[

Le deuxième jouit dans sa chatte et troisième dans son cul.
L’homme à la camera film et ne perd rien des gros plans qu’en professionnel, il réalise de son mieux.
Céline se comporte en vraie pute. Elle ne lâche pas les queues qui la convoitent. Elle fait si bien que les jeunes hommes bandent à nouveau.
L’un s’allonge et attire Céline sur lui. Elle se positionne, lui tournant le dos, et s’enfonce la bite d’un seul coup. Elle chevauche son cavalier, ses seins balancent lourdement.
Un autre vient devant elle et l’oblige à se mettre à genoux, toujours empalée sur le premier, et à presque se coucher, en arrière.
Il vient alors positionner son gland devant le vagin, déjà encombré de par l’autre bite.
Céline ouvre de grands yeux
- Mais tu vas où ?
- Dans ta chatte
- Mais elle est occupée
- Y a la place pour deux
- Jamais, y a pas la place
- Laisse nous faire on a l’habitude et salope comme tu es, tu vas aimer
Je n’ai pas compris, ni bien vu comment ils se sont arrangés, mais les deux glands sont entrés dans le vagin de Céline qui crispe ses mains sur le drap.
Elle aide de son mieux à la pénétration. Les deux queues se faufilent doucement à l’intérieur de Céline.
Maintenant ils sont rentrés à fond. Céline souffle et ferme les yeux.
Cette nouvelle expérience lui donne des sensations inconnues jusqu’alors.
Deux sexes sont en elle, dans sa chatte en même temps.
Doucement le trio s’affaire et les deux bites baisent ma femme dans un ensemble parfait.
Céline jouit tout ce qu’elle sait. Elle bave, elle râle de plaisir.
Durant plus de 10 mn, les jeunes baisent cette femme qui est ma femme.
Le 3ème ne cesse de se branler suçant les seins de Céline.
Ils se parlent, j’entends des - c’est ok, moi aussi, 10 secondes, ça vient, ok
Et Céline qui jouit sans arrêt.
Celui qui se branle, se met debout sur le lit, s’approche de la bouche de ma femme et lui fourre sa bite à l’intérieur et dit :
- Avale salope, avale pendant que mes copains te remplissent

Il jouit dans la bouche de Céline, qui avale en gémissant sa jouissance. Elle recrache la queue, le sperme éclabousse son visage, la bouche pleine de sperme, elle crie :
-ah putain ils se vident en moi Daniel, 2 bites vident leurs couilles dans ma chatte, je suis pleine de sperme.

Sans un bruit, les deux compères se retirent. Je vois le vagin béant de ma femme, ouvert comme jamais, laissant couler le foutre des jeunes baiseurs.


Le Cameraman a filmé, sans cesse, puis pose sa camera.
Durant 5 mn, Céline se repose.
Personne ne parle.
Puis sur ordre de Romain, le Cameraman reprend sa caméra et film.
Les 3 jeunes soulève Céline et l’emporte suivi par le cameraman.
Où vont-ils ?
Je les suis à 2 m. Pas inquiet, mais curieux et fou d’excitation.
Ils entrent dans une vaste salle de bain. Il n’y a pas de baignoire mais une douche dans l’angle.
Ils déposent Céline à même le carrelage. Assise, le dos au mur.
Ils sont débout tous les 3 devant elle. Elle regarde leur queue, comme si elle en avait encore envie.
Mais soudain, les 3 jeunes, la bite en main, se mette à uriner sur elle. Les jets d’urine l’arrosent sur tout le corps. Ils dirigent leur jet sur son visage et sa bouche.
Céline surprise, ouvre la bouche pour crier et l’urine y pénètre et elle s’étouffe.
Elle se retourne pour échapper à la douche d’urine. Mais les jeunes continuent et l’aspergent sur le dos et le cul.
C’est fini.
Céline se retourne et les regarde droit dans les yeux.
Je crains le pire, mais contre toute attente elle dit :
- Salopards vous m’avez bien eue
Ce fut le mot de la fin du film
Nous laissâmes Céline, seule, dans la douche.
Les 4 hommes s’éclipsèrent dans une pièce voisine.
Je restais donc seul avec Romain.
- Tu as trouvé ça bien ?
- La partie baise était très bien, je crois que Céline a eu quelques formidables orgasmes. Surtout lors de la double pénétration c’était une grande première
- Je crois aussi que ta femme a prit un grand plaisir à cette petite partouze
- Il faudra nous donner le film, n’est-ce pas ?
- Oui bien évidemment, mais que penses-tu de la fin ?
- C’était terrible, je n’ai jamais été autant excité de ma vie, voir son épouse dans cette situation c’est terrible d’excitation. Voir ses hommes lui pisser dessus comme une pute de bas étage, l’avilir de leur pisse, c’était fantastique pour moi
- Oui, pour tous les maris c’est un peu la même chose surtout lorsque l’urine a atteint le visage et qu’elle a voulu parler et que l’urine est entrée dans sa bouche. C’était génial
- Je suis impatient de savoir ce qu’elle en pense


Après cette discussion, nous buvions un verre et Céline est enfin sortie de sa douche, nue.
Sans gêne elle est venue vers nous :
- Je boirais bien un peu de coca, svp
- Avec plaisir
Dernière édition par cpleidf le Dim 16 Aoû 2020 17:59, édité 2 fois.
Avatar par defaut homme
cpleidf
 
Messages: 1106
Inscription: Lun 6 Aoû 2012 22:33
Situation: Homme
Département: Paris

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar sexelover83 » Sam 9 Mai 2020 12:28

superbe cul et bonne suceuse
Avatar de l’utilisateur
sexelover83
 
Messages: 2457
Inscription: Lun 27 Jan 2020 00:58
Situation: Homme
Département: Autre

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar sethcpl » Sam 9 Mai 2020 12:30

l'histoire comme les photos sont excitantes.
Rencontre en sauna libertin (Paris) - pour un simple verre ou plus... http://www.candauliste.com/post1402466.html#p1402466
Je change d'avatar ! contactez moi si vous voulez y voir figurer votre femme !
Avatar de l’utilisateur
sethcpl
 
Messages: 2352
Inscription: Sam 28 Juil 2012 23:41
Situation: Homme
Département: Val-d'Oise

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar celio29 » Sam 9 Mai 2020 16:15

D'enfer !!!

Quand tu veux pour une rencontre avec Céline !

Hummm la photographier et la baiser avec une envie folle de prendre d'assaut ce corps paré pour le plaisir
Avatar par defaut homme
celio29
 
Messages: 12381
Inscription: Jeu 10 Juil 2014 19:34
Situation: Homme
Département: Finistère
Ville: brest
Membre certifier

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar Cemdel » Dim 16 Aoû 2020 19:25

Joli écriture
Très envie de mettre mes talents de photographe à son service pour commencer
Avatar par defaut homme
Cemdel
 
Messages: 1020
Inscription: Mar 13 Déc 2016 01:11
Situation: Homme
Département: Paris
Ville: Paris

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar ludo07 » Lun 17 Aoû 2020 00:57

Merci pour ce récit !
Avatar de l’utilisateur
ludo07
 
Messages: 604
Inscription: Mer 24 Sep 2014 04:17
Situation: Homme
Département: Hauts-de-Seine
Ville: Paris

Re: LA COCUFIEUSE ULTIME

Messagepar cpleidf » Jeu 1 Oct 2020 20:24

Tout en servant un verre à Céline, Romain demanda :
- Dis nous Céline, comment as-tu vécu cette... disons, expérience d’humiliation
Elle réfléchit un instant puis déclara :
- Pour moi, je n’ai ressenti aucune humiliation. Vraiment. C’était…oui, une expérience sexuelle, comme une autre. Mais c’était très, comment dire, vibrant, fort. Sans doute pour vous et surtout pour mon mari, cette expérience était avilissante, je sais que pour lui, voir son épouse et la mère de sa fille être souillée d’urine par des inconnus, ça a du lui donner un sentiment d’humiliation, il a du se sentir terriblement cocu.
Je renchéri.
- Oui, c’est ça, c’était terriblement excitant de voir ce que ces jeunes faisait de toi.
- Et maintenant, dis Romain
- Maintenant, rien, nous allons rentrer à notre hôtel
- Puis-je venir avec vous
- Mais avec plaisir, Romain, dis Céline
Elle s’habilla et nous sortîmes de la maison. Céline monta dans la voiture de Romain et moi, seul dans la mienne.
Le trajet fut très court car mes pensées et mes visions occupaient mon esprit.
Je revoyais toutes les scènes et surtout la double pénétration. Et cette douche d’urine qui ne nous laisserait plus jamais comme avant. Après les chiens, Céline venait de monter un nouveau palier, ou plutôt descendre.
Après avoir garé nos voiture dans le parking de l’hôtel de Noailles, Céline, toujours vêtue comme la veille, c'est-à-dire, dévêtue, saisi le bras de Romain et bras dessus, bras dessous, ils marchaient en direction de l’hôtel.
Bien que le hall fût désert, à cette heure "matinale" il y avait tout de même quelques personnes, qui la regardèrent avec insistance.
Cette jeune personne, au bras d’un vieux Monsieur, ça ne pouvait qu’être une prostituée.
Lorsque je pris la clé, à la réception, le groom nous regarda, alternativement, sans trop comprendre.
Nous prîmes l’ascenseur et ensuite pénétrâmes dans notre suite.
J’ouvris une bouteille de champagne.
Le vin glacé nous fit le plus grand plaisir.
Nous parlions de nous, Romain nous questionna sur notre couple
Lui, il était divorcé depuis pas mal d’années. Il était à la retraite. Il produisait des films porno amateur, non pas pour l’argent, mais par vice et plaisir.
Et la fameuse question arriva.
- Alors, voudriez-vous que votre film soit diffusé dans le circuit parallèle des sexshop ?
- C'est-à-dire, comment cela se passe-t-il ?
- Je fabrique environ 500 copies et je les vends en direct, sans aucun bénéfice, dans une cinquantaine de boutiques
- C’est risqué pour nous, nous sommes connus et.
Céline coupa :
- En effet, la prudence nous recommanderait de dire non et d’exiger l’original. Toutefois, d’une part vous m’inspirez confiance, et d’autre part, je veux prendre ce risque pour Daniel. Je crois qu’intérieurement, il n’ose pas le dire, mais il aimerait bien qu’un film aussi dégradant soit diffusé et vu par un grand nombre d’hommes. Hommes d’ailleurs qui, justement, risqueraient de me reconnaître
- Je vous remercie de votre confiance, mais vu sous cet angle, il est évident que pour votre mari, c’est une chose qui doit sublimer sa libido masochiste. Mais, vous savez, 500 copies c’est peu.
- C’est déjà beaucoup, dit Céline.
- Non, je connais bien cette distribution qui se fait rapidement et discrètement. En quinze jours, il n’en restera plus une seule en rayon. Pour que le risque, puisque vous parlez de risque, soit intéressant et réel pour votre complicité, il faudrait, au moins 5 films différents diffusés à raison d’un par mois. Là oui, le risque serait réel.
La discussion était entre Céline et romain. J’écoutais sans intervenir.
Céline, comme lointaine, dit :
- 5 films différents
- Oui, chacun sur un thème différent. Celui de ce soir étant compris dans les 5 films.
- Et quand, éventuellement, pourrions nous les faire ?
- Dès maintenant à raison de 1 par jour
- Un par jour !
- Enfin, cela dépend de votre endurance
Je remarquais que Céline et Romain se vouvoyaient.
Silence, Céline pensait.
- Bon nous avons 6 jours. Cela devrait aller
- Dois-je comprendre que vous acceptez de diffuser le film et d’en tourner 4 autres à diffuser également ?
- Vous comprenez bien, Romain
- Alors d’accord, je m’en occupe
Il se leva et prit Céline par la main et la fit se lever. Il lui ôta son t-shirt et sa min. Nue elle se tenait droite, sans complexe. Elle ne pouvait pas en avoir, tant son corps était beau.
Il se déshabilla prestement et apparu nu, lui aussi. Sa queue que nous avions vue énorme, se tenait à la verticale.


Il appuya sur ses épaule, l’obligeant à s’agenouiller devant lui. Il saisi sa bite d’une main et la fourra dans la bouche de Céline qui l’ouvrit au maximum. Elle le suça quelques minutes en lui malaxant les couilles.
Puis il la fit mettre à quatre pattes, se plaça derrière elle. Il cracha dans ses doigts et massa le cul de Céline.
Il pointa son énorme gland à l’entrée et il l’encula directement.
Céline gigotait mais la queue entra sans trop de problème. Ce qui me fit pensait que son cul devait maintenant être naturellement accueillant.
Il s’enfonça complètement et commença à l’enculer à son rythme. Langoureusement dirais-je.
Il entrait et sortait à une cadence régulière. Sa tige écartait le cul de ma femme qui râlait de plaisir non dissimulé.

Au bout de 5 mn, Céline, qui se masturbait en même temps, jouit fortement.
Et Romain qui n’attendait que cela, se répandit, sans un mot, mais en grognant dans le cul de Céline. Il resta en elle un moment et retira sa bite.
- Tu es une sacrée salope, Céline, je suis ton dévoué serviteur
Nous convînmes de nous retrouver le soir à 19 heures et Romain nous laissa.
Céline m’entraîna dans la chambre et me demanda de l’enculer à mon tour. Bien sûr elle ne jouit pas, mais quel plaisir pour moi de ‘ nager ‘ dans son cul rempli de sperme de Romain et des images que j’avais dans ma tête.
Avant de jouir, moi aussi, je fis mon compte :
228 + 4 = 232 amants + 3 chiens
Je jouis dans son cul en me disant que ma femme était la reine de putes.
Nous nous endormîmes.
Avatar par defaut homme
cpleidf
 
Messages: 1106
Inscription: Lun 6 Aoû 2012 22:33
Situation: Homme
Département: Paris

Précédente

Retourner vers Récits candaulistes

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité